Conservateurs alimentaires : Ils provoquent des inflammations de l'intestin


Les conservateurs et autres additifs alimentaires seraient liés à des troubles digestifs et seraient responsables, en partie, de l'obésité.


Les conservateurs alimentaires, ce sont ces additifs qui vous permettent d'acheter au supermarché des produits ayant conservé les mêmes qualités qu'au premier jour de leur fabrication. Ces produits chimiques présents dans les aliments, connus comme émulsifiants, apportent aux gâteaux leur côté doux et moelleux, à la margarine son côté crémeux ou à la vinaigrette son aspect lisse. Sans ces émulsifiants, nos produits préférés n'auraient pas la même texture et seraient beaucoup moins attrayants.


Le hic, c'est que des chercheurs de l'Université d'Atlanta, en Géorgie (Etats-Unis) viennent de découvrir que ces additifs alimentaires seraient responsables d'un certain nombre de nos soucis de santé. Dans une étude, publiée  dans la revue médicale Nature, ils affirment avoir trouvé la preuve que ces produits chimiques présents dans les aliments peuvent  modifier la flore intestinale, ou microbiote, ce qui pourrait causer l'inflammation intestinale qui rend une personne plus susceptible de développer une maladie inflammatoire (comme la maladie de Crohn), de souffrir de syndrome métabolique ou de surpoids.


Sous leur effet, les bactéries infiltrent la paroi de l'intestin


Pour leur étude menée sur les souris, les chercheurs américains ont ajouté à l'alimentation des rongeurs du polysorbate 80 et du carboxymethylcellulose, deux émulsifiants fréquemment utilisés dans les aliments, à des doses fréquemment utilisés dans les aliments transformés. Ils ont alors constaté d'importants changements dans les bactéries de l'intestin des souris ayant ingéré ces conservateurs. Sous l'influence des produits chimiques, les bactéries ont pu infiltrer la couche protectrice de l'intestin et ont activé des protéines responsables de l'inflammation. Cela a alors provoqué de la colite chronique chez les souris génétiquement prédisposées à cette maladie. Mais cela a aussi provoqué une légère inflammation intestinale et un syndrome métabolique chez les souris non génétiquement prédisposées à cela.


Les chercheurs envisagent maintenant de mener leur étude sur l'homme afin de vérifier qu'ils obtiennent les mêmes résultats. "Il serait alors clair que les additifs alimentaires jouent un rôle prépondérant dans l'augmentation de l'obésité dans la population américaine" expliquent-ils. En attendant ils conseillent aux personnes qui souhaitent éviter ces troubles intestinaux de privilégier les aliments non préparés ainsi que les fruits et légumes frais.


Le 27 février 2015 par Catherine Cordonnier




Sentez-vous libres de faire des copies de cet article et de les distribuer.
Pour le télécharger, cliquez ICI ou sur l'icône Pdf ci-contre.
Télécharger au format PDF

Pour lire les fichiers PDF, vous devez utiliser Acrobat Reader.
Si vous ne l'avez pas encore, vous pouvez le télécharger gratuitement
 :