TÉMOIGNAGE D'UN REVENANT N°5


Ce témoignage est la 5ème partie d’une série de cinq volumes. Pour en bénéficier totalement, il vous faut lire les autres parties, dans l’ordre des numéros.


Ces plantations étaient profondément à l’intérieur de la forêt et quand on atteignait les villages des déchargements, nous étions perçus par les villageois comme des porteurs normaux. Ils ne pouvaient pas suspecter que nous étions des revenants qui travaillaient comme des esclaves dans des champs de plantation à l’intérieur de la forêt. C’était après les premières récoltes et le chargement des camions que nous sommes devenus courts comme les esclaves que nous avions trouvés dans ces plantations. En travaillant dans ces plantations on voyait souvent des chasseurs mais ils ne pouvaient nous voir. Il y avait d’autres cultivateurs qui venaient aussi dans la forêt pour cultiver, et comme ils ne voyaient pas notre plantation, ils détruisaient nos produits sans le savoir. Ils ne pouvaient pas voir nos plantations qu’ils piétinaient et donc parfois ils causaient des dégâts. Les forêts cachent beaucoup de mystères et il y a des esprits qui sont actifs dans les forêts.


Souvent les chefs coutumiers des villages avoisinants interdisaient les chasseurs et les cultivateurs de pénétrer dans notre zone dans la forêt, en les prévenant des activités des esprits. Ils ne pouvaient pas leur dire toute la vérité. Ils connaissaient l’existence de plantations mystiques dans la forêt, et les esclaves et les revenants qui y travaillaient, mais ils ne pouvaient pas le dire aux villageois. Il était interdit aux chasseurs et autres de s’attarder dans la forêt. Il y avait un chasseur qui travaillait dans la forêt pour attraper les animaux. Il ne nous voyait pas, mais on voyait comment il installait des pièges et on l’aidait en poussant des animaux dans ses pièges. Plus tard il a voulu s’installer dans la forêt pour quelques temps, mais quand il s’est mis à couper les arbres sans savoir qu’il coupait et détruisait nos produits agricoles. Ceci a causé la colère parmi les esclaves cultivateurs. Ils ont résolu de le tuer. Un esclave est entré dans son corps et l'a poussé à la mort. Les esclaves qui travaillaient dans ce champ tuaient les personnes qui venaient les déranger. C’est comme ça qu’un papa qui venait pour l’huile de palme était mort par accident causé par un esclave qui coupa la corde par laquelle il grimpait le palmier. La forêt est un endroit où sont actifs les démons.


Les funérailles de mon père


Quand j’étais dans le monde sous-marin travaillant pour la sirène Jacqueline, mon cousin avait sacrifié un nombre de personnes qui étaient les membres de notre famille, mais je retournais leurs âmes dans leur corps. Il ne pouvait plus sacrifier des membres de la famille car je combattais et je défendais la famille. Mais lorsque j’ai été emmené dans cette plantation, je ne pouvais plus me battre pour la famille dans le monde invisible. Dans le monde sous-marin chez madame Jacqueline j’étais privilégié, mais dans cette plantation je n’étais qu’un esclave. Par conséquent mon cousin profita de cette opportunité et se mit à sacrifier des membres de ma famille. Dans une seule année il avait tué six personnes dans la famille, y compris mon père.


Lors de la mort de mon père, je fus autorisé par le gérant de la plantation qui était le propriétaire des esclaves, à aller assister aux funérailles de mon père. Je suis allé physiquement participer aux funérailles de mon père en assumant une fausse identité. Ils ne pouvaient pas me reconnaitre car j’ai prétendu être un ami de mon père. Je suis allé dans ces funérailles accompagné de quelques collègues et esclaves qui travaillaient dans la plantation avec moi. Nous y sommes allés physiquement en assumant des apparences de gens inconnus. Nous avons prétendu être les amis de mon père et nous avons dépensé beaucoup d’argent dans ces funérailles. Personne ne pouvait me reconnaitre, et plus tard quand je suis retourné à la vie miraculeusement, j’ai raconté à la famille en détail comment les funérailles s’étaient passées. Ils étaient étonnés et dépassés, car je leur ai fait savoir que j’étais présent à ces funérailles en leur donnant tous les détails des funérailles.


