Avertissements

 

Ce Livre est gratuit et ne peut en aucun cas constituer une source de commerce.

 

Vous êtes libres de copier ce Livre pour vos prédications, ou pour le distribuer, ou aussi pour votre Évangélisation sur les Réseaux Sociaux, à condition que son contenu ne soit en aucun cas modifié ou altéré, et que le site mcreveil.org soit cité comme source.

 

Malheur à vous, agents de satan cupides qui tenterez de commercialiser ces enseignements et ces témoignages!

 

Malheur à vous, fils de satan qui vous plaisez à publier ces enseignements et ces témoignages sur les Réseaux Sociaux tout en cachant l'adresse du site Internet www.mcreveil.org, ou en falsifiant leurs contenus!

 

Sachez que vous pouvez échapper au système judiciaire des hommes, mais vous n'échapperez certainement pas au jugement de Dieu.

 

Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? Matthieu 23:33

 

Nota Bene

 

Ce Livre est régulièrement mis à jour. Nous vous conseillons d’aller télécharger la version à jour sur le Site www.mcreveil.org.

 

LE CAS GBAGBO: TREMPLIN DU RÉVEIL AFRICAIN
(Mis à Jour le 03 02 2024)


1- Introduction


Chers amis et chers frères, nous sommes heureux de mettre à votre disposition cette "publication d'une extrême richesse", comme l'a qualifiée l'illustre historien, chercheur et écrivain africain John Boa, qui a d'ailleurs recommandé sa conservation dans les archives africaines. Ce livre vous aide à comprendre comment les lucifériens de ce monde, et singulièrement les lucifériens français, qui se font passer pour des dieux, ont juré de démontrer au reste du monde, que les Africains sont leurs créatures, et qu'ils (les français) peuvent faire de ces créatures ce qu'ils veulent. Nous vous recommandons ce livre, ainsi que les autres livres de la série sur les Illuminati, que vous trouverez sur le site Internet www.mcreveil.org.


2- Enfin un vrai témoin pour Nyang Bensouda?



Comme vous le savez déjà, la célèbre perfide nyang bensouda, piètre et hautement corrompue procureure de la Cour Punitive pour Indigènes (CPI) abusivement appelée Cour Pénale Internationale, a passé 7 années à fabriquer des témoins à charge contre le Président élu de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo. De son usine, elle a pu produire plusieurs dizaines de ces menteurs et autres délateurs. En fait, elle en a produit près de 300, certains ont changé d'avis juste quelques temps après avoir été contactés, d'autres se sont désistés avant d'être appelés à témoigner. Et ceux qui ont accepté de témoigner se sont retrouvés presque tous, même contre leur gré, en train de témoigner plutôt à décharge et non à charge.


Mais alors que la félonne en chef sombrait dans le désespoir, elle eut une idée originale. Dans son imagination fertile, elle pensa à un témoin atypique, un témoin qui selon ses plans devrait réussir là où tous les autres témoins ont échoué. C'est ce témoin hors du commun qui pourra contre toute attente aider nyang bensouda à faire condamner le Président Gbagbo que le voyou sarkozy et sa bande de crapules internationales n'ont pas pu assassiner. Ce témoin miracle s'appelle Youssouf, ce taureau que vous voyez sur l'image ci-dessus.


Enfin la soif de nyang bensouda de voir l'Élu du peuple ivoirien et digne fils d'Afrique Laurent Gbagbo être condamné, pourra être assouvie, avec l'aide de ce témoin de génie, qui à lui seul devrait détenir, selon nyang bensouda, toutes les preuves accablantes que l'ONU (cette organisation criminelle et raciste), les ONG de malheur qui vivent du sang qui coule à flot en Afrique, et les autres vampires de toutes espèces, ont déclaré avoir stockées lors du coup d'état français en Côte d'Ivoire. Les multiples preuves concernant les présumés crimes de guerre et crimes contre l'humanité du Président Laurent Gbagbo, de son épouse Simone Gbagbo, et de son ministre Blé Goudé que ces organisations criminelles ont annoncé détenir, et que nyang bensouda n'a toujours pas encore pu produire à la cour, c'est peut-être ce taureau Youssouf, qui les détiendrait. Et si c'est le cas, nyang bensouda va enfin savourer son champagne, et prouver à ses maitres qu'elle n'avait pas reçu les deux millions de dollars pour rien.


Nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance avec ce nouveau témoin à charge contre l'Afrique digne. Trouvez ci-dessous l'entretien entre nyang bensouda, piètre et hautement corrompue procureure de la Cour Punitive pour Indigènes (CPI) et Youssouf le taureau. Bonne lecture!


3- Entretien entre Nyang Bensouda et Youssouf


Nyang bensouda: Youssouf, l'heure est grave, j'ai terriblement besoin de toi.


Youssouf: Qu'est-ce qui ne va pas, madame?


Nyang bensouda: Le cas Gbagbo est bien plus compliqué que je ne le croyais.


Youssouf: Comment ça?


Nyang bensouda: Tu te rends compte que depuis 7 ans que je travaille avec acharnement pour trouver des preuves contre cet homme Gbagbo, rien ne marche?


Youssouf: Mais j'ai cru qu'il y avait beaucoup trop de preuves, madame. C'est en fait ce qui était annoncé avant même que le Président Gbagbo ne soit renversé.


Nyang bensouda: Oui, mais il y a une chose que tu ignores, Youssouf. On annonçait cela parce qu'on ne s'imaginait pas que Gbagbo devait sortir vivant du bombardement de sa résidence. En réalité le projet qui était préparé pour lui et sa famille, c'était de les assassiner tous. Personne ne s'attendait à ce que quelqu'un sorte vivant de ce genre de bombardement. Nous avons donc été tous très surpris de les retrouver tous encore en vie après ce grand bombardement. Et malheureusement pour nous, certaines consignes qui avaient été données, n'ont pas été respectées.


Youssouf: Lesquelles, madame?


Nyang bensouda: Mes maîtres étaient sûrs que Gbagbo ne pouvait pas sortir vivant de sa résidence après le bombardement. Mais ils n'étaient pas très sûrs que Gbagbo était réellement dans sa résidence. Pour cela, ils avaient clairement demandé aux terroristes appelés à tort rebelles, d'abattre le Président Gbagbo si par hasard il se trouvait caché ailleurs, et était retrouvé vivant. Mais les terroristes ne l'ont pas fait.


Youssouf: Ah, je vois! C'est donc ce qui justifie cette sortie médiatique de watao. Il avait déclaré dans les médias que la raison pour laquelle le minable et tristement célèbre ambassadeur de france à Abidjan, jean-marc simon s'acharnait sur lui et voulait le faire traduire à la CPI était qu'il avait refusé de tuer le Président Gbagbo. Ses déclarations étaient donc vraies alors?


Nyang bensouda: C'est exact. Il ne peut pas se permettre de faire une telle déclaration en public concernant l'ambassadeur de france si cela était faux. Cet idiot se vante de n'avoir pas tué Gbagbo. Il ignore qu'il nous a mis dans un vrai pétrin. Cela fait 7 ans que je suis en train de me casser la tête, sans aucun espoir de succès. S'il avait assassiné Gbagbo et sa famille comme guillaume soro avait fait assassiner le ministre Désiré Tagro, je ne serais plus actuellement en train de souffrir. Mes maitres sont autant dans l'embarras que moi. Nous sommes tous perdus, totalement perdus.


Youssouf: Qu'en est-il alors des nombreuses preuves accablantes que la france, l'ONU et les ONG occidentales disaient détenir contre le Président Gbagbo avant même son assassinat?


Nyang bensouda: Je me rends compte que tu es lent à comprendre, Youssouf. Tu parles bien de son assassinat. Il ne s'agit pas d'un assassinat, Youssouf, mais plutôt d'un assassinat manqué. Car si le projet d'assassinat avait réussi, on n'aurait justement pas ce problème-ci. Comprends donc qu'il n'y avait aucune preuve contre Gbagbo. En réalité, il n'y a jamais eu de preuves contre Gbagbo. C'est plutôt lui, Gbagbo, qui a toutes les preuves contre nous. On annonçait détenir de nombreuses preuves accablantes contre lui parce qu'on était convaincu qu'on n'aurait jamais besoin de ces preuves. Personne ne s'attendait à la situation dans laquelle nous sommes présentement, ni mes maitres, ni moi. Nous savions tous que si l'on laissait Gbagbo en vie, il aurait toutes les preuves pour nous confondre. C'est pour cela que la seule solution était de l'assassiner purement et simplement. Selon le projet de mes maitres, on devait actuellement être en train de parler de Gbagbo au passé. Gbagbo devait mourir soit avant, soit au même moment que son ministre Désiré Tagro. Tu as suivi toi-même de quelle manière sa résidence a été pilonnée par la force licorne et l'ONU. Qui pouvait s'imaginer que quelqu'un sortirait vivant de cet enfer?


Youssouf: Personne. Moi-même, je n'arrive pas à comprendre comment il a pu sortir vivant de là.


Nyang bensouda: En réalité, ce qui était préparé contre Gbagbo, c'est ce qu'on a appliqué avec beaucoup de succès sur Kadhafi. L'exemple de Gbagbo nous a donné une vraie leçon. C'est pour cela que pour le cas de Kadhafi mes maitres avaient donné des consignes strictes et sévères aux mercenaires, de le liquider même si on l'attrapait vivant, et c'est ce qui a été fait.


Youssouf: C'est exact. La manière dont il a été abattu alors qu'il n'était ni armé, ni en mesure de fuir, confirme ce que tu dis.


Nyang bensouda: Heureusement pour nous que ceux qui avaient la charge de tuer Kadhafi n'étaient pas aussi lâches que ce watao. Sinon nous serions dans un autre sérieux problème maintenant. Tu vois que pour le cas de Kadhafi, plus personne n'en parle. Mes maitres ont volé tous les biens de la Libye et se les sont partagés, et il n'y a personne pour broncher, et il n'y aura personne pour poursuivre mes maitres en justice pour vol ou pour quelque autre crime. Kadhafi n'est plus là pour apporter la moindre preuve de quoi que ce soit contre nous.


Youssouf: Madame, pour ce cas du Président Gbagbo, avant d'accuser watao et ses amis terroristes de ne l'avoir pas tué, il faut prendre en compte le rôle que son Dieu a joué dans tout cela. Il est établi que le Président Gbagbo pendant tout ce temps priait beaucoup et ne comptait que sur la protection de son Dieu Jésus-Christ.


Nyang bensouda: Tout à fait. Tu as raison. Mes maitres ont également reconnu que Gbagbo doit sa survie à la protection de son Dieu Jésus-Christ et aux nombreuses prières des Chrétiens pour lui. Il y a même l'un de nous, un membre des illuminati, qui pour des raisons que j'ignore encore, a choisi de dénoncer tous nos plans contre Gbagbo. Il a également reconnu que les prières des Chrétiens ont sérieusement contrecarré nos actions. D'ailleurs les bombes de l'ONU et de la licorne ont détruit la résidence et toute la grande bibliothèque de Gbagbo, mais n'ont rien fait ni à Gbagbo, ni à sa famille, ni à sa Bible qu'on a retrouvée sur sa table.


Youssouf: Madame, ne laissez donc pas le pauvre watao porter sur lui tout le poids de votre échec, quand on sait que votre plan d'assassinat contre le Président Gbagbo et sa famille a échoué à cause de la protection de Dieu sur leurs vies.


Nyang bensouda: Je suis d'accord avec toi. Personne ne peut nier le fait que c'est Dieu qui a protégé Gbagbo et sa famille. Surtout que ce projet d'assassinat de Gbagbo ne date pas seulement de 2010 ou 2011. C'est en fait depuis 2000 que mes maitres ont commencé à planifier l'assassinat de Gbagbo. Tu n'as pas oublié l'encerclement de sa résidence par les chars français en 2004.


Youssouf: Ah ouiii. Tu parles de ces chars français qui, équipés des GPS ultramodernes, s'étaient égarés à Abidjan au point de se retrouver devant la résidence du Président par hasard, n'est-ce pas?


Nyang bensouda: Ne te moque pas de mes maitres de cette manière, Youssouf.


Youssouf: Non madame, je ne me moque pas d'eux. J'étais convaincu que les hommes étaient plus intelligents que les animaux, jusqu'à cette scène de Novembre 2004. Quand j'avais appris que les soldats français, pourtant classés parmi les plus puissants au monde, pouvaient s'égarer dans la ville d'Abidjan avec leurs chars, au point de se retrouver devant la résidence du Président Gbagbo sans plus savoir quelle route prendre pendant des heures, je m'en étais consolé. J'avais compris que c'était à tort que je me sous-estimais devant les hommes. C'est ce jour-là que j'avais compris que nous les animaux étions plus intelligents que les hommes.


Nyang bensouda: Vous ne pouvez quand même pas être plus intelligents que tous les hommes, Youssouf.


Youssouf: Pardonne-moi madame. C'est vrai que je n'aurai pas dû généraliser. Cette extrapolation est erronée. Je dirai plutôt que j'avais compris après cet événement, que nous les animaux étions plus intelligents que les soldats français qui, bien qu'étant basés à Abidjan depuis des années, pouvaient encore s'égarer de cette manière-là, en plus avec des chars de la 5ème armée la plus puissante au monde. Tu ne me feras pas grief madame, de déclarer sans ambages que notre intelligence ne dépasse pas seulement celle des soldats français. Elle dépasse aussi celle des autorités françaises qui soutenaient de telles âneries, et même celle de tous les hommes qui ont cru à ce genre d'inepties.


Nyang bensouda: Ok, Youssouf. Oublions le fait que même les animaux sont plus intelligents que les soldats français et leurs autorités. Retournons à ce que nous étions en train de dire. Nous expliquions le fait que tous les projets d'assassinat que mes maitres ont planifié contre Gbagbo depuis 2000 ont tous échoué. Donc avant d'accuser watao et ses amis terroristes de n’avoir pas tué Gbagbo et sa famille en 2011, il faut même d'abord qu'on se demande comment est-ce qu’ils ont pu sortir vivants de ce genre de bombardement. Les soldats de la licorne et de l'ONU n'étaient pas là pour s'amuser. Ils ne bombardaient pas la résidence de Gbagbo comme des enfants de chœur. Ils n'étaient pas des chrétiens. Ils étaient là pour tuer, et rien que pour tuer. Et leur mission était bien claire, liquider Gbagbo. Donc, en réalité, s'il faut accuser watao et ses amis terroristes, il faut d'abord accuser la licorne et l'ONU, de n'avoir pas pu tuer Gbagbo, avec toute la logistique militaire qu'ils avaient. Ils avaient toutes les armes et autres bombes possibles à leur disposition. Tu as donc parfaitement raison. L'on devrait laisser watao tranquille.


Youssouf: J'espère que tu passeras ce message à tes maitres pour qu'ils soient souples avec watao.


Nyang bensouda: Je le ferai. Dans tous les cas il est clair que si les grosses bombes de l'ONU et de la Licorne n'ont pas pu tuer Gbagbo, ce n'est pas watao qui le pouvait. Maintenant, passons au cas pour lequel je suis venue te voir. Qu'est-ce qu'on fait?


Youssouf: OK, il est clair qu'il n'y a pas de preuves contre le Président Gbagbo, et qu'il n'y en a jamais eu. Mais au moins tu ne manques pas de témoins. J'ai appris que tu avais beaucoup de témoins à charge. On parlait même de quelques centaines.


Nyang bensouda: C'est vrai. J'ai en réalité contacté plus de 300 témoins. Certains ont changé d'avis juste quelques temps après avoir été contactés, d'autres se sont désistés avant d'être appelés à témoigner. Et ceux qui ont accepté de témoigner sont tous ou presque incapables de témoigner à charge. Quand ils arrivent à la cour, ils se retrouvent tous en train de dire le contraire de ce qu'ils m'avaient promis de dire. Je ne comprends rien.


Youssouf: Est-ce que le Président Gbagbo ne les a pas payés par hasard, ou bien c'est toujours son même Dieu Jésus-Christ qui serait en train de le protéger?


Nyang bensouda: Non, je ne crois pas que ce soit seulement son Dieu cette fois-ci. Je ne nie pas la grandeur de son Dieu, mais je crois que le problème est ailleurs.


Youssouf: J'ai appris qu'il passe son temps en prison à lire la Bible. Est-ce que cela ne joue pas sur tes témoins? Tu devrais penser à demander qu'on lui interdise de prier ou de lire sa Bible. Ne trouves-tu pas cela prudent, madame?


Nyang bensouda: Non Youssouf, je viens de te dire que je crois que le problème est ailleurs. Le problème, c'est qu'il n'est pas facile de prouver le mensonge. La seule vraie façon de prouver le mensonge avec succès, est de tout faire pour éviter de le prouver. Son assassinat était la seule vraie solution pour nous, mais hélas! Et quant à savoir si Gbagbo aurait payé tous mes témoins, cela n'est pas possible. C'est d'ailleurs tout le contraire. C'est moi qui ai payés tous mes témoins. Et je n'ai pas lésiné sur les moyens. Je les ai bien payés. Ce sont des millions que j'ai mis à la disposition de chacun d'eux. Parlant de Gbagbo, est-ce que tu sais qu'il n'avait rien. Cet homme est certainement le seul Président idiot de tous les Présidents d'Afrique. Je ne voudrais pas l'insulter, mais je suis presque convaincue que tu ne trouveras pas un autre Président pareil en Afrique.


Youssouf: Comment ça?


Nyang bensouda: Tu te rends compte qu'il n'avait aucun compte dans aucune banque à l'étranger?


Youssouf: Ne me fais pas rire.


Nyang bensouda: Je suis sérieuse. Nous avons fouillé partout, je dis bien partout, et on n'a rien trouvé. On comptait même l'accuser de biens mal acquis, à défaut de crimes contre l'humanité, mais ce type n'avait rien détourné, à notre plus grande surprise, et bien sûr à notre plus grande confusion. Quand nous n'avons trouvé aucun de ses comptes bancaires dans les pays occidentaux, nous avons cru que c'est en Afrique qu'il les avait cachés. Et avec le pouvoir que nous avions de fouiller partout sans aucune barrière, nous avons fouillé en Afrique, et là encore cet homme n'avait rien.


Youssouf: Ce n'est pas possible!


Nyang bensouda: L'une de nos armes préférées d'intimidation massive a été inutile.


Youssouf: Laquelle?


Nyang bensouda: Le gel des avoirs. Nous comptions geler ses avoirs, mais ce monsieur n'avait aucun avoir à geler. Je n'ai pas besoin d'en dire plus pour te convaincre. Nous étions tous honteux. Mes maitres se sont tous demandé s'ils étaient en train de rêver. Tu comprends maintenant pourquoi je t'ai dit que cet homme était certainement le seul Président idiot de tous les Présidents d'Afrique.


Youssouf: Ce que tu viens de m'expliquer là, ne me donne pas le courage de témoigner contre cet homme. Je comprends peut-être pourquoi les gens n'arrivent pas à témoigner contre lui.


Nyang bensouda: Noooon Youssouf, ne te laisse pas décourager. Sinon je serai foutue. Toute ma carrière, tout mon honneur, du moins ce qui en reste, dépend de la condamnation de Gbagbo. J'ai intérêt à le voir condamné. Je n'ai déjà pas le choix. Je me suis tellement investie dans cette affaire.


Youssouf: Je vois!


Nyang bensouda: Laisse-moi te donner un exemple: Mes maitres ont mis plusieurs millions de dollars à ma disposition pour réussir cette mission. Mais je n'y parviens pas. Pourtant j'ai tout essayé. Qu'est-ce que je n'ai pas fait? J'ai tout essayé, j'ai tout tenté. Tu ne peux pas t'imaginer combien de millions j'ai dépensés pour corrompre les témoins et les potentiels témoins. J'ai même essayé de me servir des charniers que mes maitres avaient préparés pendant la guerre, mais cela n'a rien donné. Tu sais que pendant la guerre, les forces françaises et celles de l'ONU avaient massacré des milliers de jeunes patriotes ivoiriens. Pour dissimuler les corps pour que personne ne sache jamais le nombre de civils qu'elles avaient tués, elles avaient fait des charniers dans lesquels elles ont entassé les corps. L'on ne retrouvera même jamais certains de ces charniers. Et comme il n'y avait personne du camp Gbagbo pour être témoin de cela, tout est resté top secret.


Youssouf: Je comprends alors pourquoi l'ONUCI a détruit tous ses documents liés à la gestion de la crise ivoirienne, alors que la cour dont tu es procureure a besoin de tous ces documents pour mener ses enquêtes.


Nyang bensouda: Je reviendrai sur le point concernant l'ONUCI tout à l'heure.


Youssouf: D'accord madame. Tu étais en train de m'expliquer les grands efforts que tu as fournis.


Nyang bensouda: Oui; j'ai tenté beaucoup de choses. Je suis allée jusqu'à trafiquer même certaines fausses images des tueries perpétrées au Kenya pour accabler Gbagbo, mais les gens ont réussi à déjouer ce plan.


Youssouf: Oui, j'en avais entendu parler. J'ai même appris le cas de ces personnes supposées tuées à Abobo par le Président Gbagbo, mais qui se sont retrouvées à la cour en train de témoigner. Quand tu me dis que tu as tout fait, je te comprends. C'est vraiment dommage! J'espère seulement que tes maitres ne vont pas te demander de rembourser les 2 millions de dollars que j'ai appris qu'ils t'avaient donnés.


Nyang bensouda: Ah, tu as été au courant de cela?


Youssouf: Ouiiiii! Je ne suis d'ailleurs pas le seul à l'avoir appris. L'information s'était propagée partout. On a appris que tu avais eu 2 millions de dollars pour faire condamner le Président Gbagbo, ce qui correspondait au double de ce que ton prédécesseur luis moreno ocampo avait reçu.


Nyang bensouda: (Soupir)


Youssouf: Tu as parlé tout à l'heure de l'un des vôtres, ce membre des illuminati qui vous a trahis, n'est-il pas celui qui a aussi révélé l'information concernant ces 2 millions de dollars que tes maitres t'ont donnés pour faire condamner le Président Gbagbo?


Nyang bensouda: C'est bien lui. Je ne sais pas pourquoi il a choisi de nous faire cela.


Youssouf: Certainement il n'avait pas encore crucifié sa conscience comme vous, et il a eu quelques remords. Ce n'est pas tout le monde qui peut faire le genre de mal que vous êtes en train de faire, et réussir à dormir. Tes maitres et toi êtes vraiment des êtres spéciaux. Il est clair que vous n'êtes pas des êtres humains normaux. Un être humain normal ne peut en aucun cas être si foncièrement méchant et cruel. Tuer des millions de personnes comme vous le faites à travers le monde, sans perdre le sommeil, c'est extrêmement difficile à comprendre.


