Documents et Photos confirmant le Témoignage du frère Matthieu Badjoko qui était
mort, était enseveli, et qui est revenu miraculeusement à la vie 3 années plus tard.



Cette petite vidéo d'environ 6 mn nous présente les documents et photos attestant la réalité des faits. Nous y voyons L'attestation de Décès, le Permis d'Inhumation, ainsi que le Procès-verbal établi par les officiers d'État Civil lors de sa réapparition.

Le frère Matthieu Badjoko est décédé le 24 juin 2006 à Kisangani. Il a été inhumé dans cette même ville le 25 juin 2006. Il est réapparu 3 ans plus tard à Lisala le 18 avril 2009. Rappelons à ceux qui ne connaissent pas ces villes, qu'il s'agit des villes de la République Démocratique du Congo, c'est-à-dire l'ancien Zaïre, en Afrique Centrale.

Parmi les photos présentées, il y a une prise lors de l'intervention chirurgicale, une après le décès à l'hôpital, une dans le cercueil, et une autre au cimetière.

Source : Youtube


JW Player goes here


Transcription de la vidéo


Il s’agit du témoignage du frère Matthieu Badjoko alias Lima, né à Lokutu le 26 mars 1987; décédé à Kisangani le 24 juin 2006 à la suite d’une longue maladie; inhumé au cimetière de Segama, commune de Mangobo à Kisangani le 25 juin 2006; et réapparu à Lisala le 18 avril 2009.

Je crois que vous avez vu ses deux oncles, dont l’oncle maternel qui était celui qui avait suivi son hospitalisation, puis avait enterré même son neveu lorsqu’il fut décédé, et vous avez vu également sa grande sœur. Nous avons présenté les différents documents notamment l’attestation de décès et le permis d’inhumation.

Pour rappel nous vous les présentons : C’est l’attestation de décès que je vous présente, et ici nous avons le permis d’inhumation. Le premier jour, nous avons fait à votre intention, la lecture in extenso de ces deux documents. Cependant, il y a un fait additif, c’est qu’il y a d’autres photos que la famille a apportées.

D’abord, la première photo c’est lorsqu’il était sur la table d’intervention chirurgicale. Vous voyez il y a toute une équipe de médecin en train d’opérer le frère Matthieu. Et la deuxième photo, la voici. C’est le frère qui est cette fois-ci déjà décédé. Et la troisième photo, mêmement décédé sur le lit, entouré des membres de famille. Troisième photo, on le présente déjà dans le cercueil. Il y a une autre photo où il avait fait allusion au serpent qui était tué avant que le cercueil ne soit descendu dans le caveau. Et nous avons ici le cercueil qui est déjà descendu en terre. Et enfin, nous avons le cercueil déjà recouvert par la terre comme on le fait à souvent.

Enfin, lorsqu’il fut réapparu en avril 2009, cela n’avait pas laissé indifférents les officiers de l’État Civil. C’est ainsi qu’un procès-verbal sur la découverte du Sieur Matthieu Badjoko, à Lisala le 6 avril 2009, fut établi, dont voici les documents.

C’est pourquoi la mort est un mystère, l’univers étant également un mystère, et la Bible déclare « Mon peuple périt faute de connaissance » (Osée 14 :6). Dieu permet que nous ajoutions un plus sur les bagages de la connaissance que nous disposons.

C’est ainsi qu’aujourd’hui, le frère Matthieu va continuer sa livraison, c’est-à-dire à nous donner le témoignage. La pédagogie qu’il va utiliser est celle de relater seulement les faits, ce qu’il a vécu, ce qu’il a vu, ce qu’il a entendu.