Mon retour à la vie normale sur terre


Après quelques temps la vie continua dans cette plantation, mais à certains moments on a remarqué que nos chefs vivaient une vie normale sur la terre, je veux dire qu’ils n’étaient pas morts comme nous mais vivants, car ils venaient au travail et retournaient dans le monde. Mais pour retourner dans le monde ils devaient manger. Dans la cantine la nourriture était préparée pour deux groupes. Le premier groupe était les esclaves et le second était des hommes normaux qui venaient au travail et retournaient dans le monde naturel. Ces gens étaient des occultistes qui entraient dans notre dimension astrale et retournaient sur la terre. Mais pour retourner chez eux, ces hommes qui étaient nos chefs n’avaient qu’à manger. Un jour j'ai décidé par curiosité de manger la nourriture de nos chefs qui étaient tous des occultistes. Ils nous avaient interdit de manger de leur nourriture. Ils nous avaient prévenus que nous allions mourir si nous mangions de leur nourriture. En fait dans leur nourriture ils mettaient du sel qui leur permettait de quitter cette dimension astrale. Quand j’ai décidé de manger cette nourriture, mes collèges se sont opposés en me disant que j’allais mourir. Je leur ai dit: "Mieux vaut mourir que vivre comme esclave avec ces souffrances."


Après ce débat, ils se sont alignés avec moi et dès que nous avons mangé ce que nos chefs mangeaient, quelque chose se passa. Dès le moment où la nourriture entra dans mon estomac, j’ai eu l’impression que j’étais sous l’eau et je fus soudain éjecté de l’eau par une force. J’ai senti comme si j’avais les oreilles bouchées qui venaient d’être débouchées, et j’ai eu l’impression que les écailles étaient tombées de mes yeux. J’ai vu le soleil et la lumière du jour après trois années dans l’horreur et le crépuscule. En fait, en tant qu’esclave nous étions dans une situation où on ne voyait pas le soleil ou la lumière du jour. Tout était sombre, comme si notre perception de la réalité était altérée, rétrogradée et voilée. On a commencé à entendre le cri des oiseaux, l’air et le vent soufflait sur nous. Nous avons réalisé que nous étions dans une grande forêt, chacun de nous commença à réaliser ce qu’il était devenu puisque notre conscience était revenue à nous. Quand je me suis regardé, j’ai réalisé la taille que j’avais et j’ai eu peur. Quand j’ai regardé mes collègues, leur taille et leur apparence m’ont fait peur. Et quand mes collègues se regardaient l’un l’autre, ils étaient remplis de terreur. Par conséquent, tout le monde se mit à fuir dans sa direction.


On avait beaucoup de cheveux et des barbes. Imaginez quelqu’un qui ne se rase pas les cheveux et les barbes pendant trois années successives. Et j’ai remarqué que ma peau était remplie de beaucoup de couches de saleté, car je ne l’avais pas lavée pendant trois ans, depuis que j’étais mort. Donc, ce fut lorsque nous avons mangé de la nourriture contenant du sel que nous avons disparu de la dimension astrale et nous avons atterri dans cette forêt sur la terre. Je me suis mis à déambuler dans cette forêt qui était la forêt équatoriale. Après avoir marché trois jours sans voir qui que ce soit et sans manger, j’étais fatigué, je me suis reposé près d’un arbre. Je pouvais entendre les bruits de singes. Puis à un certain moment j’ai entendu des gens au loin qui dialoguaient. Ces gens étaient des chasseurs. Comme ma tête était baissée avec beaucoup de cheveux que je n’avais pas pu raser, ils m’ont pris pour un animal. Ils étaient sur le point de tirer sur moi lorsque je soulevais la tête, et quand je me suis levé ils ont eu peur et se sont mis à fuir en criant: "démons!", et ils utilisaient le nom de Jésus-Christ contre moi.