Nyang bensouda: Tu as peut-être raison, Youssouf. Mais pour ce qui est de l'argent que j'ai reçu, mes maitres ne me demanderont pas de rembourser. Bien au contraire, je leur ai demandé d'augmenter ce montant. Il était très insuffisant, car nous avions tous sous-estimé ce cas. Personne ne s'attendait à un cas si difficile et si compliqué.


Youssouf: Si tous tes témoins qui ont finalement témoigné n'ont pu rien faire, et ils étaient environ 140, qu'est-ce que moi, Youssouf, un simple animal, peux bien faire?


Nyang bensouda: Je sais pourquoi je compte sur toi. Et je sais pourquoi toi seul peux encore me faire gagner ce procès contre cet homme. Là où il est actuellement, il est presque convaincu que j'ai échoué. Il ne peut pas s'imaginer la carte joker que j'ai réservée.


Youssouf: Explique-moi.


Nyang bensouda: Tu sais que comme chefs d'accusation contre lui il y avait les crimes de guerre, crimes contre l'humanité, meurtres, viols et autres.


Youssouf: Mais tout cela n'a rien donné. Comment penses-tu qu'avec moi tu auras du succès?


Nyang bensouda: Avec toi, c'est carrément des nouveaux chefs d'accusation qui seront formulés.


Youssouf: Ah bon!


Nyang bensouda: Oui. Je vais requalifier les charges contre lui. Je parlerai maintenant de crimes contre les animaux à raison de meurtres, de viols et d'autres violences sexuelles. J'y ajouterai les actes de persécution et autres actes de torture.


Youssouf: Qu'est-ce que je vais dire concrètement?


Nyang bensouda: Tu diras que Gbagbo vous a tués, qu'il vous a violés, et qu'il vous a torturés. On ne doit plus tomber dans le genre de piège dans lequel on s'est retrouvé avec les premiers témoins.


Youssouf: Qu'est-ce que les premiers témoins ont fait?


Nyang bensouda: Ils ont tous dit que Gbagbo avait envoyé ses soldats pour les tuer. Et les quelques hauts gradés de l'armée que nous avons pu corrompre pour qu'ils témoignent contre lui, n'ont pas réussi à établir sa culpabilité.


Youssouf: Qu'est-ce qu'il y a donc lieu de faire cette fois-ci?


Nyang bensouda: Cette fois-ci, tu ne diras plus que Gbagbo avait envoyé ses soldats pour vous tuer. Tu diras plutôt que c'est Gbagbo lui-même qui venait vous tuer et vous violer. Là nous ne courons plus le risque d'être confrontés aux soldats qui diront que Gbagbo ne les avait pas envoyés.


Youssouf: Si sa défense me demande pourquoi je suis alors en vie si le Président Gbagbo était venu nous tuer, qu'est-ce que je dirai?


Nyang bensouda: Tu diras que tu as juste été très chanceux, et aussi très futé. Tu diras que dès qu'il a commencé à tuer les premiers animaux, tu t'étais couché comme si tu étais aussi mort, et il a tué tous les autres.


Youssouf: Et pour ce qui est du viol, qu'est-ce que je dirai?


Nyang bensouda: Tu diras qu'il vous avait tous violés, tous sans exception, et à plusieurs reprises. Et que quand il vous violait, il ne tenait pas compte de qui était mâle et de qui était femelle.


Youssouf: Si je dis que moi-aussi j'ai été violé, on pourra me demander des preuves physiques, et là je serai coincé.


Nyang bensouda: Dans ce cas il faut plutôt dire que tous les animaux ont été violés sauf toi, et que tu as échappé juste parce que le premier jour où il venait vous violer tu étais sérieusement malade, et que les autres jours, comme tu connaissais déjà sa voiture, quand tu le voyais venir, tu te cachais. Sa défense pourra te demander s'il venait seul ou avec ses officiers. Là tu diras que tu penses que Gbagbo savait peut-être que ses principaux Généraux étaient des félons, parce qu'il ne venait avec aucun d'eux. Chaque fois qu'il devait faire ce genre de sombres opérations, il venait seulement avec son vrai Général Dogbo Blé. Tu ajouteras que tu comprends bien maintenant pourquoi ce n'est qu'avec ce Général qu'il venait. C'est celui qui lui est resté totalement loyal et fidèle jusqu'au bout.


Youssouf: C'est une bonne idée. La défense du Président Gbagbo trouvera inutile d'appeler le Général Dogbo Blé à la cour, puisque son témoignage sera discrédité. Chacun dira qu'il ne peut rien dire de mauvais contre le Président.


Nyang bensouda: Si sa défense te coince avec des questions embarrassantes, dis-leur que tu as déjà tout oublié. Dis-leur que les animaux oublient plus vite que les hommes. Et s'ils exigent des preuves de cela, je vais corrompre quelques médecins vétérinaires pour le confirmer. L'ONU a mis un budget à ma disposition pour cela.


Youssouf: Et si on me demande des charniers où le Président Gbagbo nous a enterrés, qu'est-ce que je dis?


Nyang bensouda: Tu diras que quand il vous tuait il ne vous enterrait pas. Tu diras qu'il envoyait vos corps au Sud, et que c'est pour cela qu'il y avait toujours de la viande au Sud pendant toute la crise postélectorale, malgré la guerre et les embargos.


Youssouf: Tu me convaincs de plus en plus, madame. Je crois qu'on pourra s'en sortir. J'accepte de témoigner.


Nyang bensouda: Ahaaaa Youssouf, tu ne peux pas imaginer combien je suis soulagée. Tu es le seul espoir que j'ai maintenant.


Youssouf: Je ferai de mon mieux.


Nyang bensouda: Ce cas Gbagbo nous a fait tellement de mal. Tous mes maitres sont dans la confusion totale. Je ne peux pas te dire combien de réunions ils ont tenues, et continuent de tenir par rapport à ce cas. Tous ont perdu le sommeil au cours de ce procès, et chacun d'eux regrette maintenant le fait d'avoir traduit Gbagbo à la Haye. Cela a été une erreur monumentale.


Youssouf: Mais tu exagères, madame.


Nyang bensouda: Pas du tout. Est-ce que tu sais que ce cas a mis à nu tout ce qu'on avait de secret. Je ne sais pas s'il y a un seul de nos secrets qui n'ait pas été révélé. Veux-tu que je te donne quelques exemples?


Youssouf: Pourquoi pas.


Nyang bensouda: Jusqu'à ce que ce procès contre Gbagbo commence, plusieurs personnes étaient convaincues que c'est dramane ouattara qui avait gagné les élections de 2010. Le procès Gbagbo a révélé au monde entier que dramane ouattara n'avait même pas franchi le cap du premier tour. Chacun sait maintenant que c'est Gbagbo et bédié qui étaient qualifiés pour le second tour. En réalité, dramane ouattara n'avait même pas eu la moitié des voix de bédié. Et c'est même dès le premier tour que Gbagbo avait remporté les élections. Mais nos logiciels de gestion de ces élections avaient manipulé les résultats. Tout était programmé pour qu'il y ait absolument un second tour.


Youssouf: Ça je le sais.


Nyang bensouda: Ce n'est pas tout. Les gens savent maintenant que même les 16 000 morts qu'on annonce sont les chiffres que mes maitres ont choisi de laisser circuler. En réalité la crise ivoirienne a fait plus de 100 000 morts, et les gens le savent dorénavant. Tous ceux qui ne suivent que nos médias croyaient vraiment que la crise postélectorale de 2010 en Côte d'Ivoire était due au fait que le Président Gbagbo avait perdu les élections et avait refusé de céder son poste à dramane ouattara. Maintenant chacun sait qu'il s'agissait plutôt d'un coup d'état français contre le Président Gbagbo, un coup d'état qui avait commencé depuis que Gbagbo avait gagné les élections en 2000 à la surprise générale. Il y a même un brillant journaliste d'investigation qui a fait un livre à ce sujet.


Youssouf: Tu parles de Charles Onana?


Nyang bensouda: Je me rends compte que tu es bien informé, Youssouf.


Youssouf: Ce cas Gbagbo intéresse tout le monde, madame, y compris les animaux et les arbres.


Nyang bensouda: Charles Onana a fait un excellent livre intitulé: "Côte d'Ivoire: Le Coup d'État", un livre préfacé par le Président Thabo Mbeki, l'ancien Président Sud-Africain. Ce livre confirme très bien ce que je viens de te dire. Tu sais que ce n'est déjà pas à moi de faire la publicité d'un livre qui met mes maitres et moi à nu. Si j'avais le pouvoir de faire interdire ce livre, je l'aurais fait sans hésitation.


Notre complot a tellement été mis à nu que même certains ennemis de Gbagbo sont devenus ses amis. Tous ont maintenant compris qu'il est totalement innocent. Chacun sait maintenant que le vrai Président élu de la Côte d'Ivoire est en prison à la Haye, et que la vraie première dame de la Côte d'Ivoire est en prison en Côte d'Ivoire. Cela n'arrange pas mes maitres. Se sentir si dévoilés, c'est certainement la dernière des choses qu'ils auraient souhaitée.


Youssouf: Madame, il faut avouer que ce cas Gbagbo vous fait beaucoup de mal.


Nyang bensouda: Je ne te le fais pas dire, Youssouf. Beaucoup trop de mal. Laisse-moi te donner quelques autres exemples:


Il y a le refus de recompter les voix. Voilà un vrai déni de démocratie. Mes maitres qui aiment bien se faire passer pour des donneurs de leçons de démocratie ne s'en remettront jamais. Le monde entier sait maintenant que le mot démocratie n'est qu'un mot dénué de sens. Quel vrai démocrate peut s'opposer au recomptage des voix quand une élection est disputée? Le recomptage des voix est d'ailleurs la manière la plus démocratique de solder ce genre de problème. Il est devenu impossible à mes maitres de se tenir encore devant les Africains et parler de démocratie sans avoir honte. C'est à contre cœur qu'ils utilisent ce mot maintenant.


Il y a aussi la fermeture des banques françaises lors de cette crise postélectorale comme moyen de chantage à Gbagbo. Tout Africain qui jouit de tous ses sens ne pourra plus jamais mettre son argent dans une banque française, puisqu'il sait dorénavant que pour un rien la france peut ordonner à ses banques dans un pays africain de fermer leurs portes et de bloquer l'argent de tous leurs clients africains pour une période indéterminée, sans craindre ni poursuite judiciaire, ni dédommagements et autres compensations à leur verser.


Il y a également le lieu choisi par mes maitres pour proclamer les résultats de cette élection de 2010. Dans aucun pays au monde on a vu pareille chose. C'est un autre fait inédit. Les résultats des élections présidentielles d'un pays qui se donnent dans le quartier général du candidat de l'opposition, cela ne s'est jamais passé depuis que le monde existe, et je suis certaine que cela ne se passera plus jamais ailleurs. Pourquoi? Parce que la honte que mes maitres en éprouvent encore maintenant fait qu'ils ne tomberont plus dans le piège d'étaler leur grande idiotie aux yeux du monde entier de cette manière-là. Ce cas était trop flagrant.


Youssouf: Madame, je suis d'accord avec toi que tes maitres ont été d'une naïveté légendaire. Non seulement ils se sont permis d'aller à l'Hôtel du Golf qui était le quartier général de drame ouattara pour proclamer les résultats des élections présidentielles dans un pays souverain ayant des institutions bien établies, et qui fonctionnaient parfaitement, mais après leur forfait ils ont exfiltré l'exécrable bakayoko, le président de la CEI (Commission électorale indépendante), et l'ont emmené à Paris où il a été logé, blanchi et nourri pendant des mois, le temps que le coup d'état finisse.


Nyang bensouda: Tu parles de youssouf bakayoko?


Youssouf: C'est à dessein que je n'ai pas voulu utiliser le nom Youssouf, Madame. Youssouf bakayoko n'est qu'une crapule. Voilà un flibustier qui accepte d'inverser les résultats des élections, et donner drame ouattara vainqueur d'une élection qu'il a largement perdue, et reste calme quand on massacre des dizaines de milliers de ses compatriotes. Pendant ce temps il accepte d'aller se faire traiter comme un petit pacha à Paris. Pour ce vaurien, ce petit confort éphémère qu'on lui a accordé, vaut plus que la vie de plus de 100 000 Ivoiriens et autres Africains. C'est triste madame, et le fait de savoir que cet idiot porte le même nom que moi, me révolte.


Nyang bensouda: Laisse-moi te donner un autre exemple, Youssouf. Je t'ai déjà dit que ce que le cas Gbagbo nous a fait, je ne peux pas trouver des vrais mots pour l'exprimer. Et quand je parle du cas Gbagbo, je ne parle pas seulement de la finalité du coup d'état, je parle de tout le processus qui l'a accompagné. Un autre fait marquant, c'est la naturalisation de dramane ouattara à quelques jours des élections présidentielles. On n'a jamais vu cela nulle part. C'est un autre fait inédit.


Youssouf: Madame, finalement ce cas ivoirien restera dans l'histoire comme le cas qui a englobé le plus grand nombre de faits inédits de toute l'histoire de l'humanité. Je crois que l'Unesco devrait s'y appesantir, et ce cas devrait normalement rentrer dans le Livre Guinness des records. Je recommande que le long coup d'état français en Côte d'Ivoire de 2000 à 2011 soit inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, bien avant la baguette française.


Il est établi que dramane ouattara a vécu près de 70 ans comme Burkinabé, et tes maitres ont forcé le Président Gbagbo à le naturaliser en vue des élections présidentielles, pour faire de lui le président d'un pays qui en réalité n'est pas le sien. Pour fait inédit, c'en est réellement un.


Nyang bensouda: Il y a également l'embargo sur les médicaments. Là c'est la cerise sur le gâteau. Tu ne peux pas t'imaginer comment cette erreur a montré le vrai visage de mes maitres qui aiment bien donner l'impression d'être très soucieux de la vie humaine. La Côte d'Ivoire a normalement près de 30 millions d'habitants. Quand mes maitres qui prônent partout les différents droits, y compris les droits des animaux comme toi, se permettent de bloquer les médicaments en direction de près de 30 millions de personnes, ils sont là en train de montrer au monde entier qu'ils ne sont que des vulgaires criminels. Je crois que tu es d'accord avec moi qu'aucun d'eux ne souhaite être vu de cette manière-là.


Youssouf: Tout à fait.


Nyang bensouda: Malheureusement c'est de cette manière qu'ils sont vus maintenant. Priver plus de 30 millions de personnes de médicaments, c'est pour arriver à quel résultat, si ce n'est à tuer toutes ces populations qui comptent sur ces médicaments. Un vrai génocide. Et parmi les personnes qui seront ainsi victimes de cette décision odieuse, il y a des personnes âgées, des femmes enceintes, des femmes qui allaitent, des petits enfants, des personnes handicapées, etc. À partir de ce moment, quels droits mes maitres pourront-ils encore prêcher aux gens? Les droits des hommes? Les droits des femmes? Les droits des enfants? Les droits des personnes âgées? Les droits des personnes handicapées? Les droits des malades? Tous ces différents droits ont été bafoués. Nous ne savons plus où donner la tête Youssouf. C'est très compliqué pour nous.


Youssouf: Ne pleure pas madame. Je comprends ta peine.


Nyang bensouda: Je m'excuse Youssouf si je n'ai pas pu retenir mes larmes. Rien que ce cas d'embargo sur les médicaments à lui seul est suffisant pour nous détruire totalement et mettre plusieurs firmes pharmaceutiques de mes maitres en totale faillite si les Africains choisissent de se comporter comme des personnes ayant une cervelle. Quel Africain ayant tous ses sens peut encore compter sur les médicaments en provenance de l'Occident? Et quel pays africain digne de ce nom peut encore compter sur les médicaments importés, surtout de l'Occident?


Tout Africain dont la cervelle fonctionne encore bien, sait désormais que les médicaments fabriqués en Occident constituent un instrument de domination et d'asservissement entre les mains de mes maitres. Les vrais Africains savent maintenant que les Occidentaux peuvent à n'importe quel moment bloquer les médicaments en direction de l'Afrique, et laisser mourir sans aucune gêne, des dizaines de millions d'Africains. Les Africains qui réfléchissent vont certainement fuir ces médicaments importés, et chercher à se soigner autrement.


Il en est de même des dirigeants africains. Tous les dirigeants africains jouissant de toutes leurs facultés mentales et intellectuelles savent désormais que compter sur les médicaments fabriqués en Occident est synonyme d'exposer les populations africaines à d'éventuels chantages dignes d'enfants gâtés. Ils ont découvert à travers cette décision abominable, ce que mes maitres sont réellement. Des dirigeants responsables et consciencieux, s'il en existe sur le continent Africain, doivent réunir tous leurs experts et chercheurs en médecines naturelles et autres médecines parallèles, pour trouver rapidement des solutions pour traiter leurs malades sans plus compter sur les médicaments importés dont la livraison peut à tout moment être bloquée, même pour les raisons les plus enfantines et les plus ignobles.


Imagine-toi donc, Youssouf, que les dirigeants Africains soient des personnes mentalement saines et équilibrées, et prennent ce genre de décisions que je viens d'évoquer, que deviendront les firmes pharmaceutiques de mes maitres? Tu comprends pourquoi je n'arrive pas à retenir mes larmes. Est-ce que tu sais que l'Afrique a officiellement une population d'un milliard 300 millions d'habitants actuellement. Tu sais que les chiffres officiels sont toujours très bas par rapport aux vrais chiffres. Nous parlons donc d'une population d'au moins 2 milliards de personnes, 2 milliards de potentiels clients. C'est l'Afrique qui constitue la plus grande clientèle des firmes pharmaceutiques de mes maitres. Imagine-toi plus de 2 milliards de clients qui du jour au lendemain arrêtent de consommer les médicaments fabriqués en Occident. Ce serait la catastrophe. Voilà ce qui devait normalement arriver si les dirigeants africains n'étaient pas des laquais de mes maitres.


Même si cela n'est pas encore arrivé, mes maitres redoutent un tel scénario. Ils se disent que si la nouvelle génération d'Africains examine cette situation avec lucidité, elle se révoltera contre la passivité complice de ses dirigeants, se révoltera contre mes maitres, et boycottera tous les produits français sans exception. Et ça sera la fin de la domination occidentale sur l'Afrique. Ce problème est donc très délicat, et je prie tout simplement que les Africains restent dans leur sommeil habituel, et qu'aucun d'eux ne se rende même compte qu'un quelconque problème existe. Si les jeunes Africains étaient un tout petit peu conscients de la réalité et de la gravité de cette situation, une révolution serait inévitable. Et ce n'est pas tout, Youssouf. Est-ce que tu sais qu'en Occident mes maitres défendent même les droits des morts?


Youssouf: Comment ça, madame?


Nyang bensouda: Chaque fois qu'un sépulcre est profané en Europe, ils en font un problème tellement sérieux qu'ils ordonnent à la police de mener des enquêtes. Et les responsables sont généralement punis sévèrement quand ils sont attrapés. Si les Africains apprennent ceci, ils vont certainement réaliser qu'en Occident les morts ont plus de valeur que les vivants en Afrique. Tu te rends compte? Pendant que mes maitres protègent les droits des morts en Occident au point de punir sévèrement ceux qui osent perturber ces droits, ils bafouent les droits des vivants en Afrique au point d'ordonner le génocide de plus de 30 millions d'Africains sans scrupule. Ils confirment là que les Africains ne valent rien. Ils confirment que les hommes en Afrique ont moins de valeur que les animaux occidentaux, et que les vivants en Afrique ont moins de valeur que des morts occidentaux. Imagine-toi ce que sera la réaction des Africains quand ils réaliseront ceci. Je prie de tout mon cœur qu'ils ne le réalisent jamais.


Youssouf: Tu ferais mieux de constituer un groupe de prière solide pour une telle prière, madame.


Nyang bensouda: A regarder les rayons de nourritures des chiens et des chats dans les supermarchés en Occident, tu t'évanouirais, Youssouf; surtout quand tu connais le sort qui est réservé aux hommes en Afrique par mes maitres et leurs valets qui occupent plusieurs fauteuils présidentiels en Afrique.


Youssouf: J'ai aussi appris, madame, qu'en Occident les cimetières sont mieux bâtis que les plus beaux quartiers d'Afrique, avec toutes les allées bitumées et bien tracées, et les routes à l'intérieur bien goudronnées; alors qu'en Afrique, tu ne trouveras aucune ville totalement bitumée, même pas les capitales. Ceci veut dire que pendant que les Occidentaux pillent l'Afrique et transforment les villes africaines en bidonvilles, y compris les capitales africaines, ils bâtissent leurs cimetières de manière à rendre jaloux les gens des quartiers les plus beaux d'Afrique sub-sahariennes. Je suis sûr, madame, que n'eût été la peur des fantômes et de tous ces esprits diaboliques qui opèrent dans les cimetières, plusieurs Africains choisiraient de s'installer dans ces beaux cimetières occidentaux.


Nyang bensouda: Tu as raison, Youssouf. Imagine-toi ce que sera la réaction des Africains quand ils réaliseront tout ceci. Je prie de tout mon cœur qu'ils ne le réalisent jamais.


Youssouf: Je te comprends madame, et je comprends très bien maintenant. Est-ce que tu sais qu'il y a plusieurs centaines de personnes qui sont mortes à cause de cet embargo sur les médicaments?


Nyang bensouda: Je le sais.


Youssouf: Quand tes maitres sont prêts à enfermer le Président Gbagbo à la CPI à vie pour l'assassinat virtuel d'une centaine de personnes, alors qu'ils ont eux-mêmes assassiné réellement plus de 100 000 personnes par leurs armes, et étaient prêts à assassiner toujours réellement 30 millions de personnes de plus par l'embargo sur les médicaments, il y a lieu de se demander si l'on ne marche pas sur la tête.


Nyang bensouda: Que veux-tu que je dise, Youssouf?


Youssouf: Permets-moi de revenir sur une déclaration que tu as faite tout à l'heure. Tu as dit qu'en réalité la crise ivoirienne a fait plus de 100 000 morts. Cela confirme les prédictions de dominique claudine nouvian folloroux-ouattara, l'épouse de dramane ouattara. Plusieurs médias ont publié qu'elle avait juré que même s’il devait y avoir 100 000 morts, dramane et elle prendraient le pouvoir en Côte d'Ivoire. Sa prédiction est d'une fidélité incroyable. Cette femme n'est-elle pas une prophétesse par hasard? A mon humble avis les églises chrétiennes qui n'ont pas encore des prophétesses devraient faire appel à elle. Mais la seule chose qui pourra peut-être refroidir ces églises qui pouvaient s'intéresser à elle, c'est la liste des noms que les médias lui ont donnés. Certains l'ont qualifiée de "harpie sanguinaire", d'autres de "putain dangereuse", et d'autres encore de "femme fatale". Des titres qui ne la rendront pas trop fréquentable par ces églises malgré son puissant ministère de prophétie et ses prédictions à la Nostradamus.


Nyang bensouda: Étant de leur camp je ne peux pas trop commenter ce que tu viens de dire là. Mais je tiens tout de même à te mettre en garde. N'oublie pas que tu es toujours en Côte d'Ivoire. Ne t'oublie pas et tu répètes devant des gens là-bas tous ces qualificatifs que les médias ont donnés à la femme de dramane, sinon tu pourras te retrouver à la Maca pour ne plus jamais en sortir. J'espère que tu as suivi le cas du Syndicaliste Mahan Gahé Basile et les autres qui comme lui ont fait un voyage sans retour à la Maca. Les prisonniers politiques y sont tellement torturés que soit, ils meurent carrément en prison, soit, ils en sortent pour mourir quelques temps après. Le cas du ministre Jean-Jacques Béchio est encore bien frais dans les mémoires. Tu sais que je compte sur toi; j'ai encore besoin de toi, et je te veux en vie. Et n'oublie pas que si dramane te tue, tu as tout perdu, puisque ses crimes ne seront jamais ni investigués, ni punis. Je suis très bien placée pour te le dire.


Youssouf: C'est compris, madame.


Nyang bensouda: Je ne peux pas te citer tout ce que ce cas de Gbagbo nous a fait. Plusieurs de mes maitres regrettent amèrement de s'être mêlés de ce cas. Certains ont avoué que s'ils avaient un seul instant imaginé que ce cas aurait ce genre de résultats, ils ne l'auraient jamais engagé.


Youssouf: Mais madame, ils ont quand même réussi à piller la Côte d'Ivoire. Cela fait plus de 15 ans qu'ils pillent ce pays. Ils volent littéralement tout. Depuis 2002 avec la rébellion créée de toutes pièces par eux et dirigée par des crapules comme soro guillaume et sa bande, tes maitres se sont bien enrichis sur le dos de la Côte d'Ivoire. Et depuis qu'ils ont assassiné le Président Gbagbo, pardon, depuis qu'ils ont échoué à l'assassinat du Président Gbagbo et l'ont pris en otage, ils pillent tout, sans que personne ne bronche. Comment peux-tu dire qu'ils regrettent ce cas?


Nyang bensouda: Tu ne comprends pas Youssouf. Déjà, fais gaffe quand tu seras à la cour. Ce genre de lapsus que tu viens de commettre en parlant de l'assassinat de Gbagbo, ne fais pas cela à la cour. Sinon ça sera une catastrophe. Maintenant revenons à ta question. Je suis d'accord avec toi qu'ils ont allégrement pillé tout le Nord de la Côte d'Ivoire après avoir coupé le pays en deux et laissé la partie Nord à la rébellion de dramane ouattara dirigée par soro, et qu'ils pillent librement le pays depuis qu'ils ont chassé Gbagbo du pouvoir. Mais leur image est totalement détruite. Ils auraient préféré piller moins que ce qu'ils ont pillé, mais maintenir l'image des personnes civilisées. Actuellement ils sont vus dans le monde entier comme des simples brutes, comme des minables criminels, et comme des vulgaires barbares. Cela ne leur fait pas plaisir.


Youssouf: Je comprends.


Nyang bensouda: Ouiiii. Ce cas Gbagbo nous a fait beaucoup de mal. Je ne t'ai même pas encore parlé de la CPI. Les Présidents africains ont menacé à plusieurs reprises de quitter la CPI. Heureusement pour nous qu'ils sont pour la plupart des lâches, des vrais poltrons. Sinon je serai déjà au chômage. Il n'y a que le courageux Pierre Nkurunziza, Président du Burundi, qui a pu joindre l'acte à la parole.


Youssouf: Tu sembles avoir de l'admiration pour lui.


Nyang bensouda: Bien sûr que oui. C'est ça un homme dans le vrai sens du terme. Un homme qui sait tenir à sa parole et qui ne se laisse pas effrayer par le genre d'épouvantail que mes maitres agitent très souvent. Et il n'y a pas que moi qui ai de l'admiration pour lui. Mes maitres aussi ont été surpris par sa détermination. Ils se disent d'ailleurs entre eux que si ces "minables et poltrons" présidents africains avaient le même courage que leur petit homologue du Burundi, les choses auraient déjà changé en Afrique, et la CPI serait déjà fermée. Quand je parle de petit homologue ici, je parle de la taille de son pays. Voilà un président courageux, qui a de la personnalité. Heureusement pour nous, ils ne sont pas nombreux. L'autre courageux était son homologue de la Gambie, le Président Yahya Jammeh qui par ailleurs était le président de mon pays. Mais mes maitres ont pu le chasser du pouvoir avec l'aide de leurs vassaux Macky Sall et dramane ouattara.


Et la france a plus à perdre dans tout cela que tout le monde. Prenons le cas de l'Opérateur de téléphonie mobile Orange. Il a été établi que pendant la crise ivoirienne, les gens de Gbagbo étaient espionnés par Orange, et que tous leurs appels téléphoniques étaient interceptés, à la demande de la france. Quel Africain sérieux peut encore utiliser l'opérateur téléphonique Orange tout en sachant qu'il est en fait le bras droit du système d'espionnage français en Afrique, et même peut-être à travers le monde? Si les Africains étaient des gens consciencieux, ils auraient tous abandonné cet opérateur dans le but de protéger leur vie privée. Si les Africains choisissent de se comporter comme des gens responsables et respectables, chacun d'eux abandonnera Orange, et cet opérateur cesserait d'opérer dans toute l'Afrique. Là encore je prie que les Africains soient encore insoucieux comme ils l'ont toujours été. Tu vois donc que nous avons beau piller la Côte d'Ivoire comme tu le dis, nous sortons perdant de ce cas de Gbagbo. Mes maitres redoutent tous, ce que le futur leur réserve en Afrique. Bien que les Africains soient reconnus comme des éternels esclaves, mes maitres craignent que la nouvelle génération ne se réveille et choisisse de refuser l'esclavage.


Je n'ai même pas encore évoqué le cas de nos ONG. Si notre grande inquiétude n'a pas l'air justifiée à tes yeux, c'est juste parce que les Africains sont vraiment amorphes. Regarde le rôle que nos ONG ont joué pendant cette crise. Si les Africains étaient réellement sérieux, aucune de ces ONG occidentales ne serait plus sur le continent Africain, car aucun pays sérieux ne peut accepter sur son sol des ONG qui sont en fait des cellules actives de l'espionnage et du contre espionnage des autres pays. Mais heureusement pour nous, les Africains semblent même ne pas trouver en cela un problème. Mais nous ne savons pas pour combien de temps cela va durer, surtout que depuis quelques temps quelques uns se réveillent et font entendre leurs voix sur la chaine de télévision panafricaine Afrique Media. Mes maitres ont même tout essayé pour fermer cette chaine, sans grand succès pour le moment. J'espère qu'on y parviendra, mais j'ai peur qu'on n'y parvienne pas.


Je ne voudrais même pas évoquer le cas de l'entreprise française Sagem, payée à coût de milliards par la Côte d'Ivoire, pour la gestion de ces élections ivoiriennes. Sagem avait été imposée par la france à Gbagbo, comme l'entreprise qui devait assurer la gestion technique du vote. En réalité, la mission de Sagem était de tout faire pour qu'il y ait un second tour, parce que les français après des sérieuses investigations étaient convaincus que Gbagbo allait gagner les élections au premier tour. Les français savaient également qu'avec l'impopularité criarde de dramane ouattara, ils ne pouvaient pas oser une manipulation donnant ouattara vainqueur au premier tour. Ils savaient qu'avec un second tour, ils feraient pression sur bédié qu'ils tenaient par les testicules, et justifieraient leur coup d'état par le fait que bédié se serait allié à ouattara, et le monde entier verrait plausible que les deux, ensemble, soient en mesure de gagner contre Gbagbo. Voilà le jeu qui avait été planifié, et voilà la mission qui était assignée à l'entreprise française Sagem. Et Sagem avait bien fait son travail. En conséquence, le sang a coulé à flot en Côte d'Ivoire, et continue de couler.


Avec cela, quel pays africain sérieux peut encore confier la gestion de quoi que ce soit à une entreprise française tout en sachant que les entreprises françaises, quelles qu'elles soient, sont en fait des bras droits du système d'espionnage français en Afrique? Si les Africains deviennent consciencieux, aucune entreprise française ne pourra plus jamais gagner le moindre marché en Afrique. Voilà ce que risquent mes maitres français, Youssouf. J'espère que tu comprendras maintenant la profondeur de notre inquiétude. Si ce cas Gbagbo ouvre les yeux des Africains qui jusque-là étaient aveugles, je suis certaine que mes maitres français seront chassés d'Afrique. D'où mon recours à la prière Youssouf, pour que les Africains demeurent aveugles.


Si je veux te citer des exemples, on n'en finira pas. Le cas Gbagbo nous a mis dans tellement de problèmes, que nous ne réussirons jamais à nous en remettre. Donc, pour ce qui est de son procès, il ne faut qu'un animal comme toi pour réussir encore à stopper mon échec programmé, et limiter la honte qui m'a déjà enveloppée comme un manteau. Je suis sûre que mes maitres pour tenter encore un coup d'état en Afrique ou même pour intenter encore un procès à tout Africain digne, y réfléchiront à deux fois. Ils ne veulent plus revivre ce genre de cauchemar. Le cas Gbagbo a été une erreur monumentale pour eux. Il y a tellement à dire que si je tiens à tout t'expliquer, je ferai un livre de plusieurs volumes. Il y a tellement de cas, Youssouf.


Youssouf: C'est ce que je constate, madame. Il y a même un autre cas flagrant et vraiment pathétique que tu as oublié. Il s'agit de cette bévue enfantine et ubuesque que tes maitres américains avaient commise. Dès qu'ils avaient choisi de venir au secours des français pour leur coup d'état contre le Président Gbagbo, l'ignoble Barack Hussein Obama et les deux sorcières qui l'entouraient, hillary rodham clinton et susan rice avaient encouragé le Président Gbagbo à renoncer au mandat que le peuple ivoirien venait de lui confier, pour obtenir en échange un poste d'enseignant à l'Université de Boston aux États-Unis.


Nyang bensouda: Je ne vois pas encore où se trouve le problème, Youssouf.


Youssouf: J'en viens madame. Voici le problème: Barack Obama et ses deux vipères hillary clinton et susan rice font partie de ceux qui chantaient sur tous les toits que le Président Gbagbo était coupable de crime de guerre, de crime contre l'humanité, de génocide, et j'en passe. Et ils faisaient défiler en boucle ces incantations contre le Président Gbagbo, sur tous leurs médias. Ces incultes qui se prennent pour des gens intelligents, ont oublié qu'en offrant un poste d'enseignant d'université au Président Laurent Gbagbo, ils étaient en train d'offrir un poste d'enseignant d'université à un assassin génocidaire. Dans leur imbécilité, ils avaient démontré aux yeux du monde entier que la vraie punition qu'on devrait réserver aux criminels de guerre, aux criminels contre l'humanité, et aux génocidaires, était de leur accorder un noble poste d'enseignant à l'Université de Boston aux États-Unis. Voilà la bêtise à son paroxysme, madame.


Nyang bensouda: C'est maintenant que je comprends, Youssouf. Je dois t'avouer que je n'avais pas poussé l'analyse aussi loin. Tu me surprends, Youssouf. Je ne savais pas que les animaux étaient aussi intelligents.


Youssouf: Ils le sont madame, comme tu le constates. Et ils le sont parfois plus que certains hommes. N'oublie pas que l'intelligence vient de Dieu. Le Dieu qui a créé les hommes, c'est le même qui nous a créés, et Il a donné à chacun un minimum d'intelligence. Avec le raisonnement de tes maitres américains, qui ne souhaiterait pas devenir criminel de guerre, criminel contre l'humanité, et génocidaire, madame? Maintenant que j'ai compris que même moi, simple animal, peux obtenir un poste d'enseignant à l'Université de Boston aux États-Unis, juste en devenant criminel de guerre, et/ou génocidaire, ne devrais-je pas y penser, madame? Et maintenant que je sais que les enseignants des Universités américaines ne sont qu'un ramassis de criminels de guerre et de génocidaires pour la plupart, je ne conseillerai plus jamais aux Africains d'inscrire leurs enfants dans ces universités.


Nyang bensouda: Je ne mépriserai plus les animaux pour leur supposé manque d'intelligence, Youssouf. Je suis éblouie par ta grande sagesse et ta grande intelligence.


Youssouf: C'est déjà à tort que tu nous méprisais, madame. Je ne veux pas me vanter, sinon je te donnerais plusieurs exemples prouvant que nous les animaux sommes parfois plus intelligents que les hommes.


Nyang bensouda: Donne-moi un autre exemple, Youssouf.


Youssouf: Madame, moi, un taureau, n'oserai jamais, mais alors jamais, m'accoupler avec un autre taureau. Et aucune génisse ou aucune vache, même si sa cervelle venait à ne plus fonctionner normalement, n'irait jamais vers une autre génisse ou une autre vache pour un quelconque accouplement. Pourtant c'est ce que vous faites, vous les hommes, au point d'ériger cela en norme. Vous nous scandalisez, madame, vous les êtres humains.


Nyang bensouda: Changeons de sujet, Youssouf.


Youssouf: C'est toi qui as demandé un autre exemple, madame. Pourquoi veux-tu fuir ce sujet? Laisse-moi t'en dire plus. L'ordure david cameron, ancien premier ministre de la Grande Bretagne avait dans sa démence, imposé aux Africains d'adopter l'homosexualité, tout en menaçant d'arrêter toute aide vers l'Afrique, si ses ordres n'étaient pas respectés. La réaction du Président Mugabe, cet autre digne fils de l'Afrique, ne s'était pas fait attendre. Il avait d'abord dit au déséquilibré mental david cameron en guise de réponse, que les homosexuels étaient des chiens. Il s'était ensuite corrigé en disant que le fait d'appeler les homosexuels chiens, était une insulte faite aux chiens, et même une grande injustice à leur égard, car les chiens sont suffisamment équilibrés pour savoir faire une distinction entre un mâle et une femelle. Voilà la triste réalité, madame. Si les animaux, même dans leur extrême folie ne peuvent jamais se lancer dans le genre d'abomination dans laquelle vous, soi-disant hommes intelligents, vous lancez, c'est qu'il y a problème, madame.


Nyang bensouda: Euh!


Youssouf: J'avais lu un article dans lequel l'auteur disait que ceux qui dirigent ce monde sont des malades mentaux. Il avait donc raison! Sinon comment expliquer ce niveau de raisonnement d'un homme soi-disant éduqué et intelligent, qui plus est premier ministre d'une grande nation comme la Grande Bretagne? Il faut qu'un homme soit atteint de démence au dernier degré pour croire que la vie de 2 milliards d'Africains dépend de ses soi-disant aides, et que la survie de 54 pays dépend de sa "magnanimité". David cameron avait ainsi prouvé aux yeux du monde entier, qu'il n'était qu'un vulgaire idiot. C'est dommage madame. Si le monde est géré par ce genre d'idiots, c'est qu'on comprend mieux ce qui s'y passe. Je comprends mieux maintenant cet homme de Dieu qui expliquait que les dirigeants de ce monde ne sont pas des hommes normaux, mais plutôt une bande de reptiliens, des démons en chair envoyés par lucifer pour détruire le monde.


Nyang bensouda: Même si ce que tu dis me fait honte, c'est tout de même pertinent, Youssouf.


Youssouf: Tout à fait, madame. C'est d'autant plus pertinent qu'il devient impératif de sonner l'alarme. L'ancien président français françois hollande a même eu l'outrecuidance de se glorifier pour avoir sodomisé et gomorrhisé la france, en faisant voter ce qu'il a sans scrupule appelé "Mariage pour Tous". Une manière de nous dire que dans leur monde, c'est-à-dire le monde des écervelés, tout peut s'accoupler avec tout. C'est tout simplement ahurissant. Ce que cet individu a trouvé de positif dans son bilan en tant que président de la république française, c'est d'avoir transformé son pays en Sodome et Gomorrhe. Comble de malheur, il s'en enorgueillit. Oui il s'en glorifie. C'est d'ailleurs la seule prouesse qu'il a réussie pendant son quinquennat.


Nyang bensouda: Et si on changeait de sujet maintenant, Youssouf?


Youssouf: Volontiers madame.


Nyang bensouda: J'étais en train de te citer des exemples de dégâts que le cas de Gbagbo nous a créés. Laisse-moi t'en citer un autre. C'est celui de Guy-André Kieffer, ce journaliste franco-canadien enlevé et assassiné soi-disant par l'épouse de Gbagbo. Avant le procès de Gbagbo tout le monde avait cru à la version officielle, celle que nos médias distillaient. Pourtant maintenant, chacun sait que c'est la france avec dramane ouattara qui ont planifié et exécuté la disparition et l'assassinat de Guy-André Kieffer pour accuser Gbagbo.


Youssouf: Oui madame, je l'ai aussi appris. J'ai même appris que dramane ouattara a envoyé ses agents secrets jusqu'au Ghana pour assassiner un témoin de cette affaire qui s'était engagé à tout dévoiler et à aider les enquêteurs à retrouver même le cadavre de ce journaliste.


Nyang bensouda: Tu peux donc t'imaginer l'embarras de mes maitres quand tous ces complots sont mis à nu. Avec cela, plus personne ne donnera le moindre crédit aux autres accusations de mes maitres contre qui que ce soit. Ce cas Gbagbo les a tellement discrédités. Regarde le cas des soldats français prétendument tués à Bouaké. Chacun sait maintenant que c'est la france de chirac qui a planifié et exécuté ce simulacre, et que Gbagbo n'y était pour rien. C'est la raison pour laquelle aucune enquête n'a été menée jusqu'à ce jour.


Youssouf: C'est vraiment grave, madame. Pourtant c'est sur la base de ce mensonge grotesque que tous les avions militaires d'un pays comme la Côte d'Ivoire ont été détruits, avec la complicité de l'ONU. L'idiote sorcière michèle alliot-marie, qui de manière flagrante avait organisé la fuite des pilotes biélorusses qui pilotaient les avions impliqués dans le soi-disant bombardement des soldats français à Bouaké, est toujours en liberté, malgré les preuves de ses crimes. Depuis que la vraie version de ce complot a été mise à la lumière, l'ONU n'a rien dit; elle n'a pas demandé une enquête internationale; elle n'a émis aucune condamnation. L'ONU qui n'hésite jamais à se réunir d'urgence pour condamner la mort accidentelle à l'étranger d'un chien, d'un chat ou de tout autre animal appartenant à un occidental, et qui est toujours prompte à demander des enquêtes internationales quand un Occidental meurt en Afrique, est restée de marbre jusqu'à ce jour. Mais en passant, qui doit payer pour tous ces avions que la france avait détruits, madame?


Nyang bensouda: Je ne suis pas Ivoirienne, Youssouf. Ce sera aux Ivoiriens de gérer.


Youssouf: Madame, tout à l'heure tu as dit que tu devais revenir sur le cas de l'ONUCI.


Nyang bensouda: Oui Youssouf, revenons-en. La destruction par l'ONUCI de tous ses documents liés à la gestion de la crise ivoirienne a été une autre grande maladresse de la part de mes maitres. Ces documents étaient tellement compromettants que mes maitres ne pouvaient pas se permettre de les garder, mais le fait de les détruire, et de les détruire si tôt, a prouvé au monde entier qu'il n'y avait rien de vrai dans la version de la france et de l'ONU. Chaque homme, même le plus ignorant du monde, a compris que la france et l'ONU avaient tout à cacher. Tu ne verras jamais les gens normaux, qui ne se reprochent rien, se permettre de détruire des documents extrêmement importants. Si tu vois une personne impliquée dans une affaire détruire consciemment des documents d'une grande importance, tu ne peux expliquer son geste que de deux façons: Soit elle est coupable et a intérêt à détruire les preuves, soit elle est mentalement déséquilibrée. Maintenant il ne faut plus que l'homme le plus malhonnête du monde ou l'homme le plus niais du monde, pour croire à ce que la france et l'ONU ont dit concernant la crise ivoirienne. Tu ne verras jamais des gens honnêtes et mentalement équilibrés, se permettre de détruire des documents d'une telle importance concernant un événement inachevé. Chacun sait que cette crise ivoirienne de 2010 n'est pas encore réglée; la preuve est que le Président issu de ces élections de 2010 est toujours en prison à la CPI avec l'un de ses ministres, et la Première dame de ce pays est toujours en prison suite à cette crise, et des centaines de détenus politiques sont toujours en prison, suite à cette même crise. Qu'est-ce qui peut donc justifier la destruction des documents d'un cas qu'on est encore en train de gérer? Comprends donc Youssouf, que je suis plus que consciente que mes maitres ont étalé leur bassesse, leur naïveté, et leur petitesse dans la gestion de ce cas ivoirien, mais je n'y peux rien.


Youssouf: Madame, ce qui me révolte le plus dans tout cela, c'est le massacre des milliers d'étudiants Ivoiriens. Sais-tu que les milliers de patriotes que la france et l'ONU ont massacrés étaient pour la plupart des étudiants? Chacun sait que les étudiants de tout pays constituent l'avenir de ce pays-là. C'est donc tout l'avenir de la Côte d'Ivoire et même de l'Afrique que la france avec l'aide de l'ONU a massacré de cette manière. Avec cela vous n'avez pas honte de parler d'une justice internationale, madame? Si au moins vous étiez actuellement à la CPI en train de juger la france et l'ONU, l'on le comprendrait. Tes collègues juges sont plutôt en train de juger les rescapés du massacre de vos maitres, et toi tu es en train de t'évertuer à faire condamner les rescapés du massacre de vos maitres. N'est-ce pas pathétique, madame? L'ONU a clairement démontré au monde entier qu'elle est une mission de création et de maintien de la guerre et non une mission de maintien de la paix comme elle aime bien le déclarer dans son hypocrisie.


Nyang bensouda: Je suis sans voix, Youssouf.


Youssouf: Aller dans un pays massacrer sans aucune gêne, et en toute impunité des milliers d'étudiants comme tes maitres l'ont fait en Côte d'Ivoire, c'est un fait inédit. Et ce n'est qu'en Afrique qu'une chose pareille est possible. Malheureusement personne ne réagit; ni les dirigeants africains, ni la société civile africaine, ni les intellectuels africains, ni la jeunesse africaine. C'est terrible! On a même vu quelques idiots soi-disant intellectuels africains, supporter une telle abomination. Un président comme Barack Obama que plusieurs africains avaient apprécié, n'a pas eu honte de cautionner un tel génocide. Ce voyou n'a pas hésité à qualifier des milliers d'étudiants ivoiriens de voyous, et a laissé qu'on les massacre. Il oublie que si l'on l'avait assassiné pendant qu'il était étudiant, il ne serait jamais devenu président des États-Unis.