Pendant qu’ils fuyaient, je les poursuivais car je savais qu’ils étaient les seuls qui pouvaient me sortir de cette forêt, car je ne connaissais pas le chemin. Ils me disaient: "Tu es un démon, un homme ne peut pas être comme ça." Je leur ai dit: "Mes frères j’étais perdu dans la forêt pendant trois ans, raison pour laquelle je suis comme ça." Je m’étais dit si je leur disais la vérité selon laquelle j’étais mort et enterré il y a trois ans, ils allaient m’abandonner dans cette forêt vaste. Après avoir dialogué avec moi à distance, l’un de ces chasseurs était convaincu et persuadé que j’étais un homme ordinaire, mais l’autre était rempli de terreur et criait avec panique en me disant: "Tu es un démon, un homme normal ne peut pas avoir cette taille et être comme toi." Finalement ils ont accepté de m’emmener chez eux et je me suis lavé.


Ensuite il fallait donc enlever la culotte mystique qui était sur moi depuis trois ans. Bien-aimés, les gilettes et les couteaux ne pouvaient pas couper cette culotte. Après deux jours d’efforts pour enlever cette culotte, on a dû abandonner. Mais c’était quand j’ai prié dans mon cœur: "Seigneur, aide-moi à enlever cette culotte", que j’ai senti la culotte bouger. J’ai appelé le chasseur et après plusieurs heures d’efforts, la culotte fut enlevée de mon corps. Nous l’avons mise sur le feu. Mais après des heures dans le feu, cette culotte n’était toujours pas brûlée. Plus tard, la culotte qui était mon identité dans le monde invisible a fini par disparaitre d’elle-même. Il était impératif d’enlever cette culotte car le monde astral pouvait invoquer, en mentionnant le numéro de la culotte ils m’auraient retourné dans le monde invisible. C’est exactement ce qui arriva à trois autres collègues qui avaient atterri dans la forêt équatoriale avec moi. Comme ils ne pouvaient pas se débarrasser de la culotte mystique, ils furent transportés dans le monde astral par invocation de leurs bourreaux.


Plus tard, ces chasseurs m’ont indiqué le chemin vers la ville. Après avoir marché trois jours, j’ai vu une antenne de Vodacom. Je l’ai suivi et plus tard je me suis retrouvé dans la route principale. Mon impression était que je voyais les gens mais c’est comme s’ils ne me voyaient pas. Puis j’ai vu un homme qui était de haute taille. J’étais sur le point de lui expliquer mon problème, il me dit: "Ne t’inquiète pas, je sais tout sur toi. Alors tu prends cette direction qui va te conduire vers un groupe de militaires. Tu vas leur expliquer ta situation et ils vont t’emmener dans le bureau des autorités locales qui à leur tour vont appeler les pasteurs pour toi." Bien-aimés, les choses se sont passées exactement comme cet homme l’avait prédit. Je suis sûr que cet homme était un ange ou le Seigneur Lui-même. Le commandant de ces militaires que j’ai rencontrés en cours de route était mon oncle.


Il fut informé qu’un certain Matthieu Badjoko était dehors. Il prétend qu’il était mort et qu’il est revenu à la vie. Quand mon oncle eut entendu cela, il répliqua avec gravité et dit: "Ce nom de Matthieu Badjoko est celui de mon neveu qui est mort il y a 3 ans." Mon oncle ordonna que l’individu qui prétend être Matthieu Badjoko soit emmené à l’intérieur de son bureau. Je fus donc emmené à l’intérieur du bureau de mon oncle, et quand il m’a vu, il était sous l’émotion et il s’écroula dans le coma. Plus tard, il fut emmené à l’hôpital. Alors, les militaires m’ont transféré aux autorités locales. Ces derniers ont lancé une enquête pour déterminer qui j’étais. Après quelques temps, ils ont découvert que ma famille vivait dans la Province orientale qui est la province avoisinante. Ils ont contacté ma famille par téléphone et ces derniers ont confirmé qu’ils avaient un fils au nom de Matthieu Badjoko qui est mort il y a 3 ans.