En plus madame, tes maitres, pour prouver qu'ils ne sont que des malades mentaux, ont encore le culot de parler de droits de l'homme. Des sanguinaires qui peuvent décimer des milliers d'étudiants africains sans états d'âme ne devraient plus jamais parler de droits de l'homme, s'ils jouissaient de toutes leurs facultés mentales et intellectuelles. Tu conviendras avec moi que s'il y avait un peu de cohérence dans ce monde, tes maitres seraient tous dans des hôpitaux psychiatriques. Mais il y a tout de même un élément important que les Africains doivent comprendre maintenant. Chaque fois que tes monstres de maitres parleront de droits de l'homme, les Africains doivent comprendre que ces gens parlent des droits des Occidentaux, et que ces droits dont il est question, ne concernent en aucun cas l'Africain, car l'Africain pour ces démons, n'a aucune valeur, et ne représente rien. C'est pour cela qu'on peut les tuer par milliers et par dizaines de milliers sans aucune gêne, et sans rendre de compte à personne, et sans que personne ne s'en émeuve. Prenez pour exemples ce qui se passe actuellement en République Centrafricaine, et en République Démocratique du Congo, pour ne citer que ces deux exemples. Les minerais que tes maitres sont en train de piller, ont plus de valeurs à leurs yeux que des millions d'Africains qu'ils massacrent pour arriver à leurs fins. J'espère que les Africains vont se réveiller et se lever cette fois-ci.


Nyang bensouda: Je ne le souhaite pas Youssouf. Tu sais que si les Africains se réveillent et se lèvent comme tu l'espères, il n'y a pas que mes maitres qui vont subir. Des gens comme moi et tous ceux qui comme moi ont choisi de trahir leur continent, seront chassés de l'Afrique. Et tu sais que nous sommes bien nombreux, Youssouf. En plus de ceux que nous avons déjà cités, il y a henri konan bédié et sa bande, blaise compaoré et sa bande, goodluck jonathan alias badluck jonathan et sa bande, abdoulaye wade et compagnie, et tous ces autres présidents vassaux de la france qui ont participé à ce coup d'état contre la Côte d'Ivoire, sans compter les autres coups d'états menés en Afrique depuis les guerres d'indépendance. Nos maitres et nous, prions tous les jours que l'Afrique ne se révolte jamais.


Youssouf: Vous serez heureux si vos prières sont exaucées. Mais malheur à vous dans le cas contraire. Néanmoins, vous avez de la chance que je ne sois juste qu'un animal, madame. Si j'étais un homme, je mobiliserais toute la jeunesse africaine pour l'ultime libération de l'Afrique.


Nyang bensouda: Ne répète pas cela à haute voix, s'il te plait, Youssouf. Si les jeunes Africains conscients t'entendent, ils pourront récupérer ton idée.


Youssouf: Madame, tout à l'heure tu as mentionné le nom de bédié. Voilà un autre personnage étrange. Cet homme est d'une vilenie indescriptible. C'est lui qui a chassé dramane ouattara de la Côte d'Ivoire parce qu'il était Burkinabé, et c'est encore lui qui s'allie à ce même Burkinabé pour laisser des dizaines de milliers d'Ivoiriens être massacrés par la france et ses terroristes. Personne ne comprend ce qui se passe dans la tête de cet homme. Certains Africains préfèrent maintenant l'appeler conard bédié.


Nyang bensouda: Est-ce qu'il avait le choix, Youssouf? Tu ne peux pas t'imaginer le degré de chantage que mes maitres lui ont fait. Tu sais qu'il a volé beaucoup d'argent qu'il a stocké dans les banques de mes maitres. Ils ont menacé de confisquer tout cela et tous ses biens s'il choisissait de ne pas coopérer. Tu n'as qu'à voir les résultats des élections du premier tour. Bédié savait très bien que malgré les manipulations des résultats par l'entreprise française Sagem, pour que Gbagbo ne soit pas élu au premier tour, c'est lui bédié qui était second. Mais on a changé les résultats pour laisser ouattara second, afin que le coup d'état réussisse. Tu te souviens que bédié avait même contesté ces résultats, mais mes maitres l'avaient étouffé sans ménagement, et il s'était tu.


Youssouf: Son argent et ses biens que les vautours voulaient saisir valent-ils la vie de 100 000 Ivoiriens et Africains, madame?


Nyang bensouda: Youssouf, tu sais que si je dois condamner bédié, il faut que je commence par me condamner moi-même.


Youssouf: Madame, que ce soit ce connard bédié comme certains l'appellent, ou toi et tes autres compagnons qui comme toi préfèrent la richesse personnelle au prix de la vie des millions d'Africains, j'ai quelques questions à vous poser: Combien d'années pensez-vous encore vivre sur cette terre? Pensez-vous quitter cette terre avec tous ces biens pour lesquels vous laissez des millions d'Africains être massacrés? Pensez-vous un seul instant à ce que l'histoire retiendra de vous? Pensez-vous à l'héritage historique que vous laisserez à vos descendants?


Nyang bensouda: (Soupirs)


Youssouf: Il y a même un autre plaisantin qu'on croyait lucide. Il a supporté le coup d'état contre le Président Gbagbo, et a cautionné le massacre des milliers d'Ivoiriens. Après cela, lors des élections de 2015, il a cru dans sa naïveté que tes maitres qui ont placé le maudit ouattara à la tête de la Côte d'Ivoire après le massacre de plus de 100 000 Africains, pouvaient permettre une vraie élection. Il s'est porté candidat au point de se mettre à rêver. Pour cela, il a cru qu'il pouvait prendre les Ivoiriens pour des idiots, et a commencé à leur promettre que s'il gagnait, il irait sortir le Président Gbagbo de la prison. C'était tout simplement amusant. Ce sont des gens pareils qui font croire à tes maitres que l'Africain est idiot.


Nyang bensouda: Tu parles de qui, Youssouf?


Youssouf: De ce plaisantin de Kouadio Konan Bertin.


Nyang bensouda: Ce personnage ne représente rien aux yeux de mes maitres.


Youssouf: Revenons encore un peu sur l'ONU, madame. Comment est-ce que tu expliques le fait que les Africains demeurent membres de l'ONU tout en sachant que cette organisation ne travaille que contre eux depuis sa création?


Nyang bensouda: N'oublie pas que je travaille pour l'ONU, Youssouf. Ce n'est pas de moi que tu devrais attendre une réponse objective à une telle question.


Youssouf: Et justement madame, je voulais te demander comment vous faites pour accepter de travailler pour une organisation mafieuse comme l'ONU, une organisation créée soi-disant pour la paix, mais qui est derrière toutes les guerres qui ravagent le monde?


Nyang bensouda: Changeons de sujet, Youssouf.


Youssouf: Volontiers madame. Tu m'as dit tout à l'heure que tous tes témoins ont échoué parce qu'il est impossible de prouver le mensonge. Comment vais-je prouver le mien alors?


Nyang bensouda: Ton cas est différent, Youssouf. Tu es un animal, et non un homme. Les gens n'auront pas le même regard sur toi. C'est du moins ce que je pense. Dans tous les cas je suis désespérée. Il faut bien que je fasse quelque chose. Il faut bien que Gbagbo soit condamné.


Youssouf: C'est compris. Je ferai tout mon possible. Je t'aiderai à gagner. Je viens de penser à une vraie stratégie que j'utiliserai pour te faire gagner. Je préfère ne pas dévoiler cela maintenant. Tu sais que les murs ont souvent des oreilles. Dans tous les cas je te promets la victoire.


Nyang bensouda: Ahaaa Youssouf, quel soulagement! Merci Youssouf, grand merci. Tu me redonnes de la joie, et j'aurai un peu de sommeil cette nuit. Je n'ose pas te dire combien de millions mes maitres vont te donner. Sache aussi que nous allons confisquer la villa de l'un des pro-Gbagbo pour te donner.


Youssouf: Ahaaa merci madame, merci.


Nyang bensouda: À nous revoir alors à la cour.


Youssouf: Madame un instant. Je me sens totalement envahi de culpabilité pour t'avoir fait cette promesse. Je ne suis plus sûr de venir à la cour.


Nyang bensouda: Qu'est-ce qui s'est encore passé?


Youssouf: Quand je pense à tout ce que tes maitres et toi avez fait à cet homme, j'ai plutôt pitié de lui, et je me vois mal en train de témoigner contre lui. Te rends-tu compte que cet innocent homme a subi toutes les méchancetés inimaginables de votre part? Tu viens de me dire toi-même que dramane ouattara n'avait même pas eu la moitié des voix de bédié au premier tour des élections de 2010, parce qu'il est un homme tellement impopulaire en Côte d'Ivoire qu'il ne peut jamais dépasser la barre de 5% des voix dans ce pays sans user de fraudes. Mais quand je vois comment vous avez traité le Président Gbagbo qui a pourtant gagné les élections depuis le premier tour, et ne s'est retrouvé au second tour que grâce à la fraude massive que vous avez organisée, quand je vois comment vous l'avez humilié, et ce que vous lui avez fait subir avec sa famille, j'ai des frissons. Je trouve cela vraiment cruel de votre part.


Nyang bensouda: Ne prends pas cette position-là, Youssouf.


Youssouf: Et en plus, madame, comme si votre cruauté à son égard n'était pas suffisante, sa chère maman meurt après un long exil, et vous ne lui donnez même pas l'occasion de l'enterrer. Penses-y, madame. Penses-y une minute! Mais quelle cruauté! Tes maitres sont-ils des humains, madame? Le Président Gbagbo n'a même pas été autorisé à voir le corps de sa tendre mère. Est-ce que tu trouves cela juste madame? Qu'est-ce que tes maitres et toi avez fait de votre conscience? Si au moins le Président Gbagbo était coupable, l'on comprendrait avec moins de difficulté votre cruauté à son égard. Mais il est totalement innocent. Il est d'ailleurs tellement innocent que c'est en comptant sur un animal comme moi que tu espères trouver un témoin à charge plausible contre lui. Vos nombreux crimes contre lui et contre la Côte d'Ivoire sont tellement grands. Êtes-vous vraiment sûrs que les Africains dignes vous pardonneront ce genre de cruauté, madame? Si le Président Gbagbo lui-même choisit de vous pardonner tout cela parce qu'il semble être le genre de personne qui pardonne tout même sans réfléchir, je doute fort que l'Afrique digne vous pardonne cela, et je suis presque convaincu que l'histoire ne vous le pardonnera jamais.


Nyang bensouda: Qu'est-ce que tu veux donc que je fasse, Youssouf?


Youssouf: Madame, je me demande tout simplement d'où te vient le courage pour chercher à condamner un innocent meurtri comme le Président Gbagbo avec toutes les preuves de son innocence que tu détiens. Je comprends pourquoi tu n'arrives pas à dormir, madame. Si tu avais une conscience, je suis persuadé que tu aurais déjà abandonné ce cas contre le Président Gbagbo.


Nyang bensouda: Mais Youssouf, tu ne peux pas t'imaginer la forte pression que je subis de mes maitres.


Youssouf: Je le sais madame. J'avais suivi tes déclarations publiées par un journal sud-africain qui confirmaient ce que tu viens de me dire. Ces déclarations disaient je cite: "Il n'y a rien de sérieux contre Gbagbo. Je subis les pressions de la france. Je ne peux rien y faire." Mais madame, à un certain niveau, il faut savoir dire non. Est-ce que tu t'imagines ce que tu fais subir au Président Gbagbo? Il a été humilié comme aucun président ne l'a jamais été, tout cela injustement. Son épouse Simone Gbagbo jusqu'à ce jour est toujours en train d'être torturée, et elle est en train de se mourir à cause de la torture, tout cela injustement. Elle qui est pourtant la vraie première dame de la Côte d'Ivoire. Tu sais très bien de quelle manière elle a été humiliée à la face du monde entier, tout cela injustement. Tu sais également le genre de traitement inhumain et dégradant qu'elle a reçu en cachette dans les geôles de dramane ouattara. Et tu oses dire que tu ne peux rien y faire, madame? En tant que femme toi-même, comment peux-tu supporter et cautionner ce que la première dame Simone Gbagbo a subi? Le choix que tu as fait de vendre ton âme au diable et de crucifier ta conscience est réellement un très mauvais choix.


J'ai même entendu parler d'un article dans lequel tu as été taxée de prostituée. J'ai d'abord cru que tu avais laissé ton mari pour aller avec un autre homme. C'est après que je me suis rendu compte que l'auteur de cet article ne parlait pas de la prostitution physique. Je ne peux pas répéter devant toi certains des qualificatifs que les Africains dignes ont utilisés contre toi. Tellement c'est cru. Cette histoire est connue dans le monde entier. Te voilà rentrée dans l'histoire comme la procureure la plus corrompue de tous les temps, comme l'esclave que les Occidentaux ont utilisée pour mater d'autres Africains, et comme un vampire cupide qui pour 2 millions de dollars, est prête à sacrifier 2 milliards d'Africains. C'est vraiment de cette manière-là que tu veux que l'histoire se souvienne de toi, madame? Es-tu prête à porter pour toujours ce genre de fardeau sur ta conscience, madame?


Nyang bensouda: Youssouf, à vrai dire tu me mets dans un embarras total.


Youssouf: C'est sérieux madame. Penses-y. Dernièrement quand la nouvelle était sortie disant que tu avais perdu ton fils aux États Unis, il y a des gens qui s'en sont réjoui sur les réseaux sociaux. Est-ce que tu t'imagines un seul instant ce que cela représente, madame? Tu sais toi-même qu'aucun homme normal ne peut se réjouir de la mort d'un autre homme. Mais certains Africains vraiment normaux n'ont pas pu s'empêcher de se réjouir de la mort de ton fils. Certains se sont demandé pourquoi est-ce que l'on devrait s'apitoyer sur le sort de ton voyou et mal élevé de fils, quand toi tu cautionnes le massacre des dizaines de milliers d'enfants bien élevés des autres. C'est toute l'Afrique digne que tu as sur le dos maintenant, madame.


Nyang bensouda: Tu sais Youssouf, quand tu as signé le pacte avec le diable, il est souvent presque impossible de faire marche arrière. Je suis coincée. Et en plus, je suis déjà allée trop loin pour penser encore à la marche arrière.


Youssouf: Pourquoi alors les gens disent-ils qu'il ne se fait jamais trop tard pour se ressaisir, et qu'il n'y a que des imbéciles qui ne se corrigent pas, madame?


Nyang bensouda: Je dois certainement être l'une de ces imbéciles, Youssouf.


Youssouf: Dans ce cas madame, sache que c'est contre mon gré que je serai à la cour. Je sais que si je refuse de témoigner contre le Président Gbagbo, je me retrouverai dans vos assiettes dans les prochains jours.


Nyang bensouda: Ne dis pas cela Youssouf. Il y a quand même des gens qui ont refusé de témoigner, et qui sont encore en vie.


Youssouf: Oui madame, tu dis bien qu'ils sont encore en vie. Mais pour combien de temps? Il y en a aussi comme Sam l'Africain qui de leur retour de la cour se sont retrouvés en prison.


Nyang bensouda: Cela ne sera pas ton cas Youssouf. Je te donne ma parole.


Youssouf: OK madame, je viendrai.


Nyang bensouda: Encore une fois de plus merci Youssouf.


Youssouf: Un dernier mot madame. Je voudrais t'avouer que tes maitres ne sont pas simplement de vulgaires terroristes et de simples idiots, ils sont aussi des fins stratèges, vraiment ingénieux au mal. Comment ont-ils pu retourner pascal affi n'guessan contre le Président Gbagbo et contre le peuple ivoirien?


Nyang bensouda: Pascal affi n'guessan n'est pas différent de moi, Youssouf. Il est foncièrement égoïste et extraordinairement égocentrique. Son ventre passe avant tout, et ses propres intérêts priment sur tout autre intérêt. Avec les millions qu'on lui a donnés, en lui faisant miroiter la présidence ivoirienne, il a oublié le patriotisme, il a oublié la fidélité et la loyauté.


Youssouf: A un moment donné on avait cru qu'il était un vrai allié du Président Gbagbo, et un vrai patriote ivoirien. Personne ne pouvait s'imaginer qu'il était un autre idiot et vaurien de la bande de crapules comme soro guillaume, hamed bakayoko, et compagnie.


Nyang bensouda: N'oublie pas Youssouf, que c'est devant un gibier qu'on distingue qui de la biche ou de l'hyène est carnivore. Affi n'guessan n'est d'ailleurs pas seul. Il y a le flibustier alcide djédjé, et tous les autres minables traîtres corrompus qui étaient dans le Gouvernement de Gbagbo, ainsi que tous ceux qui gravitaient autour de Gbagbo, mais qui sont actuellement dans ce qu'on appelle le "FPI d'affi n'guessan".


Youssouf: C'est ce que je constate, madame.


Nyang bensouda: Pourquoi qualifies-tu mes maitres de vulgaires terroristes et de simples idiots?


Youssouf: Que sont-ils, madame? Comment appelles-tu ce qu'ils ont fait en Côte d'Ivoire? Et comment appelles-tu ce qu'ils ont fait en Libye? Y a-t-il plus grands terroristes dans ce monde que tes maitres, madame? Dans leur idiotie ils prennent les autres pour des idiots. Ce ne sont pas les autres qui sont idiots, madame, ce sont eux. Nous-mêmes animaux ne sommes pas idiots. Ce n'est pas parce qu'ils ont l'habitude de taxer leurs victimes de terroristes et ont fait de cette accusation mensongère leur refrain préféré que nous devrions finir par les croire, madame. Tes maitres sont des piteux mythomanes. Ils mentent comme des bambins en mal d'inspiration. Qui peut encore croire à une seule chose que ces schizophrènes disent, madame? Si je veux énumérer les différents mensonges, y compris les plus grossiers et les plus enfantins qu'ils ont véhiculés lors de leur coup d'état en Côte d'Ivoire, nous n'en finirons pas. Il n'y a rien de vrai dans toutes les élucubrations qu'ils ont exprimées au sujet de la Côte d'Ivoire. Si tu veux que je te donne des preuves que tes maitres sont des déséquilibrés mentaux, nous prendrons un autre rendez-vous.


En attendant, je conseille à tous les dignes filles et fils d'Afrique, de cesser de s'abreuver de la désinformation que distillent les médias officiels de la criminalité internationale qu'on appelle abusivement communauté internationale. Si vous voulez connaitre la vraie information, fuyez tous ces médias mensonges. Chaque fois que ces médias mensonges donnent une information, sachez que c'est le contraire de cette information qui est vrai.


Nyang bensouda: J'ai compris, Youssouf.


Youssouf: Les preuves des nombreux crimes et autres atrocités des terroristes dramane ouattara et guillaume soro sont partout, on n'a pas besoin de les chercher pour les trouver. Mais tu n'as pas encore engagé le moindre procès contre eux. Le Président Gbagbo qui n'a commis aucun crime, parce que tu n'en trouves aucune preuve sept ans après son assassinat, c'est encore lui qui est en train de subir ce que des personnes un tout petit peu civilisées ne peuvent jamais imposer à un homme innocent. Tous les Africains comprendront à partir de ce cas Gbagbo que tes maitres français sont des vulgaires criminels, des barbares primaires et des sanguinaires innés, et qu'ils n'ont jamais été civilisés. Ils sont d'ailleurs les pires barbares de la planète.


Nyang bensouda: Je suis malheureusement dans l'incapacité de te dire le contraire, Youssouf. Mais je ne voudrais plus que tu parles de l'assassinat de Gbagbo. Parle au moins de son assassinat manqué, s'il te plait.


Youssouf: Madame, manqué ou pas manqué, les tonnes de bombes que tes barbares de maitres avaient déversées sur la résidence encore habitée du Président Gbagbo, n'étaient pas pour le manquer. Tu ne devrais donc pas fuir l'expression assassinat du Président. La preuve est que le pauvre est encore et toujours dans la tombe que vous lui avez réservée aux Pays-Bas, attendant qu'il meure entièrement, et que vous renvoyiez son corps en Côte d'Ivoire, pour organiser hypocritement des obsèques pompeuses, en disant à qui voudra vous entendre, que le Président Gbagbo était un grand homme. Et son épouse, la vraie première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, est encore et toujours dans la tombe que vous lui avez réservée dans une cellule en Côte d'Ivoire, bien qu'ayant déjà été acquittée depuis plus d'un an de crime contre l’humanité et de crime de guerre, par la justice ivoirienne aux ordres du terroriste dramane ouattara. Le criminel drame ouattara et l'ordure sarkozy ont juré de ne jamais la voir sortir de cette tombe en vie. Et puisque pour le moment ils sont des dieux, leur volonté constitue encore des ordres. Mais plus pour longtemps, heureusement.


Nyang bensouda: Je ne savais pas que tu étais si remonté contre mes maitres français, Youssouf.


Youssouf: Déjà, ce n'est pas que contre tes barbares de maitres français que je suis remonté, madame. C'est aussi contre toi et contre d'autres esclaves de maisons comme toi, c'est-à-dire ces idiots qui pour une petite faveur, sont prêts à vendre tous leurs frères, et qui sont aux anges quand ils sont tolérés dans la présence de leurs maitres. C'est le cas des cupides comme abdou diouf et compagnie. En plus, il n'y a pas que moi qui suis remonté contre tes assassins de maitres français; c'est en fait tous les Africains dignes et autres amis de l'Afrique, qui sont dans cette position. Tes criminels de maitres ont donc intérêt à mettre fin à leur folie pendant qu'il est encore temps. Va dire, madame, à tes barbares de maitres français, que ce ne sont pas eux qui ont créé les Africains, et qu'ils ne devraient donc pas prendre les Africains pour leurs créatures. Les Africains n'ont jamais été leurs créatures, et ne le seront jamais. Rappelle à ces assassins barbares, que chaque chose a une fin, et que leur traitement inhumain et dégradant de l'Africain devait avoir une fin, et cette fin est arrivée.


Nyang bensouda: Tout ce que tu dis m'inquiète, Youssouf. Et tu sais bien que comme tout bon égoïste, je me préoccupe plus de mon sort que de celui de mes maitres. Si je défends avec tant d'entrain le sort de mes maitres, c'est parce que mon propre sort est lié au leur. Si mes barbares et assassins de maitres comme tu les appelles, cessent de piller l'Afrique, d'où viendront les millions de dollars qu'ils me verseront comme pourboire, comme salaire et autres avantages, et même comme frais de corruption?


Youssouf: J'ai bien compris, madame, qu'il faut que tu vives dans le luxe, et que ton continent soit le dépotoir de toutes les bizarreries du monde. Il faut bien que tes assassins barbares de maitres transforment l'Afrique en un champ d'expérimentation de tout. Tous les nouveaux médicaments et vaccins, c'est sur les Africains qu'il faut les expérimenter. Toutes les nouvelles bombes, c'est sur les Africains qu'il faut les expérimenter. Toutes les nouvelles armes bactériologiques, c'est sur les Africains qu'il faut les expérimenter. Tous les nouveaux poisons, c'est sur les Africains qu'il faut les expérimenter. Il faut que des orphelins africains soient enlevés par la ruse, pour aller servir de cobayes chez tes assassins barbares de maitres.


Lequel des Présidents africains nationalistes tes assassins barbares de maitres n'ont-ils pas assassiné, madame? Où est Patrice Lumumba? Où est Sylvanus Olympio? Où est Thomas Isidore Noël Sankara? Et lequel des Leaders africains patriotes tes assassins barbares de maitres n'ont-ils pas assassiné? Où est Ruben Um Nyobé? Où est Félix-Roland Moumié? Où est Ernest Ouandié? Pour ne citer que ceux-là. Et tes maitres attendent-ils vraiment que les Africains dignes applaudissent, madame? Il est temps que nous nous levions tous en Afrique, Hommes et Femmes, Animaux domestiques et Animaux sauvages, et mêmes les Arbres et toute la végétation, pour mettre fin à la barbarie sauvage de tes assassins barbares de maitres qui ne se contentent pas seulement de piller le continent, mais qui en plus, se plaisent à massacrer des millions et des dizaines de millions de personnes.


Nyang bensouda: (Soupirs)


Youssouf: Y a-t-il un seul Africain dans ce monde que tes maitres français peuvent encore convaincre, madame? Ce génocide français qui a commencé en 2002 et a atteint son apogée en 2010 et 2011 en Côte d'Ivoire, et qui s'est soldé par le massacre de plus de 100 000 Africains, a confirmé à chaque Africain lucide que le pire ennemi de l'Afrique c'est la france. Il n'y a que les idiots Africains qui continuent de croire au contraire.


Nyang bensouda: Moi-même je le sais, Youssouf. Mais c'est grâce à cette france que j'ai été promue procureure de la CPI. Ne l'oublie pas.


Youssouf: Madame, je puis vous jurer, toi et tes maitres, que si votre justice corrompue ne peut pas vous juger, parce qu'elle ne vous jugera jamais, la justice de la nature vous jugera, et aucun de vous n'échappera.


Nyang bensouda: Mes maitres français redoutent sérieusement une révolte de la nouvelle jeunesse africaine. Et ce que je peux te dire avec une certitude quasi divine, est que si ce cas Gbagbo ne réveille pas les Africains, aucun autre cas ne les réveillera.


Youssouf: Tu as raison, madame. Ce cas Gbagbo est celui qui devrait créer dans le cœur de chaque Africain normal, la colère nécessaire pour produire la révolution qui se soldera par la totale délivrance de l'Afrique. Si les Africains n'obtiennent pas leur total affranchissement après ce cas-ci, ils ne l'obtiendront plus jamais.


Nyang bensouda: Je suis remplie d'inquiétude, Youssouf.


Youssouf: Madame, puisque tu sembles très inquiète par rapport à un éventuel réveil des jeunes Africains qui pourrait les pousser à la révolte et chasser tes maitres de l'Afrique, j'ai une petite anecdote à te raconter.


Nyang bensouda: Allons-y, Youssouf.


Youssouf: Il s'agit de l'information concernant la vraie première dame de la Côte d'Ivoire. La chaine de télévision panafricaine Afrique Media a une émission appelée, sauf erreur de ma part, Mérite Panafricain des premières dames. Ils me pardonneront si le nom n'est pas exact. Au cours de cette émission interactive, ils demandent aux Africains de partout dans le monde de voter pour la première dame de leur choix. Ils font défiler les photos des premières dames africaines tout le long de l'émission. Nombreux sont les Africains qui appellent et votent pour la Première dame Simone Gbagbo de Côte d'Ivoire, bien que sa photo ne soit pas affichée. Ceci est une vraie confirmation que tout Africain digne ne reconnait qu'une seule première dame en Côte d'Ivoire, c'est-à-dire Simone Gbagbo, otage de drame ouattara et de l'ignoble sarkozy, en prison en Côte d'Ivoire. Tes maitres ne réussiront jamais à faire adopter "la femme fatale" et "la putain dangereuse" aux Africains dignes comme première dame de la Côte d'Ivoire. Cela n'arrivera jamais, tu peux en être sûre. Tes maitres et toi avez donc raison de vous inquiéter d'une éventuelle révolte de la jeunesse africaine. Mais si tes maitres pouvaient m'écouter, je leur donnerai l'unique vraie solution qui leur reste pour sortir sans trop de fracas de ce bourbier africain.


Et à chacune de ces émissions sur Afrique Media, le présentateur est toujours embarrassé quand la Première dame Simone Gbagbo de Côte d'Ivoire est choisie, puisque son nom ne figure pas souvent parmi les noms des dames pour qui voter, et sa photo n'apparait nulle part sur leur écran. Tous ces votes sont donc toujours non comptabilisés. Et depuis, la chaine panafricaine Afrique Media n'a rien fait à cela. Comme ils sont aussi progressivement en train de laisser la corruption et la compromission prendre le dessus sur leur probité initiale, ils n'ont toujours pas encore eu le courage de mettre le nom de la vraie première dame ivoirienne Simone Gbagbo sur la liste des premières dames à élire. J'espère que cela viendra. Parce que s'il faut une vraie révolution africaine comme celle que tes maitres et toi redoutez, cela passera aussi par un grand courage et une grande abnégation de toutes ces chaines panafricaines, et de tous les autres médias panafricains. Tant que ces médias panafricains tomberont dans le piège de se lancer aussi dans la compromission et dans la corruption comme ils sont en train de le faire malheureusement, la libération de l'Afrique trainera les pieds.


Nyang bensouda: Youssouf, laisse-moi commencer par apprécier Afrique Media de ce qu'ils n'ont pas encore franchi ce pas en reconnaissant Simone Gbagbo comme la vraie première dame de Côte d'Ivoire. Cela aurait été une vraie catastrophe pour mes maitres français, parce qu'ils savent que cette chaine est très suivie par les Africains de partout, et même par les non Africains qui s'intéressent à l'Afrique. Je veillerai avec mes maitres à ce qu'une chose pareille n'arrive jamais. Je peux te promettre que mes maitres, tels que je les connais, feront tout pour qu'une chose pareille n'arrive jamais, à moins bien sûr, qu'ils ne soient surpris par les événements, surtout qu'aucune force au monde ne peut stopper une vraie révolution.


Youssouf: Madame, quand quelqu'un comme toi apprécie même de façon circonstancielle une chaine panafricaine comme Afrique Media, cela inquiète les vrais panafricanistes.


Nyang bensouda: Tu as raison Youssouf. Tu as l'air d'être un vrai visionnaire. J'ai l'impression que tu lis dans les pensées de mes maitres. Ce que tu viens de dire concernant la non reconnaissance de Simone Gbagbo comme vraie première dame de Côte d'Ivoire par Afrique Media, est ce qui enchante le plus mes maitres français, car ils redoutaient sérieusement une telle reconnaissance. Si Afrique Media avait franchi ce pas, mes maitres auraient ordonné la libération immédiate de Simone Gbagbo, de peur de créer une révolte en Afrique. Parce que si cette dame est élue à chaque émission alors même que son nom ne figure nulle part, l'on peut comprendre ce qui se passerait si son nom et sa photo étaient affichés. Mais dès que la chaine considérée la plus panafricaniste du continent a renoncé à l'essence même du combat panafricaniste en pactisant avec la corruption au point d'afficher la dame de drame ouattara sur leur écran comme l'une des dames à élire, cela a été une grande victoire dans notre camp, et je peux te rassurer que mes maitres ont savouré cela avec du champagne.


Youssouf: Cela ne me surprend pas, madame. C'est d'ailleurs ce qui a fait déchanter plusieurs vrais panafricanistes, qui se sont totalement désintéressés d'Afrique Media. Quand tu parles de pactiser avec la corruption, je te comprends très bien. Il y a des signes qui ne trompent guère. Pour qu'une chaine reconnue jadis comme réellement panafricaniste avec des positions panafricanistes bien tranchées comme Afrique Media aille jusqu'à afficher l'image de la "femme fatale" sur leur écran et inviter les panafricanistes à l'élire, il faut qu'il (Afrique Media), se soit noyé dans la corruption. Rien au monde ne peut justifier le contraire. Chacun sait que les ennemis jurés du panafricanisme sur le continent Africain sont drame ouattara et sa "harpie sanguinaire" d'épouse. Même les animaux le savent. Et ce sont ces pires ennemis du panafricanisme qu'Afrique Media présente comme des gens que les panafricanistes vont élire? Nous croyons tous rêver. Il y a des milliers de vrais panafricanistes qui ne croient plus en Afrique Media comme étant l'instrument devant les aider à obtenir la libération de l'Afrique. C'est évident que ce n'est pas avec ce degré de compromission et de corruption que l'Afrique réussira son combat de libération. C'est dommage!


Nyang bensouda: Ah ha haha ha! Tu seras sans doute un peu plus souple avec moi maintenant, Youssouf. Quand je te dis que je subis de très fortes pressions, et que je travaille contre l'Afrique parce que la tentation de la corruption est très grande, tu me demandes si je vais vendre tout le continent à cause des pressions et de l'argent. Voilà votre chaine panafricaniste qui est lentement, mais surement en train de suivre mes pas. Ah ha haha!


Youssouf: J'ai honte, madame, de t'entendre te justifier et te consoler de cette manière, en prenant malheureusement un exemple vrai. J'en suis triste, et j'espère qu'Afrique Media va se ressaisir. Tu ne peux pas t'imaginer le choc que nous avons eu de voir pour la première fois défiler sur les écrans d'Afrique Media la photo de drame ouattara et de la "putain dangereuse". Chacun de nous s'est demandé comment est-ce que la femme qui avait promis de prendre le pouvoir en Côte d'Ivoire, même au prix de 100 000 morts, et qui a réussi l'exploit d'atteindre ses objectifs, en marchant sur 100 000 cadavres pour rentrer dans la présidence ivoirienne, pouvait subitement devenir une dame pour qui les panafricanistes sont supposés voter. Voilà la plus grande insulte et la pire des moqueries qu'Afrique Media pouvait servir aux vrais panafricanistes du monde entier.


Nyang bensouda: C'est quand même vrai, Youssouf. Je n'ai pas besoin de me consoler avec une telle dérive. Malgré tout, c'est tout de même le sang africain qui coule dans mes veines.


Youssouf: Plusieurs vrais panafricanistes, qui avaient vu en Afrique Media l'ultime arme pour la totale délivrance de l'Afrique et qui étaient tous excités et commençaient à rêver à la libération imminente de l'Afrique, ont été totalement désorientés. Quand Afrique Media fait fi du ridicule et va jusqu'à afficher drame ouattara, que l'un de leurs experts a qualifié avec raison de catastrophe, parmi les présidents pour qui les panafricains sont supposés voter, c'est non seulement mépriser les panafricains, mais c'est trahir le panafricanisme; c'est aussi faire preuve de bassesse. Dramane ouattara reste tout de même le plus grand sanguinaire africain de tous les temps. Et nous ne comprenons pas par quelle alchimie le plus grand ennemi du panafricanisme est subitement devenu selon Afrique Media, un panafricaniste pour qui les Africains devraient voter. Seul un haut niveau de corruption peut justifier une telle infamie.


Le problème de la libération de l'Afrique est tellement costaud que pour espérer le résoudre, on a besoin d'une grande haine de la compromission et de la corruption. Vilipender le barbare sarkozy et présenter le barbare drame ouattara comme un président pour qui les panafricains peuvent aussi voter, c'est totalement absurde. Quelle est la différence entre ces deux crétins? Il n'y en a pas, pas du tout. Les dirigeants d'Afrique Media sont partis de la stratégie que nous avions tous tolérée, celle de ménager un peu les sanguinaires et irresponsables présidents africains afin que le combat panafricain soit plus efficace, vers la dérive que nous condamnons fermement, celle d'angéliser ces dictateurs sanguinaires africains qui sont aussi coupables que tes barbares de maitres français.


Nyang bensouda: Depuis qu'on a commencé à parler d'Afrique Media tu as perdu de ta verve, Youssouf. Revenons à notre sujet principal.


Youssouf: D'accord, madame.


Nyang bensouda: Laisse-moi revenir sur un autre grand coup que le cas Gbagbo nous a porté. Regarde juste cette histoire de nombreuses preuves accablantes que mes maitres et moi disions détenir contre Gbagbo. Cela nous a sérieusement discrédités. Que ce soit l'ancien procureur luis moreno ocampo qui était là avant moi, ou moi-même, nous chantions tous les mêmes chansons, à savoir qu'il y a beaucoup trop de preuves accablantes des crimes de Gbagbo. Nous avons fait arrêter Gbagbo, nous l'avons incarcéré; c'est nous qui le détenons depuis des années, et nous n'avons aucune preuve pour le condamner. Tu ne peux pas savoir comment cette situation est embarrassante pour nous, Youssouf. Si au moins nous l'avions laissé en liberté, ce serait un peu plus facile pour nous de dire qu'il a eu le temps de cacher certaines des preuves sur lesquelles nous comptions. Nous ne lui avons laissé aucune minute pour cacher la moindre preuve. Il n'a pas eu une seule seconde pour cacher quoi que ce soit, ni lui ni son épouse. La question que le monde entier est en train de se poser est celle de savoir où sont donc passées les nombreuses preuves que nous disions avoir contre cet homme. Et cela est sérieusement embarrassant, et discrédite totalement la CPI. Je ne comprends pas pourquoi malgré cela mes maitres français s'entêtent à vouloir maintenir Gbagbo en prison.


Youssouf: Madame, je crois fermement que ce degré d'entêtement de la france sonne le glas de sa domination africaine. La france s'est totalement mise à nu avec ce cas Gbagbo, et ce cas signera la chute totale de l'empire français en Afrique. Je suis convaincu que les Africains, malgré la nature amorphe et lâche qu'on leur reconnait, vont se révolter cette fois-ci contre la france. Madame, tes maitres français peuvent en être sûrs, la fin de leur domination sur le continent Africain est signée. Ils ont assez pillé ce continent, ils ont assez massacré ce continent, ils ont assez volé ce continent, ils ont assez tué dans ce continent, ils ont assez violé dans ce continent, et le temps est venu pour qu'ils soient boutés hors de ce continent, et ils le seront. Les dignes Hommes d'Afrique vont se lever contre la france, les dignes Animaux d'Afrique vont se lever contre la france, et même les dignes Arbres des champs d'Afrique vont se lever contre la france. Tu pourras peut-être prendre mes paroles pour les paroles d'un simple taureau, tu verras dans les prochains jours.


Nyang bensouda: J'en suis très inquiète. Un instant Youssouf, j'ai un coup de fil.


Youssouf: Ok, madame.


Nyang bensouda: Ta déclaration sonne comme une prémonition, et me fait de plus en plus peur, Youssouf. Le coup de fil que je viens de recevoir m'annonçait une triste nouvelle, le décès de l'un des nôtres, qui a joué un rôle primordial dans ce coup d'état contre Gbagbo. Il s'agit du général emmanuel beth, ancien commandant de la force licorne en Côte d’Ivoire entre 2002 et 2004, et ancien ambassadeur de france au Burkina Faso au pic de la guerre contre Gbagbo de 2010 à 2013. Seules les archives secrètes peuvent te révéler le rôle qu'il a joué dans ce coup d'état. Le voilà parti. C'est effrayant Youssouf. Et ce qui est marquant c'est qu'aucune bombe de la licorne n'est tombée sur sa résidence, aucune bombe de l'ONU non plus.


Youssouf: C'est ça la réalité, madame. Les hommes ont beau se faire passer pour des dieux, ils resteront des petits hommes mortels. Tu n'as qu'à regarder la liste de tes anciens maitres qui jouaient aux dieux sur la terre dans le passé. Où sont-ils? Tous sont morts comme n'importe quel vulgaire chien, et ils ont tous rejoint ceux qu'ils avaient précipités dans la mort. C'est vraiment là une vanité, madame. J'espère que cet exemple va te faire réfléchir. Regarde ton maitre jacques chirac qu'un journal britannique avait appelé "worm", c'est-à-dire un ver de terre. Ce ver de terre qui se prenait pour un dieu est celui qui avait engagé ce long coup d'état contre le Président Gbagbo, coup d'état que le démon sarkozy est venu achever. C'est ce même chirac qui avait détruit tous les avions militaires ivoiriens, et pour confirmer aux yeux du monde entier qu'il était un dieu, personne ne lui a rien fait, jusqu'à ce jour, comme s'il n'avait rien fait de mauvais. Où est-il actuellement? Vois-tu dans quel état ce dieu se trouve? Dans un état pitoyable. Je ne voudrais pas t'en dire plus sur son état, de peur de te donner la nausée. Comprends maintenant, madame, que les dieux de la terre sont des dieux mortels, des dieux dont la chair pourrit comme la chair de n'importe quel vulgaire animal.


Les idiots dominique de villepin, alain juppé, jean-pierre raffarin pour ne citer que ceux-là, et tous ces autres vampires qui ont soutenu ce carnage en Côte d'Ivoire et dans les autres pays Africains, et qui soutiennent encore l'esclavage que la france impose à l'Afrique et aux Africains, devraient avec ce que le "worm" chirac est devenu, comprendre que les dieux mortels sont limités.


Nyang bensouda: J'avoue que tu es un animal sage, Youssouf. Je doute fort qu'il y ait même parmi les hommes, beaucoup avec ton degré de sagesse. Ton raisonnement me fait réfléchir.


Youssouf: Si seulement tes autres maitres pouvaient apprendre des événements comme ceux-ci, madame. Quand tu me parles de celui qui était votre pièce maitresse au Burkina, je pense à ses collègues qui géraient le massacre sur place à Abidjan. Parmi eux il y a trois canailles qui se sont bien distinguées: Il s'agit de choi young-jin, le représentant de l'exécrable démon ban ki-moon en Côte d'Ivoire, de jean-marc simon, l'ambassassin de france en Côte d'Ivoire, et de philip carter III, l'ambassassin des États-Unis en Côte d'Ivoire. Voilà des ordures que nous passions le temps à respecter, au point de les appeler "Excellences"; pourtant des vrais déchets humains. Je me demande toujours si ces idiots ont une conscience. Ils viennent dans un pays souverain semer le désordre, ils organisent et planifient le massacre de dizaines de milliers de personnes, mentent comme des petits gamins naïfs en manque d'inspiration, et s'en glorifient. Tu te rends compte que lors de cette guerre que la criminalité internationale que vous appelez abusivement communauté internationale a menée contre la Côte d'Ivoire, le voyou assassin philip carter III avait ordonné aux forces criminelles de l'ONU d'écraser tous les jeunes patriotes qui essayaient de faire quelques barrières pour stopper les forces terroristes de l'ONU qui ravitaillaient les terroristes des démons drame ouattara et guillaume soro en armes et en munitions!


Ces barbares après leurs crimes crapuleux ont été récompensés par les états terroristes pour lesquels ils travaillaient, et sont actuellement en train de ruminer le sang de plus de 100 000 Africains qu'ils ont contribué à faire verser. Pendant que le bâtard philip carter III se la coule douce à Stuttgart en Allemagne, l'ignoble vampire jean-marc simon, a choisi de devenir homme d'affaires, et de s'installer carrément en Côte d'Ivoire, pour mieux jouir des retombées du génocide qu'ils ont créé. Et les Africains dans leur grande naïveté continuent d'appeler ces idiots "Excellences". J'espère que les Africains dignes se lèveront cette fois-ci et siffleront la fin de la recréation.


Tu as cette autre crapule nommée ban ki-moon, dont l'idiotie nous a fait sursauter, nous animaux. Voilà le prototype de personnages qui nous convainquent que certains humains sont plus animaux que nous, et qu'ils sont des gens tellement bêtes, et tellement sots. Voilà un soi-disant homme intelligent, secrétaire général des nations unies de surcroit, qui ose dire devant les médias du monde entier, que recompter les voix dans une démocratie constituerait une "grave injustice". Madame, tu ne trouveras pas parmi les animaux un aussi bête et aussi nul. Quand ce vaurien parle de grave injustice, de quoi parle-t-il? Qui selon lui serait victime de cette grave injustice? Madame, je peux me permettre de te dire avec autorité, que votre monde se porterait mieux si vous nous laissiez, nous animaux, le gérer. Les hommes qui gèrent votre monde sont d'une bêtise qui manque de qualificatif.


Nyang bensouda: On ferait mieux d'y penser, Youssouf. Mes maitres qui défendent avec beaucoup de zèle le droit des animaux, devraient commencer à y réfléchir.


Youssouf: Un dernier dernier mot, madame.


Nyang bensouda: Oui, Youssouf.


Youssouf: Je voudrais encore revenir sur une déclaration que tu as faite tout à l'heure. Lorsque tu dis que quand quelqu'un a signé le pacte avec le diable, il est presque impossible pour lui de faire marche arrière, cela m'intrigue un peu, madame. En allant témoigner contre le Président Gbagbo, cet innocent qui a déjà assez subi, je serai aussi en train de signer un pacte avec le diable. Est-ce que la marche arrière sera donc possible pour moi, madame?


Nyang bensouda: Youssouf, Youssouf. Mais toi tu n'es qu'un animal. Tu n'as pas besoin de marche arrière. Est-ce que les animaux ont besoin de se repentir, Youssouf?


Youssouf: OK madame, cela me rassure. Mais comprends alors que si j'étais un homme, je n'aurais même pas considéré ton offre de témoigner à charge contre le Président Gbagbo.


Nyang bensouda: Oui, je le comprends.


Youssouf: Si moi qui suis un simple animal j'ai du mal à accepter ton offre de témoigner à charge contre le Président Gbagbo, je me demande comment des hommes ont pu l'accepter, y compris certains de ses propres généraux, et notamment son chef d'état-major, qui plus est fils de pasteur. Madame tu as peut-être raison de dire que ceux qui font des pactes avec satan crucifient totalement leur conscience. L'exemple du piètre général félon philippe mangou est patent.


Nyang bensouda: Tu sembles me comprendre maintenant, Youssouf.


Youssouf: Je ne suis pas un prédicateur, madame, mais j'ai déjà entendu les Chrétiens dire que Dieu pardonne même aux gens qui ont signé des pactes avec satan, si ces gens choisissent de se repentir. Pourquoi ne peux-tu pas chercher à rencontrer quelques-uns de ces Chrétiens pour en savoir plus?


Nyang bensouda: J'ai pu rencontrer quelques-uns de ces Chrétiens à l'instar de ce fils de pasteur dont tu fais allusion, mais il ne m'a donné aucun conseil dans ce sens. J'espère que tu ne me diras pas qu'il n'est pas chrétien. Parce que j'ai la preuve que lui aussi est chrétien. Lors de la crise postélectorale, il s'affichait avec les Chrétiens, et on le voyait même chanter des chants religieux en agitant un petit mouchoir blanc.