Le dossier du revenant


Plus tard, la nouvelle a atteint le gouverneur qui est venu me visiter. Les gens venaient de par la ville pour me voir. Lorsque le gouverneur informa le gouvernement central du pays, il fut instruit de m’arrêter et de mener une investigation afin de venir à bout de ce mystère. Cette investigation fut dénommée "le dossier du revenant." Après mon arrestation, les autorités m’ont révélé que toute la région était en ébullition à cause de moi. Et s’il s’avérait que mon histoire était fausse je serai puni publiquement. A ce stade, j’étais influencé par des démons puissants. J’étais instable et très fort, et je pouvais briser les chaînes car ma force n’était pas ordinaire mais démoniaque.


Je me souviens un jour pendant que j’étais dans ma prison, les militaires et les policiers sont venus me tabasser, car ils pensaient que j’étais un usurpateur. Mais ce jour-là j’avais tabassé toute une division de la police. Ils devaient donc chercher le renfort pour me restreindre. Et plus tard je fus enchaîné. Ce jour-là même, un pasteur marchait dans le quartier quand il a vu une foule devant la station de la police. La police lui expliqua ma situation, mais ce dernier insista de me voir bien que la police l’ait prévenu du danger qu’il courait. Ce pasteur me questionna et pria pour moi. Il proposa aux autorités de m’emmener à l’Eglise, mais il fut informé par l’autorité régionale que mon dossier était sous investigations du gouvernement provincial et national.


J’ai donc passé 6 mois dans la prison de la police régionale et le gouvernement a parvenu à retrouver mon certificat de décès et mon permis d’inhumation. Ceci les a terrifié car ils étaient maintenant convaincus qu’ils avaient affaire à une situation sans précédent et paranormale. Ils avaient affaire à un homme qui mourut il y a 3 ans et qui réapparut. Ils entrèrent en contact téléphonique avec ma mère et ils l’ont convoquée dans la province orientale pour une interview afin d’avancer cette enquête. Ils demandèrent à ma mère: "Monsieur Matthieu Badjoko qui est présentement avec nous est-il votre fils? Nous avons son certificat de décès et son permis d’inhumation." Ma mère leur confirma que j’étais son fils.


Plus tard, ils m’ont déshabillé et ils ont demandé à ma mère d’identifier les différentes cicatrices dans mon corps. Ma mère a identifié tous les endroits des cicatrices de mon corps et elle leur a expliqué l’histoire et l’origine de ces cicatrices. Après avoir questionné ma mère, le gouvernement national a instruit le gouvernement régional d’arrêter mon cousin qui m’avait sacrifié afin de l’interroger. Et lors de son interrogation mon cousin sataniste a avoué être à la base de ma mort. Bien-aimés, c’était grâce à la main de Dieu que la princesse Jacqueline ne m’avait pas tué, car nous avons affaire ici à un démon de haut rang.


Je me rappelle après mon retour à la vie, je devais être baptisé mais j’étais sérieusement sous le contrôle de forces de l’obscurité. C’est seulement les hommes de Dieu qui pouvaient me gérer car j’avais une force démoniaque. A un certain moment, je devais être baptisé mais ayant vécu dans le monde de satan pendant 3 ans, je connaissais le secret de l’église catholique qui travaille avec le diable et beaucoup de pasteurs qui ont pactisé avec satan. J’étais donc prudent. J’avais besoin d’un homme de Dieu sérieux et authentique pour mon baptême et ma délivrance. A vrai dire, ma délivrance n’était pas facile car mon cousin qui m’avait sacrifié avait atterri dans le complexe des autorités locales où le pasteur prenait soin de moi avec un hélicoptère mystique. Il y avait des pasteurs et des militaires qui étaient témoins de ces démonstrations paranormales. Mon cousin était venu pour m’enlever et pour me retourner à la sirène Jacqueline qui me cherchait, mais ça n’a pas marché. Ceci était un combat spirituel et physique.