Youssouf: Justement madame, il n'est pas chrétien, ou du moins il est un chrétien hypocrite. J'ai même appris qu'il est plutôt dans une secte satanique, et qu'il serait dans la même loge que dramane ouattara. Donc en réalité il n'est pas différent de toi, madame. Il a lui aussi vendu son âme à lucifer et n'a plus de conscience. Il est donc très mal placé pour t'aider. Vous êtes en fait dans le même camp. Lui aussi a besoin de se repentir devant Dieu, et demander publiquement pardon, d'abord au Président Gbagbo et sa famille, ensuite à la famille du défunt Colonel-Major Hilaire Gohourou Babri, ex-porte-parole de l’armée assassiné le 4 avril 2011 par un sniper français, ensuite aux familles de milliers de militaires ivoiriens qu'il a livrés à l'armée française par sa traitrise et sa félonie, et aux familles des dizaines de milliers de jeunes patriotes qui, croyant soutenir l'armée de leur pays et protégeant leur Président, se sont faits massacrer par les barbares armées française et onusienne, et enfin à tout le peuple Africain. Voilà ce que ce fourbe de général doit faire. Voilà ce que l'Afrique digne attend de l'idiot et ignoble philippe mangou, ce renégat de général.


Nyang bensouda: Ton raisonnement est logique Youssouf. Quand tu auras fini de témoigner à la CPI, je te rencontrerai pour qu'on voie ce que je peux faire pour me repentir. Pour le moment concentrons-nous sur la préparation de ton témoignage devant les juges de la CPI. D'accord?


Youssouf: C'est compris, madame. Et comme tu passes tout ton temps à prier de tout ton cœur, soit pour que les Africains restent dans leur sommeil habituel, et qu'aucun d'eux ne se rende même compte qu'un quelconque problème existe, soit pour que les Africains ne réalisent jamais que les hommes en Afrique ont moins de valeur que les animaux occidentaux, et que les vivants en Afrique ont moins de valeur que des morts occidentaux, soit pour que les Africains dans l'ensemble, soient encore insoucieux comme ils l'ont toujours été, je voudrais que tu pries avec la même ferveur pour qu'à la cour je ne pense pas à tout ce que vous avez fait subir au Président Gbagbo. Sinon je risque de me retrouver plutôt en train de le défendre comme Sam l'Africain l'a fait.


Nyang bensouda: Dans ce cas je crois qu'il est préférable que je jeûne pour toi plutôt, Youssouf.


Youssouf: Merci madame. Tout à l'heure je t'ai demandé ce que j'ai appelé un "dernier dernier mot". Maintenant madame, ce que j'ai à te demander n'est ni un dernier mot, ni un avant dernier mot, mais une petite faveur. Je voudrais que tu passes ce message aux juges de la CPI. Dis-leur de ma part qu'ils se sont ridiculisés aux yeux du monde entier. On retiendra d'eux que ce sont des personnes viles et méprisables, des vulgaires corrompus. Rappelle-leur de ma part qu'ils porteront pour toujours sur leur conscience, s'ils en ont une, ce degré d'injustice qu'ils se sont laissés corrompre pour cautionner.


Nyang bensouda: Je le ferai, Youssouf.


Youssouf: Pour finir, madame, je tiens à te rappeler que votre acharnement contre le Président Gbagbo a franchi toutes limites, madame. Tes maitres sont allés jusqu'à demander à leurs bouffons de juges, d'interdire que l'on appelle le Président Gbagbo Président. Ils ont exigé qu'il soit juste appelé Gbagbo. C'est époustouflant, madame. Et je t'ai bien observée tout le long de notre entretien, tu as veillé soigneusement à ne pas utiliser l'expression Président Gbagbo, tu n'as parlé que de Gbagbo. Pourtant tu as les preuves, madame, que cet homme est bel et bien le vainqueur des élections présidentielles de 2010 en Côte d'Ivoire. Et c'est toi-même qui venais de me dire que le Président Gbagbo avait en réalité gagné les élections dès le premier tour. Déjà même ta réaction à la cour dès la première comparution du Président Gbagbo avait confirmé cette information que tu m'as donnée. Dès que le Président Gbagbo avait demandé aux juges qu'on réponde à la question "Qui a gagné les élections?", tu avais contesté cela violemment, disant que vous n'étiez pas à la cour pour savoir qui avait gagné les élections. Pourtant, madame, si le Président Gbagbo est devant votre cour, c'est parce que selon vos accusations grotesques, il aurait perdu les élections, et aurait refusé de céder son poste à drame ouattara. Comment peux-tu expliquer un tel acharnement, madame?


Nyang bensouda: (Soupir)


Youssouf: Ne sois pas inquiète, madame. Puisque tu t'es engagée à jeûner et prier pour moi, je viendrais.


Nyang bensouda: Mille fois merci, Youssouf.


Youssouf: J'ai un message pour le Président Gbagbo, madame.


Nyang bensouda: Oui, Youssouf.


Youssouf: Dans quelques jours, ce sera le 11 avril 2018. Pour ce 7ème anniversaire de son assassinat, appelle cela manqué si tu le veux, je voudrais lui adresser tout mon amour, et l'amour de tous les animaux dignes du continent Africain. Je voudrais aussi, sans usurpation de pouvoir, lui adresser également tout l'amour de tous les Africains dignes.


Nyang bensouda: Je lui passerai ton message, Youssouf.


Youssouf: Au revoir, madame!


Nyang bensouda: Au revoir, Youssouf!


Ainsi se termina l'entretien entre la procureure fatou nyang bensouda et le peut-être prochain et ultime témoin à charge contre le Président Laurent Gbagbo de la Côte d'Ivoire, otage de la france à la cour de la honte aux Pays-Bas. Vive fatou nyang bensouda, la racaille et la honte de l'Afrique du 21ème siècle!


4- Le soliloque de Youssouf


Youssouf après cet entretien avec nyang bensouda, se lança dans un soliloque dont la teneur se trouve ci-dessous:


Youssouf: Je suis persuadé que cette vendue ira s'asseoir paisiblement à la CPI, attendant tout naïvement que je vienne témoigner à charge contre l'innocent Laurent Gbagbo, le Président élu de mon pays la Côte d'Ivoire. Ce que cette perfide qui est prête à vendre tout un continent de près de 2 milliards de personnes pour 2 millions de dollars ignore, c'est que toute l'Afrique entière, des hommes jusqu'aux arbres des champs en passant par les animaux, savent que le vrai Président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, et la vraie Première dame Simone Gbagbo, et plusieurs centaines de vrais patriotes ivoiriens sont en train de mourir en prison ou en exil parce qu'il faut que la france pille allègrement la Côte d'Ivoire et toute la sous-région Ouest Africaine.


Cette dame corrompue jusqu'à la moelle ignore que si j'acceptais d'aller à la CPI, ce serait exclusivement pour témoigner en faveur de mon Président Gbagbo. Mais j'ai trouvé inutile d'y aller parce que les juges de la CPI n'ont pas besoin des gens pour supporter le Président, ils savent eux-mêmes que le Président est innocent. Ils ont toutes les preuves de son innocence. Ils ont plutôt besoin de témoins à charge, espérant qu'il y en aurait un, dont le mensonge pourrait miraculeusement se transformer en vérité pour leur donner l'occasion de condamner l'Afrique à travers Gbagbo. Bien que je sois certain que mon refus d'aller à la CPI me vaudra de me retrouver dans les assiettes de drame ouattara dans un futur proche, je préfère ce destin-là, pour rentrer dans l'histoire de la bonne manière comme le Grand Général Dogbo Blé, et les autres vrais patriotes Africains tels que Damana Pickass et compagnie, et le regretté Ben Soumahoro, mort en exil. Je ne me rendrai donc pas à la Cour Punitive pour Indigènes.


5- L'unique option qui reste à l'ordure nyang bensouda


Avec ce refus de Youssouf d'aller témoigner contre le Président Gbagbo, la corrompue nyang bensouda pour encore espérer condamner le fils de Mama, n'a qu'une seule vraie option qui lui reste: Se constituer elle-même témoin à charge contre le Président.


6- Le monologue de Youssouf


Youssouf après s'être séparé de nyang bensouda fut très affligé et jusqu'au coucher du soleil il ne put ni contenir sa colère, ni calmer ses émotions. Il retourna ensuite dans son arène, et passa la nuit à jeun. Il ne s'approcha d'aucune génisse et d'aucune vache, et il ne put se livrer au sommeil. Dès le point du jour, il se leva et commença à réfléchir sur la longue conversation qu'il a eue la veille avec la représentante des bourreaux du Président Gbagbo. Il se lança par la suite dans un monologue devant des fils et filles d'Afrique, qui, bien que n'étant pas physiquement présents au moment où il parle, le sont dans son imaginaire, et sont bel et bien en train de l'écouter.


6.1- Qui de Dieu ou de l'homme français a créé les Africains?


Au regard de ce qui se passe, l'on est en droit de se demander qui de Dieu ou de l'homme français, a créé les Africains. Les français sont convaincus d'avoir créé les Africains; et à ce titre, c'est à eux, français, de décider de quel Africain doit vivre et de quel Africain doit mourir. Et quand ils décident de faire mourir les Africains, ils peuvent choisir de les tuer soit par dizaines, soit par centaines, soit par milliers, soit par millions, et n'ont de compte à rendre à personne. C'est pour cela qu'ils ont massacré des dizaines de milliers de personnes en Côte d'Ivoire et personne n'a bronché. C'est également pour cela qu'ils ont massacré des millions de personnes en Libye et personne n'a bronché.


Et parmi les Africains qu'ils décident de laisser vivre, c'est encore eux, les français, qui décident de qui doit être en liberté, de qui doit être en exil, et de qui doit plutôt être en prison. Voilà pourquoi le Président élu de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, son épouse et plusieurs de ses ministres, et autres patriotes Ivoiriens, sont soit en prison, soit en exil, alors qu'il est établi qu'ils sont tous innocents, alors qu'il est démontré preuves à l'appui, qu'ils sont tous victimes de la mafia de la criminalité internationale dirigée par la france. Mais tout le monde semble résigné.


Et quand ils décident de vous garder plutôt en prison selon leur convenance, c'est encore eux qui décident du jour de votre libération, même si les juges, se sentant embarrassés par votre présence non justifiée dans leur cellule, décident de vous libérer. C'est pour cela que même quand les juges aux ordres de la CPI ont voulu libérer le Président Gbagbo le 28 Mai 2013 parce qu'ils ne savaient plus pour quelle raison continuer de le maintenir en prison, la france avait bloqué leur décision, et ordonné que le Président Gbagbo demeure en prison, comme l'a révélé le journal français Marianne.


Et comme ces français sont de grands abominables devant l'Éternel, ils se permettent de sodomiser les enfants Africains par dizaines ou par centaines, sans s'inquiéter, puisque personne ne leur fera jamais rien. Qui peut faire quoi à un dieu? C'est ce que les abominables soldats français ont fait aux enfants Africains en République Centrafricaine dernièrement. Ils ont violé et sodomisé les petits enfants, garçons et filles, avec la bénédiction de l'organisation mafieuse et criminelle appelée ONU. Malgré la pléthore des preuves exhibées devant les caméras du monde entier, les racistes et méchants juges iniques français ont rendu un non-lieu. Une manière de dire au monde entier que le viol et la sodomie d'enfants Africains ne constituent en rien un problème, les Africains n'étant que des objets dont l'on peut disposer à volonté.


6.2- Jusques à Quand?


Hommes Africains, jusques à quand accepterez-vous de supporter passivement la folie de la france, que les animaux même, n’arrivent plus à supporter? La france est un minable pays parasite et sangsue, qui ne vit que de l’escroquerie et de la mendicité auprès de l’Afrique. Vous devez arrêter cela.


La france est le pays le plus méprisant au monde. Pour le savoir, vous devez visiter ses ambassades et ses consulats, pour voir le genre de torture infligée aux Africains qui y vont pour une demande de visa.


La france est le seul pays au monde qui a juré de ne jamais abandonner l’esclavage. Pour le savoir, vous devez regarder la monnaie que les états africains francophones utilisent. En 1994, c’est dans un triste et obscur bureau à paris que s’est décidée, sans aucun africain, la dévaluation de 50% de la monnaie de ces pays africains, pour anéantir complètement l’économie de ces pays, afin de mieux les piller. Jusques à quand continuerez-vous d’être des esclaves de cet état terroriste? Dirigeants Africains panafricanistes, la chose la plus importante que l’Afrique digne attend de vous, c’est de bouter cette france parasite et assassine hors de l’Afrique, de mettre fin à ce terrorisme monétaire, et à cette monnaie Nazie appelée franc CFA, et de nationaliser toutes les banques et entreprises françaises qui sont en Afrique.


La france a détruit toutes les compagnies aériennes africaines, pour laisser le champ libre à Air France dans le ciel africain. Dirigeants Africains panafricanistes, chassez Air France de l’Afrique, et faites prospérer les compagnies aériennes africaines. Hommes Africains, boycottez Air France.


La france est le seul pays au monde qui a juré de ne jamais abandonner la colonisation de l’Afrique. Pour le savoir, vous devez regarder le nombre de groupes terroristes qu’elle arme et finance pour l’aider à déstabiliser l’Afrique et la piller. Vous devez vous lever contre cela.


Il y a quelques années de cela, j’ai appris des étudiants africains, que la france avait créé une autre grande escroquerie appelée "campus france", qui a pour mission d’escroquer les pauvres étudiants africains. Voilà des idiots qui se font passer pour un pays développé, mais qui n’ont pas honte d’organiser l’arnaque et l’escroquerie des pauvres étudiants africains, leur imposant de payer près de 100.000 francs chacun, soi-disant pour les aider à obtenir des informations sur les études, les formations, les procédures d'inscription et les conditions de vie en france. Ils trompent ces pauvres africains en leur promettant de les aider à faire des demandes dans les universités françaises, demandes qui n’aboutissent presque jamais, mais dont les montants payés ne sont jamais remboursés.


L’état parasite français a fait de la demande de visa, un passage obligatoire par cette mafia appelée "campus france". Ceci veut dire que tout étudiant qui veut faire une demande de visa pour la france, demande qui sera refusée, doit impérativement passer d’abord par cette mafia et payer ce montant de près de 100.000 francs, avant d’aller payer les frais de visa, pour ne rien obtenir à la fin, puisque le visa est toujours refusé, dans la grande majorité des cas. Et quand vous savez que ce sont des millions d’Africains qui tentent cette aventure, vous comprenez combien de milliards cet état parasite récolte à travers ce braquage.


Voilà les agissements d’un pays dit développé, dans des pays dits pauvres et très endettés. Jusques à quand continuerez-vous de payer à cet état parasite cet autre impôt colonial? Étudiants africains, cessez de vous faire escroquer par ces minables et misérables parasites. Dirigeants des pays africains panafricains, mettez fin à cette folie de la france.


Les supermarchés français en Afrique sont bourrés de produits qui ne peuvent pas être consommés en france. Hommes Africains, boycottez ces supermarchés.


Les français sont des vrais dieux en Afrique. Ils font mettre en prison qui ils veulent, et font arrêter qui ils veulent, pour leur infliger le genre de punition qui leur plait. Et comme les dirigeants qui sont au pouvoir y ont été placés par eux, personne ne peut broncher. C’est ce qu’ils font dans des républiques bananières. L’exemple patent que je pourrai vous citer, c’est celui de ce flibustier soldat français qui, il y a quelques années de cela, ordonnait en mondovision, devant des caméras qui le filmaient, qu’on arrête un journaliste togolais à Lomé pour le mettre en prison, sans aucun motif valable. Jusques à quand continuerez-vous d’accepter de cet état voyou, l’inacceptable?


Depuis les pseudo-indépendances que ces terroristes et assassins colons français ont imposées aux peuples traumatisés d’Afrique après le massacre de millions de Nationalistes Africains, les bases militaires françaises sont toujours installées dans plusieurs pays africains, qui pourtant se disent pays indépendants et souverains. Les criminels mercenaires français y vont et viennent comme bon leur semble, et organisent des coups d’états et la déstabilisation de l’Afrique comme ils le désirent. Jusques à quand continuerez-vous d’accepter de cet état voyou, ce qu’il n’a pas accepté des mercenaires américains après la deuxième guerre mondiale? Jusques à quand?


Jusques à quand Hommes Africains, continuerez-vous d’accepter de vous comporter comme des créatures de ces démons français? Avez-vous oublié que votre Créateur, le Dieu de vos pères, est le vrai Dieu, Créateur des Cieux et de la Terre? Comment pouvez-vous trouver normal d’être traités comme des créatures des serpents, de ces démons qui ont perdu le sens de tout ce qui est naturel, et qui croient et enseignent que les hommes peuvent s’accoupler avec les hommes, les femmes avec les femmes, les hommes avec les animaux, etc.? Jusques à quand accepterez-vous de vivre en idolâtres, en servant des prétendus dieux qui en réalité n’ont jamais été des Dieux. Mais jusques à quand?


Qu’attendez-vous Hommes Africains, pour vous révolter contre la folie de l’état parasite français? Qu’attendez-vous pour vous affranchir de l’esclavage de l’état abominable français? Ne laissez pas les Animaux Africains faire ce travail à votre place. REVEILLEZ-VOUS! REVEILLEZ-VOUS! REVEILLEZ-VOUS!


7- Message de Youssouf aux dignes Enfants d'Afrique


Africaines, Africains, et dignes filles et fils d'Afrique, je viens de vous exposer la vérité, la triste vérité. Cette vérité est certaine; elle est indéniable; elle est irréfutable; elle est irréfragable; et elle est implacable. Sinon, dites-moi ce que fait le Président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, vainqueur des élections présidentielles de 2010 depuis le premier tour, dans une piteuse prison à la Haye, aux Pays-Bas.


Avant de tenter de me prouver le contraire, dites-moi ce que la vraie Première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo, fait dans une piteuse cellule d'un camp de gendarmerie à Abidjan en Côte d'Ivoire, et aidez-moi à comprendre la pertinence du non-lieu dans le cas des enfants de la RCA sodomisés par les abominables démons soldats français.


Dites-moi ce que les bases militaires françaises font encore en Afrique. Dites-moi ce que font les pays africains francophones avec une monnaie Nazie qui ne peut même pas s’échanger entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et ceux de l’Afrique centrale?


Africaines, Africains, et dignes filles et fils d'Afrique, si vous êtes convaincus que vos créateurs sont ces criminels dirigeants français qui disposent de vos vies comme ils le veulent, alors applaudissez et ne faites rien. Mais si vous êtes convaincus que vous n'avez jamais été des créatures d’une bande d’ordures, des monstrueux démons et autres minables barbares criminels, alors préparez-vous à vous affranchir totalement de l'esclavage français. Vous ne pouvez plus continuer de contempler avec une passivité révoltante l'arrogance française. N'en avez-vous pas assez? N'en avez-vous pas marre?


Que fait le Président élu de la Côte d'Ivoire en prison en Hollande sept ans après son assassinat manqué? Que fait l'épouse du Président élu de la Côte d'Ivoire en prison à Abidjan? Quand l'histoire s'écrira dans les prochains jours, diriez-vous que vous étiez en vie sur la terre pendant que ce genre de folie se passait? Seriez-vous en mesure de regarder vos enfants dans les yeux et leur dire que vous avez eu le courage, je voulais dire la lâcheté, d'observer passivement ce genre d'abomination?


Si vous ne pouvez pas être remplis de colère face à cette cruauté hors norme des barbares dirigeants français, c'est que nous animaux sommes plus dignes que vous. Moi, Youssouf le taureau, je ne peux pas être si révolté contre ce degré d'injustice qui ne peut être tolérée que par des créatures en face de leur Créateur, quand vous les hommes, semblez vous accommoder de cette vie d'esclaves.


Nous, dignes animaux d'Afrique, exigeons de la france la libération immédiate et sans condition du Président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, vainqueur des élections présidentielles de 2010, et de son épouse la vraie Première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo, et des autres dignes Fils de la Côte d’Ivoire encore en prison, faute de quoi nous démontrerons à la france que si les hommes Africains sont leurs créatures, nous les animaux, ne le sommes guère. Alors, dignes filles et fils d'Afrique, si vous n'avez jamais été les créatures de ces ordures qui dirigent la france, voici le moment de le démontrer. Ne faites pas honte à votre génération, ne faites pas honte à votre continent.


Si vous croyez que vos créateurs sont ces barbares dirigeants français, ces psychopathes qui croient qu'avec l'appui de l'organisation criminelle appelée ONU ils peuvent tout se permettre, vous n'avez rien à faire. Et si vous êtes convaincus que vos créateurs ne sont pas ces criminels dirigeants français qui croient qu'avec l'appui de l'organisation criminelle appelée ONU ils peuvent disposer de vos vies et de votre continent comme bon leur semble, levez-vous et arrachez la libération de votre continent.


Maître Patricia Hamza-Attéa, avocate au Barreau de Côte d'Ivoire et militante très engagée des Droits de l'Homme, a été violée, égorgée et brûlée par les terroristes de drame ouattara, président décrété par la Criminalité Internationale appelée abusivement Communauté Internationale, et plus personne n'en parle. Jeunesse Africaine, réveille-toi. Jeunes Africains, réveillez-vous. L'Africain vaut plus que ce que le français veut vous faire croire.


Philippe Rémond, un ressortissant français installé en Côte d'Ivoire a été assassiné à Yamoussoukro par les terroristes de drame ouattara et guillaume soro, avec l'aide de la licorne, pour avoir dénoncé le pillage de l'Afrique par la france à travers le franc CFA. Jeunesse Africaine, réveille-toi, mobilise-toi et mets fin à ce franc CFA pour lequel tant de personnes ont été assassinées, y compris des étrangers, comme ce Français. Réveille-toi et mets fin au franc CFA afin que tout ce sang qui a coulé ne soit pas vain. Sylvanus Olympio a été assassiné à cause du franc CFA, Joseph Tchundjang Pouemi a été assassiné à cause du franc CFA, pour ne citer que ceux-là, et Laurent Koudou Gbagbo et sa famille ont de justesse échappé à l'assassinat à cause du franc CFA. Réveille-toi Jeunesse Africaine, lève-toi afin que tous ces sacrifices ne soient pas vains.


Dignes Femmes et Hommes d'Afrique, êtes-vous prêts à vous lever pour la libération totale de l'Afrique, ou choisirez-vous de laisser ce combat entre les mains des animaux? C'est à vous le choix. Je vous ai mis face à vos responsabilités, et à votre destin. Si vous continuez de dormir, l'Afrique ne sera jamais libérée. Et vous Médias panafricains, si vous continuez de vous compromettre et de vous laisser corrompre, l'Afrique est repartie pour au moins 800 ans encore pour un nouvel esclavage, suivi d'une nouvelle colonisation, d'une nouvelle néo-colonisation, et d'une nouvelle recolonisation.