Lorsque mon cousin avait atterri son hélicoptère mystique et physique dans la parcelle des autorités locales où j’étais interné, il est sorti de l’hélicoptère habillé en blanc et il tenait une mallette remplie d’argent. Il entra dans le local des autorités officielles où étaient les pasteurs et leur demanda: "Qu’est-ce que la famille de Matthieu va vous donner pour vos efforts? Prenez cette mallette d’argent et allez faire des affaires, mais d’abord vous devez me livrer Matthieu." En ce moment même, les pasteurs ont commencé à exercer l’autorité sur lui. Ils ont utilisé le nom de Jésus contre lui. Il disparut devant eux. Pendant mes prières de délivrance, il tentait de me capturer et de m’emmener dans le monde sous marin où j’étais.


A part mon cousin l’occultiste, j’étais aussi menacé par ma femme la sirène que j’avais laissée dans le monde sous marin avec 4 enfants. Elle était déçue et elle me suppliait de revenir à elle. Pendant que j’assistais aux prières de délivrance, elle venait me harceler et me supplier. Les pasteurs pouvaient écouter sa voix mais ils ne pouvaient pas la voir. Elle venait chaque nuit. Parfois je me réveillais le matin et je la voyais dormir à mes côtés. Et chaque fois qu’elle apparaissait, j’appelai les pasteurs qui ne pouvaient pas la voir bien qu’ils entendaient sa voix. Elle se plaignait et pleurait en me disant: "Comment peux-tu me laisser avec les enfants comme ça?" Je savais que cette femme était un démon, même les enfants qu’on a eu là-bas sont des démons et sont très dangereux.


Mon baptême d’eau et ma délivrance


Lorsque je suis revenu à la vie, plusieurs pasteurs me disaient que je devais recevoir le baptême d’eau, mais je ne voulais pas être baptisé par ces pasteurs car je me souviens avant de mourir, j’étais catholique. Mais quand j’étais dans le monde sous marin j’ai appris beaucoup de secrets sur cette église romaine et les grands pasteurs de ce monde. Je voyais les pasteurs et les prêtres qui venaient régulièrement participer aux réunions et sommets organisés par lucifer. Je savais que beaucoup de pasteurs étaient des serviteurs de satan. J’étais donc suspicieux à l’égard de pasteurs et je ne voulais pas être baptisé par eux. Mais un jour pendant que je dormais, je fis une vision dans laquelle le Seigneur me recommandait de recevoir le baptême d’eau, mais j’ai résisté au Seigneur.


Plus tard, quand les pasteurs priaient pour ma délivrance, ils reçurent le même message dans une vision. Le Seigneur insista, et les avertit que si je refuse de prendre le baptême d’eau je deviendrais muet pour 3 jours. Apres quelques jours lorsque je me suis réveillé le matin, je me suis rendu compte que j’étais devenu muet. J’étais dans l’étonnement. Je commençais à communiquer avec les gens par les signes. Les pasteurs ont dû programmer un jour où j’étais supposé recevoir le baptême d’eau. Il y avait altercation entre les pasteurs pour mon baptême. J’étais tellement populaire que les pasteurs se battaient pour me baptiser. Tout le monde voulait me baptiser afin de capitaliser sur ma popularité. Il y avait donc désaccord entre ces pasteurs.


Plus tard, le Seigneur est intervenu et révéla ce qui allait se passer le jour de mon baptême. Il avertit que quiconque compte me baptiser doit savoir que le jour de mon baptême de longs serpents démoniaques vont attaquer le service de baptême pour tenter de l’empêcher. Cet oracle du Seigneur Jésus-Christ découragea beaucoup de pasteurs qui se battaient pour mon baptême. Parmi ceux qui ont accepté de me baptiser malgré cet oracle de l’Eternel, j’ai choisi un apôtre pour ce service. A cette époque, j’étais très court et mes yeux étaient tout blancs. Je n’avais pas de pupilles et j’étais instable. Parfois je perdais contrôle car les forces de l’obscurité m’y influençaient. Le jour de mon baptême il y avait beaucoup de gens au bord du fleuve qui sont venus assister, car mon histoire était répandue dans la région. J'ai compris que le baptême est essentiel dans la vie chrétienne, car après mon baptême les démons qui me contrôlaient étaient partis et j’étais devenu totalement libre.