La résignation, ah! La résignation! Pourquoi êtes-vous résignés, dignes filles et fils d'Afrique? C'est parce que vous avez vu et vécu la barbarie inouïe et la brutalité sauvage de la france et de l'ONU en Côte d'Ivoire et en Libye, une barbarie et une brutalité qui ont laissé des millions de morts sur le carreau, que vous vous dites, qu'est-ce qu'on peut donc faire? Déjà vous n'avez aucune arme. Et même si vous aviez des armes, vous êtes convaincus qu'aucune armée africaine ne peut tenir devant cette coalition de brigands internationaux. Et pour cela, la seule solution qui vous reste, n'est que la résignation. Vous avez tort. Pourquoi?


En fait, personne ne vous demande de prendre les armes contre les barbares. Vous n'avez pas besoin d'armes pour vous affranchir. La libération de l'Afrique n'a pas besoin de passer par une lutte armée. Le sang a assez coulé en Afrique, et vous ne devez plus jamais tolérer que le sang coule encore. Boycottez tous les produits français, et la france quittera l'Afrique au bout de quelques semaines pas plus. Voilà le tout petit sacrifice que l'Afrique attend de vous: Le boycott total de tous les produits français. À ce propos je vous recommande un excellent article intitulé: "Guerre France-Afrique: La Solution" que j'ai lu il y a de cela quelques années, dans lequel l'auteur avait tout expliqué à ce sujet. Vous trouverez cet article sur le site www.mcreveil.org. La libération de l'Afrique ne viendra que d'une prise de conscience collective. Elle n'a besoin ni d'armes, ni de bombes, elle a plutôt besoin d'unité.


Si vous voulez remporter la victoire, ne tombez plus jamais dans le piège de la division que la france vous tend chaque fois. Cessez de vous croire Nordiste ou Sudiste, Musulman ou Chrétien, etc. L'Afrique a besoin de tous ses fils et filles. Mais si vous croyez que vous avez été créés pour être esclaves, vivre en esclavage et mourir esclaves, ne faites rien. Ne tombez surtout pas dans le piège de croire que les dirigeants français vont changer. Ils ne changeront jamais. Ce sont des psychopathes. Et toute personne avisée sait que les psychopathes ne changent pas. Lancez-vous plutôt immédiatement dans la guerre de libération.


8- Message de Youssouf aux indignes enfants d'Afrique


Après avoir parlé aux dignes enfants d'Afrique, je voudrais maintenant m'adresser au rebut de l'Afrique. Oui, je voudrais m'adresser à toutes ces brebis galeuses, à tous ces indignes enfants d'Afrique sans qui la france ne réussirait jamais la perpétuation de sa folie en Afrique.


Vous traitres, vous félons, vous crapules, vous tous hybrides et autres enfants bâtards d'Afrique, l'Afrique a assez souffert à cause de vous. Vous serpents, vous races de vipères, l'Afrique a assez saigné à cause de vous. Cela fait six cents ans qu'à cause de vous l'Afrique se meurt.


C'est vous, GPS (Générations et Pervers Sanguinaires), abusivement appelés Générations et Peuples Solidaires, incarnés de nos jours par le piteux et minable terroriste guillaume kigbafori soro, qui avez toujours constitué la racaille ayant aidé la france et ses alliés de la criminalité internationale, à détruire l'Afrique et à réduire les Africains à l'esclavage. Dans chaque génération, la france et ses alliés vampires de la criminalité internationale, ont eu besoin des bâtards comme vous, pour réussir leurs missions sataniques contre le digne peuple africain.


Pour que l'esclavage réussisse en Afrique, il n'a pas fallu la puissance des psychopathes colons occidentaux, il a plutôt fallu des traitres comme guillaume kigbafori soro. Pour que la colonisation réussisse en Afrique, il n'a pas fallu l'intelligence des déments colons occidentaux, il a plutôt fallu des traitres comme guillaume kigbafori soro. Pour que la néo-colonisation réussisse en Afrique, il n'a pas fallu la sagesse des fous colons occidentaux, il a plutôt fallu des traitres comme guillaume kigbafori soro. Et pour que la recolonisation réussisse en Afrique, il ne faudra pas la clairvoyance des démons colons occidentaux, il faudra plutôt des félons comme guillaume kigbafori soro.


Patrice Lumumba n'aurait jamais été assassiné, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Sylvanus Olympio n'aurait jamais été assassiné, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Thomas Isidore Noël Sankara n'aurait jamais été assassiné, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Laurent Gbagbo ne se serait jamais retrouvé dans le camp de concentration de la Haye, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Cent mille Africains n'auraient jamais été assassinés en Côte d'Ivoire de 2002 à nos jours, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Plus de deux millions d'Africains n'auraient jamais été assassinés en Libye de 2011 à nos jours, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro.


Plus de deux millions d'Africains n'auraient jamais été assassinés dans le pays Bamiléké au Cameroun de 1954 à 1971, s'il n'y avait pas des guillaume kigbafori soro. Il a fallu des traitres comme guillaume kigbafori soro pour que le leader indépendantiste camerounais Ruben Um Nyobe soit assassiné, avec le massacre de plus de quatre cent mille Africains dans le pays Bassa au Cameroun lors de la lutte d’indépendance.


N'oubliez pas que l'ordure drame ouattara qui usurpe le pouvoir à Abidjan ne doit le succès de son coup d'état qu'au terroriste guillaume soro. C'est guillaume kigbafori soro qui est la pièce maitresse sans laquelle dramane ouattara n'aurait jamais accédé au pouvoir en Côte d'Ivoire. C'est guillaume kigbafori soro, ce démon mystiquement puissant, qui a travaillé dur, en sacrifiant tout le monde autour de lui, pour mettre le cynique et pervers ouattara au pouvoir, espérant en retour récupérer logiquement et pacifiquement des mains du filou ouattara, le pouvoir qu'il lui a confié. Soro semblait ignorer la loi du monde satanique.


Guillaume kigbafori soro s'est mépris sur les intentions réelles du terroriste en chef drame ouattara. Il s'est mépris sur la loi qui régit le monde démoniaque, et sur le principe directeur du monde des ténèbres, principe fondé et basé sur la traitrise, la félonie, et l'ingratitude. Bien qu'il ait été mis en garde et à plusieurs reprises par son ami Charles Blé Goudé, et par le Président Gbagbo lui-même, ce petit naïf de guillaume kigbafori soro a cru que la loi du monde satanique pouvait changer avec lui. Dans son idiotie il a réellement cru que les démons français qui n'ont jamais respecté les promesses fallacieuses qu'ils font aux traitres africains, devaient subitement changer, et devenir des anges avec lui.


Maintenant que les faits sont faits, que ferons-nous du vilain traitre guillaume kigbafori soro et de sa bande de fripouilles, quand l'Afrique sera libérée? Pouvons-nous et devons-nous leur pardonner leurs crimes? Oui nous pourrions pardonner leur extrême méchanceté, et ne pas penser à la vengeance, à la seule condition que ces bâtards choisissent la repentance, et une repentance sincère.


Même si nous n'oublierons jamais que c'est à cause de ce ramassis que l'Afrique est restée dans l'esclavage pendant près de six cents ans, nous serions néanmoins disposés à leur pardonner l'impardonnable, pourvu qu'ils nous convainquent de la nécessité de le faire, en optant pour une repentance faite de manière à faire fléchir même les cœurs les plus durs.


Que le vilain traitre guillaume kigbafori soro et sa bande de fripouilles ne pensent surtout pas qu'ils pourront se faufiler subrepticement au milieu des Africains dignes, et se faire passer pour des Panafricanistes. Cela ne marchera pas. Leurs nombreux crimes abominables sont à jamais gravés dans l'histoire indélébile de l'Afrique. Pour l'éternité, l'histoire retiendra que guillaume kigbafori soro, ce mobutu sese seko kuku ngbendu wa za banga des temps modernes, est l'un des piliers du massacre de plus de cent mille Africains en Côte d'Ivoire, et surtout du blocage de la libération de l’Afrique.


Car c’est la libération tant attendue de l’Afrique qui était lancée sous le Président Gbagbo, mais que le terroriste soro guillaume avait bloquée. La Côte d’Ivoire devait sortir du franc CFA en mai 2011, mais le démon soro guillaume qui, dans son égoïsme et son égocentrisme ne pensait qu’à son pouvoir, avait aidé ses maitres colons français à bombarder la résidence du Président Gbagbo, pour stopper ce projet. Et quand viendra la délivrance de l’Afrique, ce démon soro avec les pseudo-panafricanistes opportunistes qui le soutiennent, tenteront la récupération, et feront croire qu’eux aussi ont réellement désiré la libération de l’Afrique. Même si nous serons plus tard tentés de pardonner à ces bâtards, tout quelconque pardon sera le résultat d’une vraie repentance.


Tous ces grands traitres qui ont soutenu les pires ennemis du panafricanisme que sont dramane ouattara, paul biya, blaise compaoré, et les autres dictateurs criminels d’Afrique, et qui se font maintenant passer pour des panafricanistes zélés, comprendront le moment venu, qu’on ne triche pas avec l’histoire.


Pendant que j'écris ce texte, je vois défiler devant mes yeux cette image du voyou terroriste guillaume kigbafori soro en train de déclarer, tout hilare, sur une chaine de télévision des ennemis de l'Afrique, "Gbagbo is finished". Cette crapule a donc célébré l'assassinat du Président Gbagbo avant l'effectivité de cet assassinat. Et quand l'assassinat de Laurent Gbagbo et de sa famille a échoué, ce même ignoble guillaume kigbafori soro, avec sa bande de filous, ont célébré l'humiliation en mondovision du Président Élu de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, et de toute sa famille, par les schizophrènes français, et leurs alliés de la criminalité internationale, vulgairement appelée communauté internationale.


Le terroriste guillaume kigbafori soro ne doit donc pas penser que le fait qu'il s'est brouillé avec le pire drame qu'a connu l'Afrique, c'est-à-dire drame ouattara, peut justifier sa reconversion en panafricaniste, et son acceptation au sein de la grande famille panafricaniste. Ce raccourci ne lui sera pas accordé. La présente inimitié entre l'idiot guillaume kigbafori soro et son détraqué de patron dramane ouattara ne doit donc impressionner aucun Africain digne.


Vous dignes filles et fils d'Afrique, ne vous laissez donc pas impressionner par les larmes de crocodiles que verse le minable et méprisable guillaume kigbafori soro. Ne vous apitoyez pas sur le sort prévisible et bien mérité de ce pervers de guillaume kigbafori soro. Quand les démons sont saisis de confusion, se retournent les uns contre les autres, et se mettent à se détruire entre eux, vous, dignes Enfants d'Afrique, devez observer leur autodestruction avec la plus grande indifférence.


L'infect félon guillaume kigbafori soro et la bande de dévoyés qui l'ont soutenu, pour espérer être pardonnés, doivent d'abord reconnaitre tous leurs crimes, sans exception. Ils doivent nous dire qui a gagné les élections de 2010 en Côte d'Ivoire. Ils doivent confesser l'assassinat de plus de 100 000 Africains tués en Côte d'Ivoire de 2002 à nos jours, et clarifier avec détails, l'assassinat de tous les dignes filles et fils de l'Afrique tués en Côte d'Ivoire au cours des deux dernières décennies, par les démons français, avec leurs complicités.


Ce même infect félon guillaume kigbafori soro et la bande de dévoyés qui continuent de le soutenir, avaient pour parrain le déchet humain blaise compaoré, l'assassin du Panafricaniste Thomas Sankara. Ces démons ont donc sur leurs mains, non seulement le sang de plus de cent mille Africains tués en Côte d'Ivoire de 2002 à nos jours, mais aussi le sang des milliers d'Africains assassinés au Burkina Faso par leur criminel de parrain, blaise compaoré.


Les assassins de Thomas Sankara, tous leurs complices, tous leurs soutiens, et tous ceux qui les ont justifiés, ne peuvent pas berner les dignes Enfants d'Afrique, en se faisant passer pour des Panafricanistes. Ces crapules n'ont jamais été des panafricanistes, et ils ne le seront jamais. Ils sont plutôt des ennemis jurés du panafricanisme. L’on ne peut pas assassiner le Panafricaniste par excellence Thomas Sankara, et prétendre être panafricaniste. L’on ne peut non plus pactiser avec l’assassin du héros panafricaniste Thomas Sankara, et prétendre être panafricaniste. Le vilain traitre guillaume kigbafori soro et la bande de fripouilles qui le soutiennent, sont de vulgaires opportunistes, de minables caméléons. Ils changent de statut en fonction de leurs intérêts. Ils n’attendent qu’une occasion propice pour trahir le peuple africain, comme ils l'ont toujours fait.


Quand ils étaient avec l’assassin blaise compaoré, ils insultaient la mémoire du Panafricaniste Thomas Sankara, le taxant de dictateur. C’est avec une grande éloquence qu’ils justifiaient l’assassinat du Président Sankara en l’accusant d’être celui qui voulait tuer blaise compaoré. Pour ces idiots, si blaise compaoré avait tué le Président Sankara, c’était par légitime défense. Ils n’ont pas eu honte de dire que le Panafricaniste Thomas Sankara a été tué parce qu’il avait dévié de l’esprit de la révolution, et était devenu autoritaire.


Quand blaise compaoré a été chassé du pouvoir par le peuple, ce même soro guillaume et ces malhonnêtes qui le suivent, continuaient de le soutenir. Ils continuaient de vanter les mérites et la prétendue grande qualité du démon compaoré. Pendant ce temps, tous rêvaient d’un retour messianique du démon compaoré au pouvoir, et étaient activement engagés à organiser un coup d’état pour le ramener au pouvoir. Guillaume soro y était activement mêlé. Dites-moi de quelle manière des hypocrites comme ceux-là, qui ont de manière ostentatoire combattu la volonté souveraine du peuple burkinabè, en tentant de ramener au pouvoir l’un des pires traitres sanguinaires que l’Afrique ait jamais connus, peuvent se revendiquer panafricanistes.


Quand le coup d’état coorganisé par soro guillaume pour ramener au pouvoir le démon blaise compaoré avait échoué, et qu’il était devenu évident que blaise compaoré ne pouvait plus jamais revenir au pouvoir, ces abjects caméléons ont commencé à soutenir avec force que le Président Thomas Sankara était un vrai héros et un grand Panafricaniste. Leur discours au sujet de Thomas Sankara avait complètement changé. Voilà donc le vrai visage du traitre guillaume kigbafori soro et de la bande de fripouilles qui le soutiennent.


Ils ont fait pareil avec le Président Gbagbo. Pour soutenir l’assassin dramane ouattara, ils avaient diabolisé le Président Gbagbo, l’accusant d’être dictateur, et ennemi des Dioulas et des gens du Nord de la Côte d’Ivoire. Quand leur plan égoïste de récupérer le pouvoir des mains de ouattara a échoué, leur discours à l’égard du Président Gbagbo a changé. Le Président Gbagbo est subitement devenu pour eux un vrai Panafricaniste. Voilà le degré de panafricanisme de ces caméléons. Ce sont des minables traitres opportunistes.


Quand le félon guillaume kigbafori soro, ami du voyou et ignoble nicolas sarkozy qui a assassiné un autre Panafricaniste par excellence le guide libyen Kadhafi, se fait passer pour un panafricaniste, il ne faut que des idiots pour le croire. Chaque fois que guillaume soro s’affichait aux côtés du minable sarkozy le chef d’orchestre de la tuerie qui a fait des dizaines de milliers de morts en Côte d’Ivoire, il se croyait au septième ciel. Il arborait une fierté hautement ridicule, à la manière d’un esclave de maison invité à la table du maitre. C’est ce genre de traitre que vous voulez prendre pour un panafricaniste?


Le monstre guillaume kigbafori soro avait célébré l’embargo que ces autres monstres de maitres impérialistes avaient placé sur les médicaments en Côte d’Ivoire en 2010, approuvant ainsi l’assassinat de plus de 30 millions d’Africains en Côte d’Ivoire. Tout cela parce qu’il voulait le pouvoir. Un démon comme celui-là qui peut faire massacrer le peuple africain par millions peut-il selon vous être panafricaniste? Cessez d’être idiots et malhonnêtes, vous tous qui présentez le sanguinaire guillaume soro comme un panafricaniste. Ce bâtard n’a jamais été panafricaniste, et il n’a même pas l’intention de le devenir. Il est prêt à vendre toute l’Afrique à ses maitres impérialistes, en échange du pouvoir.


L’Afrique digne doit à jamais se méfier de guillaume kigbafori soro et de cette bande de filous qui le soutiennent. Ils ont la trahison dans les gènes. Leur égoïsme et leur égocentrisme passent avant tout. Leur prétendu panafricanisme tourne autour de leur ventre et de leurs intérêts personnels. Ces gens ne soutenaient pas blaise compaoré parce qu’ils ignoraient qu’il était l’assassin du Panafricaniste Sankara. Ils étaient avec le démon compaoré parce qu’il avait le pouvoir. Ces gens ne soutenaient pas dramane ouattara parce qu’ils ignoraient qu’il était un pion des impérialistes. Ils étaient avec ouattara parce qu’ils avaient signé un deal avec lui pour leur céder le pouvoir après son premier mandat. N'attendez donc rien de bon de ces traitres opportunistes. Ils doivent confesser tous leurs crimes, s'ils espèrent être pardonnés.


C'est à ce titre-là, et à ce titre-là seulement, que les vrais filles et fils de l'Afrique, pourront considérer le pardon à accorder à ces traitres dont la traitrise a coûté à l'Afrique ce que l'Afrique n'aura plus jamais, malheureusement. Car, les millions d'Africains écrasés, les millions de génies Africains décimés, les millions de vaillants Africains broyés et soumis à une misère abjecte pendant plusieurs décennies, ne reviendront plus, malheureusement, pour rebâtir l'Afrique. Et le retard que l'Afrique a connu à cause de l'ignominie de ces bâtards, ne sera plus jamais retrouvé. C'est pour cela que les crimes crapuleux de ces criminels resteront à jamais gravés dans l'histoire du peuple Africain.


Et pour ce qui est de son rêve de devenir un jour Président de la Côte d'Ivoire, le minable guillaume kigbafori soro doit comprendre que l'Afrique digne l'a vomi. Qu'il renonce dès maintenant à ce rêve, car il ne s'accomplira jamais. Guillaume kigbafori soro ne sera jamais Président de la Côte d'Ivoire. Nous en avons ainsi décidé. Il ferait donc mieux de commencer dès à présent à travailler sérieusement pour une repentance sincère, dans le but d'obtenir peut-être le pardon. Notre pardon est la seule chose que ce filou peut encore espérer avoir. Le seul rêve de soro qui peut encore se réaliser, est celui de se faire pardonner.


Que le bâtard africain guillaume kigbafori soro, ce piètre président de Générations et Pervers Sanguinaires (GPS), avec tous ses inconscients et malhonnêtes soutiens, comprennent que, quoi qu'ils fassent, l'Afrique digne n'oubliera jamais leurs crimes abominables, et ne leur pardonnera jamais leurs crimes monstrueux, tant qu'ils ne les auront pas avoués et confessés. Un tour de ruse et de subterfuge comme ce qu'ils ont joué pour donner l'impression qu'ils ont demandé pardon aux Africains, n'est que peine perdue. Qu'ils cessent de se leurrer. Nous n'attendons d'eux qu'une repentance en bonne et due forme.


L'on ne peut pas se permettre de massacrer volontairement, consciemment, et de manière préméditée, des dizaines de milliers de personnes, de la plus cruelle des manières, et essayer d'user de la ruse pour soi-disant demander pardon. Non chers idiots, cela n'est pas possible. Vous ne pouvez pas continuer de vous gaver du sang de pauvres Africains que vous avez sacrifiés, et prétendre avoir tourné la page de cette histoire sombre de l'Afrique dont vous êtes responsables. Aucune page n'est encore tournée, et aucune page ne sera tournée aussi longtemps que vous vous nourrirez du sang des Africains. Le luxe insolent dans lequel vous vivez, le train de vie princier que vous menez, sont les fruits du sang de nombreux fils et filles de l'Afrique que vous avez sacrifiés.


N'oubliez pas que le sanguinaire guillaume kigbafori soro que quelques idiots n’ont pas honte d’appeler "Son Excellence", est la plus grande crapule que la jeunesse africaine contemporaine ait pu produire. Pour espérer trouver une racaille de la trempe de guillaume kigbafori soro, il faut aller très loin dans la partie de l'histoire antique qui ne nous a pas été contée. Guillaume kigbafori soro est ce monstre vivant, supposé incarner la jeunesse, qui s'est lancé dans des crimes les plus crapuleux de l'histoire de cette génération. Cette ordure est allée jusqu'à éventrer des femmes, asphyxier des dizaines de gendarmes dans des citernes, dans des conditions effroyables et indescriptibles, massacrer des milliers d'autres Ivoiriens parmi lesquels des membres du gouvernement légitime du Président Gbagbo, sans compter les crimes abominables commis pour des rituels sataniques. Leurs crimes sont incommensurables.


Cet idiot avec sa bande sont rentrés dans la poubelle de l'histoire pour toujours. Je mets en garde les futurs guillaume kigbafori soro. Que tous ces jeunes Africains félons, qui sont encore habités par le désir de vendre l'Afrique aux monstres de l'Occident, sachent que tous ceux qui emprunteront le chemin de guillaume kigbafori soro, finiront dans la poubelle de l'histoire. [Fin de l'Article]


9- Analyse de l’Article


Après avoir lu cet article d'une immense richesse et d'une incommensurable profondeur, je suis resté sans voix. Ce texte, malgré son caractère mélancolique, n'a pas manqué de me faire sourire par endroits. Néanmoins, les faits décrits m'ont plongé dans une tristesse indescriptible. Mon âme est dans l'amertume. Mes joues sont mouillées de larmes. Je me suis demandé si ce récit était une fiction ou une réalité. J'ai vivement souhaité avoir affaire à un cauchemar qui disparaitrait à mon réveil. Il n'en fût rien, hélas! C'est bel et bien la réalité, la triste réalité, l'implacable réalité.


C'est vraiment dommage de constater que la france depuis des siècles n'a eu envers l'Afrique et les Africains que mépris, traitement barbare, traitement inhumain, et j'en passe. C'est également triste et dommage de constater que jusqu'à ce jour, en plein 21ème siècle, la france n'a rien changé de son traitement cruel des Africains au point où ces derniers n'aient d'autre option que de se lancer contre elle dans une guerre à laquelle ils n'ont jamais rêvée, le boycott total de tous les produits français, pour espérer s'affranchir de l'interminable esclavage que la france leur impose.