Ce jour là, j’étais dans l’eau avec beaucoup de pasteurs. Ils chantaient des cantiques, des louanges et adorations. Après avoir loué et adoré l’Eternel, l’apôtre débuta le service du baptême. Dès qu’il débuta ce service, j’ai entendu la foule de gens qui étaient au bord du fleuve se mettre à crier. En fait, 2 grands serpents cobras se dirigèrent vers nous. Les gens qui sont venus assister à ce service se sont échappés, et les pasteurs qui nous assistaient et qui étaient dans l’eau sont sorti de l’eau pour se sauver. J’étais resté seul avec l’apôtre. J’ai vu le premier serpent qui venait du côté gauche. Il frappait l’eau et il sautait et il descendait. La foule regardait cette scène de loin et elle criait. J’ai regardé ce que ce serpent faisait. J’ai remarqué que l’apôtre avait les yeux fermés, il ne voulait pas regarder. Il avait ses yeux fermés bien avant que les gens se mirent à crier. Alors que la foule criait, j’ai regardé ce que le cobra faisait et puis il disparut de l’eau.


Ensuite j’ai vu le second serpent. Il s’approcha de nous et il nous encercla. Alors que l’apôtre avait toujours ses yeux fermés, le serpent souleva sa tête de l’eau. Il avait à peu près 5 m. A vrai dire, ce serpent était la princesse Jacqueline, l’une des femmes de satan, la sirène de la toilette. Ce serpent me regardait, et puis elle se mit à me parler et se plaindre. Elle me dit: "Matthieu je t’aimais beaucoup et je t’avais tout donné, mais voici ce que tu me fais. Je regrette tes actions et ton attitude." Pendant que cette sirène me parlait, l'apôtre écoutait mais il avait les yeux fermés et il ne voulait pas voir tout ceci. Il était concentré dans la prière de protection contre le serpent. Quand le Saint-Esprit le saisit, il me prit et m’enfonça dans l’eau et me fit sortir. Immédiatement après cela, la princesse Jacqueline disparut.


Après avoir mené des enquêtes sur mon histoire, le gouvernement national avait conclut que mon histoire était vraie. Ils m’ont transporté dans la capitale. Ils voulaient que je travaille pour eux mais je les connaissais tous, depuis le président jusqu’aux membres du gouvernement et du parlement. Ils ont tous signé des pactes avec le diable. Un jour j’étais dans leur meeting, un de leur leader était en retard, mais quand il est venu j’ai remarqué que sa partie supérieure était celle d’une bête démoniaque, et sa partie inférieure humaine. Il était un luciférien.


Plus tard la première dame du pays avait donné de l’argent aux autorités de l’agence de renseignement pour me procurer des habits. Nous étions dans un supermarché en train de faire des courses, mais le monsieur qui vendait dans ce supermarché n’était pas un homme ordinaire ou naturel, mais un revenant qui était déjà mort. Quand cet homme m’a vu, il a paniqué parce qu’il savait que je connaissais son identité. Dès qu’il a remarqué que je connaissais son identité, il disparut du milieu de ses travailleurs. C’était la terreur parmi les travailleurs. La nouvelle se répandit sur ceci, mais les agents du service de renseignement n’étaient pas contents car ils étaient tous dans l’occultisme.


Que Dieu vous bénisse!





Tweet
Sentez-vous libres de faire des copies de cet article et de les distribuer.
Pour le télécharger, cliquez ICI ou sur l'icône Pdf ci-contre.
Télécharger au format PDF

Pour lire les fichiers PDF, vous devez utiliser Acrobat Reader.
Si vous ne l'avez pas encore, vous pouvez le télécharger gratuitement
 :