Ceci m'amène à me poser les questions suivantes: Pourquoi certains hommes poussent-ils les autres à bout à ce point? Que gagne la france à pousser les Africains à la révolte? La france qui a été obligée de faire recours à la révolte, à la violence, et à la guerre armée pour s'affranchir du joug de l'Allemagne Nazie pense-t-elle qu'elle pourra imposer à l'Afrique un traitement pire que ce qu'elle a refusé de subir, sans que les Africains dignes ne réagissent? Pense-t-elle pouvoir transformer l'Afrique en éternel marchepied en toute impunité et sans jamais la moindre riposte de ses victimes?


Ce que la france a refusé de subir de la part des Nazis au point d'user de tous les moyens, y compris la violence et la guerre armée pour s'y opposer, elle a multiplié cela par mille, et l'impose aux Africains, en s'attendant que ces derniers applaudissent. La france impose à l'Afrique, toutes les formes de Nazisme possibles: Nazisme politique, Nazisme militaire, Nazisme économique, Nazisme monétaire, Nazisme bancaire, Nazisme social, Nazisme culturel, Nazisme religieux, Nazisme cultuel, etc., cela depuis des siècles, et reste stupidement convaincue que les Africains ne feront jamais rien. C'est tout simplement impressionnant! Le mépris de la france vis-à-vis de l'Afrique est comble.


C'est impensable de croire que la classe dirigeante française n'a été constituée depuis des générations que de vulgaires arriérés, de simples brutes, de vrais idiots, totalement dénués de raisonnement et d'intelligence, incapables de prévoir et d'anticiper les réactions de leurs victimes quand les souffrances de ces dernières deviendront insupportables. Et si mon jugement est erroné, c'est que la france est convaincue d'avoir trouvé en l'Africain, le genre de chose ou le genre d'objet qui n'a ni sensation, ni sentiment, ni dignité, ni honneur, ni estime, ni respect, et qui de ce fait, ne réagira jamais, quoi qu'on lui impose, quoi qu'on lui fasse, et peu importe le degré de torture et de traitement dégradant et avilissant qu'on lui inflige. Comment la france en est-elle arrivée là?


Les gouvernants français sont-ils si idiots pour ne pas comprendre que toute chose a une fin sous le soleil? Malheureusement oui. Ce sont des gros idiots, ce sont des déséquilibrés mentaux. Pour ces psychopathes, les Africains sont des choses, ou si vous voulez, des simples objets. C'est pour cela qu'ils peuvent en toute impunité, faire de l'Afrique et des Africains ce qu'ils veulent, comme ils le veulent, et quand ils le veulent, sans craindre ni réactions, ni représailles. Je peux rassurer ces serpents qu'ils se trompent. Dieu leur a laissé le pouvoir et la domination sur Son peuple pour un temps, et non pour tout le temps, et non pour l'éternité. Et cette domination est arrivée à son terme. Le décret de la délivrance totale de l'Afrique de l'esclavage français est déjà écrit, et il est irrévocable, selon la "loi des Mèdes et des Perses", qui est immuable. La délivrance totale de l'Afrique n'est donc qu'une question de temps, et elle ne tardera plus.


En attendant, posons-nous cette question: Que gagne la france à transformer les Africains en francophobes? Quel profit la france peut-elle tirer à faire des millions d'Africains des francophobes acerbes? Les autorités françaises sont-elles si obtuses qu'elles croient sincèrement que c'est en traitant avec une Afrique remplie de gens révoltés contre la france qu'elles s'en tireront mieux? La réponse est indubitablement oui.


Sinon, comment peut-on expliquer leur détermination à exciter de plus en plus la colère des Africains qui sont de nature épris de paix et de justice, et qui n'aspirent qu'à vivre en paix avec tous? Sinon, comment comprendre leur entêtement à se mettre à dos toute la jeunesse panafricaine qui est pourtant prête à négocier avec la france de manière mutuellement respectueuse, pour un partenariat gagnant-gagnant?


Chaque fois qu'en parcourant Internet je tombe sur les images de la Première Dame Simone Gbagbo, toute apeurée, à moitié dénudée, exhibée par des piteux et ignobles soldats français de la force licorne en trophée de guerre devant les caméras du monde entier, ma colère atteint son paroxysme. Et quand je sais que cette dame est la femme du Président démocratiquement élu de la Côte d'Ivoire, dont les preuves de la victoire aux élections sont implacables, mon indignation est au comble. Je trouve judicieux de rappeler aux barbares dirigeants français qu'il est impérieux qu'ils libèrent immédiatement et sans conditions le Président Laurent Gbagbo, qu'ils libèrent l'Afrique, et ceci le plus rapidement possible. S'ils ne le font pas de gré, ils le feront de force.


Même si l'auteur ou les auteurs de cet article n'ont trouvé de solution pour cette guerre france-Afrique que le boycott total de tout ce qui est français, sachez que la vraie solution est ailleurs. Sans toutefois nier ou sous-estimer l'efficacité de cette ultime solution proposée à l'Afrique pour s'affranchir de l'esclavage français, je tiens à vous révéler que le problème de l'Afrique est spirituel, que son esclavage est spirituel, que son asservissement est spirituel, que sa vraie délivrance aussi sera spirituelle, et que le vrai moyen pour parvenir à cette délivrance, sera tout autant spirituel. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent.


Pour finir, nous exhortons nos frères et amis français à encourager leurs dirigeants à revenir à la raison pendant qu'il est temps. Sachez chers frères et amis Français, que vos dirigeants ont déjà réussi l'exploit de faire des Africains les ennemis de la france; et ce qu'ils s'acharnent à faire maintenant, c'est de faire basculer cette haine de la france que les Africains éprouvent, en haine des Français. Si donc rien n'est fait, les Africains finiront par vous prendre pour des ennemis, alors qu'en réalité vous ne l'avez jamais été, du moins directement.


10- Appel aux grands dirigeants de ce monde


Vous grands dirigeants de cette planète, vous Présidents, Premiers Ministres, Ministres et autres preneurs de décision de ce monde, vous êtes les seuls à mieux comprendre la situation que nous décrions. Toute autre personne qui lira ce récit, aura l'impression qu'il est quelque peu exagéré; pourtant il n'en est rien. Bien au contraire, la réalité est bien pire que ce qui est décrit, parce qu'aucun langage humain ne peut décrire avec justesse le degré d'atrocité que la france avec votre soutien fait subir à l'Afrique et aux Africains. À cet effet, nous, dignes fils et filles de l'Afrique épris de justice et de paix, vous adressons ce message:


Quand vous parlez de l'Abolition de l'esclavage qui selon vous aurait eu lieu entre 1833 et 1869, de quoi parlez-vous? Selon les archives, l'esclavage a été aboli il y a de cela plus de 100 ans. Si c'est vraiment le cas, dites-nous comment vous appelez ce que la france est encore et toujours en train de faire à l'Afrique et aux Africains, avec votre aide, avec votre soutien, avec votre concours, avec votre complicité, et avec votre bénédiction.


À l'heure où nous vous écrivons ce message, 15 pays Africains ont leur monnaie confisquée par la france, qui en fait ce qu'elle veut. Dites-nous où dans le monde entier une chose pareille est encore possible. Chaque dirigeant Africain qui ose revendiquer son indépendance monétaire et tente de s'affranchir de ce Nazisme monétaire est immédiatement assassiné par la france, avec votre complicité. Êtes-vous vraiment si imbéciles pour croire qu'une chose pareille peut s'éterniser? Nous vous croyions intelligents. Revenez au bon sens pendant qu'il est encore temps.


La france viole des petits enfants Africains, garçons et filles, en République centrafricaine, le représentant de l'ONU qui ose s'en indigner, est immédiatement chassé de son poste. Malgré la profusion des preuves disponibles, les enquêtes menées aboutissent à un non-lieu. Tout cela se passe sous vos yeux avec votre complicité. Et vous voulez que les Africains dignes applaudissent et croisent les bras?


La france, sous le fallacieux prétexte de vouloir aider les orphelins, kidnappe des centaines d'enfants africains au Tchad pour servir de cobayes dans des laboratoires pharmaceutiques en Occident. Et quand l'opération échoue et que les criminels français impliqués sont arrêtés, la france crée une guerre meurtrière au Tchad pour faire du chantage au dictateur assassin Idriss Deby, et faire libérer par la force ces criminels. Tout cela se passe sous vos yeux avec votre complicité. Et vous voulez que les Africains dignes vous louent?


Le grand Gouverneur de la BCEAO (Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest), Mr Philippe-Henri Dakoury-Tabley, un homme intelligent, digne, responsable, et respectable, a été sérieusement frappé par des mercenaires français à la peau noire, et mis à nu comme un vulgaire voleur de grand chemin, comme l'un de ces bandits qui dans certaines régions où la loi ne règne pas, sont livrés à la vindicte populaire quand ils sont appréhendés. Voilà ce que fait la france avec votre complicité. Et vous vous attendez à ce que les Africains dignes applaudissent et croisent les bras?


Dites-nous si le Gouverneur de la Banque Centrale Européenne, ou tout simplement le Gouverneur de la Banque de France, ou le Gouverneur de la Banque d'Angleterre, ou le Gouverneur de la Banque d'Allemagne peut un jour subir ce genre de sort. Les images en slip du Gouverneur Tabley en train d'être frappé comme un serpent, ont fait le tour du monde. Voilà ce que la france organise, planifie, et exécute librement en Afrique; voilà le sort que la france réserve aux personnalités africaines responsables, qui veulent jouir d'une certaine indépendance d'esprit. Oui c'est ce genre de traitement que la france réserve aux dirigeants et responsables africains insoumis. Et vous osez nous dire que l'esclavage a été aboli? Quand? Où? Par qui?


Devons-nous vous louer pour cela? Il est temps que vous demandiez aux gens ce qu'ils peuvent vraiment vous donner. C'est terminé. Nous avons décidé de mettre fin à cette folie. Nous tenons à vous proposer de mettre fin immédiatement à l'esclavage de l'Afrique volontairement pour subir moins de perte, moins de honte et d'humiliation, ou de vous entêter, et subir le sort que l'Égypte avait subi à la première libération du peuple d'Israël.


Si vous choisissez de vous entêter, la seconde libération du peuple de Dieu sera plus spectaculaire que la première. Car, chers Pharaons, chers prétendus puissants de ce monde, chers esclavagistes, chers psychopathes, chers malades mentaux qui vous prenez pour des dieux et autres seigneurs de la terre, le décret de la délivrance de l'Afrique est signé, et l’exécution de ce décret est inéluctable. Sachez donc que l'Afrique sera délivrée de votre joug, avec ou sans votre consentement. Laissez-nous finir en vous faisant danser un peu. Êtes-vous prêts?


11- Chant des Captifs


By the rivers of Babylon


By the rivers of Babylon, there we sat down
Yea, yea, we wept, when we remembered Zion.


By the rivers of Babylon, there we sat down
Yea, yea, we wept, when we remembered Zion.


When the wicked
Carried us away in captivity
Required from us a song
Now how shall we sing the Lord's song in a strange land?


When the wicked
Carried us away in captivity
Requiring of us a song
Now how shall we sing the Lord's song in a strange land?


Let the words of our mouths and the meditation of our hearts
Be acceptable in Thy sight, O Lord.


Let the words of our mouths and the meditation of our hearts
Be acceptable in Thy sight, O Lord.


By the rivers of Babylon, there we sat down
Yea, yea, we wept, when we remembered Zion.


By the rivers of Babylon, there we sat down
Yea, yea, we wept, when we remembered Zion.


By the rivers of Babylon (dark tears of Babylon)
There we sat down (You got to sing a song)
Yea, yea, we wept, (Sing a song of love)
When we remember Zion. (Yeah, yeah, yeah, yeah, yeah)


By the rivers of Babylon (Rough bits of Babylon)
There we sat down (You hear the people cry)
Yea, yea, we wept, (They need their God)
When we remember Zion. (Ooh, have the power).


12- La Prophétie


Si vous avez fini de danser, on peut continuer. Vous avez écouté ce chant, vous l'avez entendu, vous l'avez dansé, mais vous ne l'avez pas compris. Son message vous était caché. Sa compréhension était scellée à vos yeux. Je vais la desceller pour vous maintenant.


Ce chant tiré de la Bible, précisément du Psaume 137 et du Psaume 19, a été composé par Brent Dowe et Trevor McNaughton du groupe de Reggae "The Melodians", en 1970. Il a été ensuite rendu célèbre par le groupe Boney M quelques années plus tard, à partir de 1978.


Plusieurs personnes ont dansé ce beau chant, sans jamais savoir qu'il sortait de la Bible. Et même des gens qui détestent la Bible et combattent le Dieu de la Bible, se sont bien amusés avec ce chant, sans savoir que c'est la Bible qu'ils étaient en train de fredonner et de danser.


Ce chant dont le message est à la fois historique et prophétique, est le récit de ce que vos ancêtres, ces démons en chair qui se prenaient pour des dieux sur terre, avaient fait subir au peuple de Dieu dans le passé. Après eux, vous autres démons en chair comme vos pères, avez pris la relève. Depuis plus de six cents ans, vous avez fait du peuple de Dieu vos jouets, vos objets.


Vous avez soumis le peuple de Dieu à un esclavage cruel et barbare, lui infligeant tous les pires traitements inimaginables. Vous vous êtes rendus coupables des crimes les plus odieux, et malgré les multiples avertissements que nous vous avons lancés, vous êtes restés imperturbables. Dans votre arrogance, vous vous croyiez tout-puissants, et invincibles.


Vous avez cruellement et sauvagement torturé les Africains, vous les avez appauvris et affamés, tout en les obligeant à chanter pour vous, à danser pour vous, à vous applaudir, et à vous louer. Les Africains, bien que subissant les pires atrocités que même les animaux ne supporteraient pas si facilement, ont chanté pour vous, ont dansé pour vous, ils vous ont applaudis, ils vous ont loués, tant et si bien que l’un de leurs fils déportés aux Antilles, s’est demandé comment une chose pareille pouvait être possible.


Comme d’ailleurs plusieurs autres Africains éclairés, Aimé Césaire qui n’arrivait pas à s’expliquer ce mystère face auquel il se retrouvait, s’était exclamé dans une citation qui est restée célèbre jusqu’à ce jour. Il dit: "L’Afrique est le seul continent au monde où les populations chantent, et dansent, et applaudissent pour ceux qui les appauvrissent, les affament, et les torturent. Le malheur de l'Afrique, c'est d'avoir rencontré la france."


Ce qu’Aimé Césaire, comme plusieurs autres personnes qui se sont interrogées sur le sort de l’Afrique ne comprenaient pas, est que l’Afrique était victime d’une prophétie biblique qui devait certainement s’accomplir, et elle s’est effectivement accomplie.


En fait, ce que vous ignorez, c’est que Brent Dowe et ses amis, qui ont composé "By the Rivers of Babylon", n’avaient accompli que la première partie de la mission divine. Cette première partie consistait à vous bercer, et vous permettre de bien vous amuser. Ce faisant, ils ne vous avaient présenté que le premier bout de la prophétie de Dieu qui devait vous faire rire. Ils ne vous ont donc chanté que les versets 1 à 4 du Psaume 137.


13- La Sentence


J’accomplirai pour vous, la deuxième partie de cette mission divine, celle qui consiste à appeler le jugement sur vous, à invoquer la colère de Dieu sur vous, et à crier vengeance au Dieu créateur de tous les humains. Oui, ma mission consiste à vous montrer vos limites. Pour cela, je vous présenterai le second bout de la prophétie de Dieu qui vous fera pleurer et grincer des dents. Je vous annoncerai les malheurs qui vous attendent, et les calamités qui vont s’abattre sur vous dans les prochains jours.


Maintenant que vous avez dansé et vous êtes bien amusés, laissez-moi vous révéler la suite de cette prophétie de Dieu, qui ne vous fera plus rire du tout. Voici ce que dit la suite de ce Psaume 137: "5Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite m'oublie! 6Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie! 7Éternel, souviens-toi des enfants d'Édom, qui, dans la journée de Jérusalem, disaient: Rasez, rasez jusqu'à ses fondements! 8Fille de Babylone, la dévastée, heureux qui te rend la pareille, le mal que tu nous as fait! 9Heureux qui saisit tes enfants, et les écrase sur le roc!"


Vous avez là, une idée de ce qui vous attend, vous et vos enfants, dans les prochains jours. Le Dieu de la Bible, c'est-à-dire le Dieu du peuple africain que vous avez pris en otage depuis plusieurs siècles, a juré de venger son peuple que vous avez passé tout votre temps à torturer. Sa colère contre vous sera à la hauteur de ce qu'a été votre cruauté vis-à-vis de son peuple.


Le créateur des cieux et de la terre, le Dieu du peuple africain, a juré de ne pas oublier son peuple. Il l'a laissé entre vos mains pour un temps, mais il ne l'a pas oublié. Il vengera son peuple, il vous rendra tout le mal que vous avez infligé à son peuple. Il saisira vos enfants, et les écrasera sur le roc.


Vous devez donc vous préparer à subir dans les prochains jours ce que l'Égypte avait subi lors de la première libération du peuple de Dieu. La destruction de la france, cette piteuse nation terroriste, criminelle et abominable, qui ne peut vivre et survivre qu'en suçant sans pitié le sang des Africains, sera pire que celle de l'Égypte. Les roitelets-dirigeants français, ces minables éternels empereurs dont l'honneur ne réside que dans le pillage sans vergogne de l'Afrique, ces ordures qui se prennent pour des dieux, les idiots dirigeants français disais-je, finiront tous comme avait fini Pharaon. Le sort qui leur est réservé, est pire que ce qui avait été réservé au grand dieu Pharaon sous Moïse.


Comme vos ancêtres vampires suçaient le sang du peuple de Dieu et leur demandaient de leur chanter quelques-uns des cantiques de Sion, vous, tortionnaires et bourreaux de l'Afrique, vous demandez à vos victimes de vous chanter quelques cantiques de Sion. Vous, oppresseurs des Africains, vous demandez aux opprimés de vous louer. Vous, tortureurs des Africains, vous demandez à vos captifs de vous divertir. Vous, esclavagistes, vous demandez à vos esclaves de vous amuser, de vous mettre à l'aise. Alléluia!


"L’Afrique est le seul continent au monde où les populations chantent et dansent, et applaudissent pour ceux qui les appauvrissent, les affament, et les torturent. Le malheur de l'Afrique, c'est d'avoir rencontré la france." Cette exclamation d’Aimé Césaire n’était qu’une partie du message que Dieu voulait vous adresser. Je vous donne maintenant la suite de ce message divin. Il est le suivant:


"La france est le seul pays au monde dirigé par des attardés mentaux, des petits rois détraqués qui se sont convaincus qu’ils pouvaient vivre éternellement, exclusivement du pillage abominable de l’Afrique. Le malheur de la france sera d'avoir fait de l'Afrique son marchepied, et des Africains, sa proie."


Ceux qui comme Aimé Césaire ne comprenaient pas ce qui n’allait pas bien avec l’Afrique, le comprendront maintenant. De la même manière que la première partie de la prophétie biblique s’est accomplie, de cette même manière, la seconde partie de cette prophétie biblique s’accomplira. La fin de la domination française sur l’Afrique sera spectaculaire. Ces fainéants qui ne se sont jamais imaginés travailler avant de manger, se mordront la queue dans les prochains jours. J’ai choisi de garder une partie de ce terrible jugement qui vous attend. Je vous la révélerai plus tard.


Vous tous colons impérialistes et esclavagistes, votre traitement de l'Afrique en général, et le traitement de l'Afrique par la france en particulier, est tel que si l'on tient à tout écrire, nous ne pensons pas que le monde même pourra contenir les livres qu'on écrirait. Nous avons néanmoins choisi de vous donner quelques morceaux choisis.


Retenez que l'heure de la délivrance de l'Afrique a sonné. À vous de choisir de quel côté vous voulez être. Je vous l'ai déjà dit plus haut, je me répète: Le décret de la délivrance de l'Afrique est signé, et l’exécution de ce décret est inéluctable. Retenez que l'Afrique sera délivrée de votre oppression, quoi que vous fassiez. Lancez-vous dans toutes les contorsions, dans tous les stratagèmes et autres ruses sataniques comme vous le voulez; dotez-vous de tous les équipements militaires ultra sophistiqués comme vous le voulez; tissez autant d'alliances incestueuses avec d'autres nations abominables comme vous le voulez; je vous déclare solennellement que l'Afrique sera libérée de votre joug, et très bientôt.


14- Conclusion


Je vous laisse méditer cette prophétie biblique d’Esaïe 47 qui confirme ce que je n’ai cessé de vous révéler, et qui s’accomplira inéluctablement sur vous dans les prochains jours.


"… 6J'étais irrité contre mon peuple, j'avais profané mon héritage, et je les avais livrés entre tes mains: Tu n'as pas eu pour eux de la compassion, tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard. 7Tu disais: À toujours je serai souveraine! … Tu n'as point songé que cela prendrait fin. 8Écoute maintenant ceci, voluptueuse, qui t'assieds avec assurance, et qui dis en ton cœur: Moi, et rien que moi! Je ne serai jamais veuve, et je ne serai jamais privée d'enfants! 9Ces deux choses t'arriveront subitement, au même jour, la privation d'enfants et le veuvage; elles fondront en plein sur toi, malgré la multitude de tes sortilèges, malgré le grand nombre de tes enchantements. 10Tu avais confiance dans ta méchanceté, tu disais: Personne ne me voit! Ta sagesse et ta science t'ont séduite. Et tu disais en ton cœur: Moi, et rien que moi! 11Le malheur viendra sur toi, sans que tu en voies l'aurore; la calamité tombera sur toi, sans que tu puisses la conjurer; et la ruine fondra sur toi tout à coup, à l'improviste." Esaïe 47:1-11.


Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur
Jésus-Christ d'un amour inaltérable!

 

Invitation

 

Chers frères et sœurs,

 

Si vous avez fui les fausses églises et voulez savoir ce que vous devez faire, voici les deux solutions qui s'offrent à vous:

 

1- Voyez si autour de vous il y a quelques autres enfants de Dieu qui craignent Dieu et désirent vivre selon la Saine Doctrine. Si vous en trouvez, sentez-vous libres de vous joindre à eux.

 

2- Si vous n'en trouvez pas et désirez nous rejoindre, nos portes vous sont ouvertes. La seule chose que nous vous demanderons de faire, c'est de lire d'abord tous les Enseignements que le Seigneur nous a donnés, et qui se trouvent sur notre site www.mcreveil.org, pour vous rassurer qu'ils sont conformes à la Bible. Si vous les trouvez conformes à la Bible, et êtes prêts à vous soumettre à Jésus-Christ, et à vivre selon les exigences de Sa parole, nous vous accueillerons avec joie.

 

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous!

 

Source & Contact:

Site Internet: https://www.mcreveil.org
E-mail: mail@mcreveil.org

Cliquez ici pour télécharger ce Livre en PDF

Cliquez ici pour télécharger ce Livre en MP3